Cinema Purgatorio tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Novembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Par Collectif

Cette anthologie en noir et blanc a été financée par le crowdfunding (110,333 dollars collectés) et a débuté en mai 2016. On y retrouve plusieurs histoires signées Alan Moore, malgré ses adieux au monde de la bande dessinée, en compagnie de Kevin O'Neill. Chaque intrigue débute de la même façon, le spectateur entre dans le Cinema Purgatorio et visionne des films de différents types, mais toujours sombres et grotesques. Dans le premier chapitre, nous découvrons ainsi un gorille géant déchaîné, avec un dilemme moral qui le vexe alors qu'il se bat contre d'énormes bêtes et des studios de cinéma rapaces. Seuls Alan Moore et Kevin O'Neill pouvaient vous emmener dans ce voyage à travers les sombres recoins du cinéma. S'ensuit l'histoire d'une femme obligée de mettre son âme à nu, un petit film à la fois . Chaque numéro et chaque histoire sont radicalement différents et pourtant tous tissés en une seule tapisserie d'une complexité à couper le souffle.

Dans Code Pru (Garth Ennis et Raulo Caceres), nous suivons une recrue du poste médicale de la police qui croisera cette fois une race d'extraterrestre qui naît en explosant la poitrine de son hôte (comme dans le film Alien). MODDED (Kieron Gillen et Inacio Calero) nous envoie dans un monde post-apocalyptique où des démons capturent les humains et les faire combattre les uns les autres comme s'ils étaient des Pokémon. Bloody Susan tente d'apprendre à sa nouvelle étudiante les moyens d'améliorer son démon.  A More Perfect Union (Max Brooks et Michael DiPascale) raconte l' histoire d'une guerre civile américaine où les fourmis géantes mènent la charge. Un groupe de déserteurs est redeployé en avant du front, alors qu'une vague d'énormes insectes fait de terribles dégâts. The Vast (Christos Gage et Gabriel Andrade) avance dans un monde dévasté par le kaiju (connu pour les films Godzilla et Pacific Rim ). Apex n'est pas seulement impossible à tuer, il laisse dans son sillage de nouveaux monstres et une traînée de mutation. C'est une lecture rapide qui ferme dans la légèreté l'anthologie, grâce à une progression narrative très rapide. Un ouvrage complètement fou et visuellement très fort avec ses monstres absurdes et des combats très dynamiques.

VERDICT

-

Dans l'ensemble, Cinema Purgatorio est une création très personnelle de Moore, et un véritable hommage aux séries B. Tout à fait passionnant et surprenant, même si les autres auteurs ne rivalisent pas avec l'atmosphère métaphysique et le jeu de langage entre Moore et O'Neill, définitivement hors de portée. Ce deuxième tome nous propose de découvrir la suite des histoires découvertes dans le volume précédent.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés