Amertumes
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Filipe Melo
Dessin : Juan Cavia

Le menu est d'une simplicité trompeuse, divisé en deux chapitres : une histoire inspirée d'événements réels et une de pure fiction. Tous deux contiennent des ingrédients uniques, des couleurs bien définies, des souvenirs et des saveurs marqués et, comme tout repas inoubliable, un goût aigre-doux qui perdure. Dans l'ordre chronologique, le premier conte, (Majowski) est basé sur une histoire vraie, racontée dans le journal personnel de Béatrice Schilling, mère de Nadia Schilling (co-auteur du scénario avec Filipe Melo). Cet épisode revient dans l(arbre généalogique de l'arrière-grand-père de Nadia. Sa grand-mère lui a raconté que le jour de l'occupation de la Pologne par l'Allemagne, son arrière-grand-père est allé chercher la meilleure bouteille de champagne qu'il avait dans son restaurant et a couru pour la cacher dans un coffre-fort que lui seul connaissait. Personne ne pouvait imaginer que quelque chose n'allait pas à l'époque. Dans les dessins méticuleux de Juan Cavia, semés d'incompréhensions et de jeux de lumières, nous retrouvons cet arrière-grand-père Franciszek, qui a ainsi tenté de se confronter aux Nazis et survivre à la Seconde Guerre mondiale, tout en croisant des personnages comme Marlène Dietrich entre les tables pleines du restaurants, éclairées par des candélabres.

Toujours avec cette belle histoire en tête, nous abordons la deuxième partie (Sleepwalk) , une fiction Melo/Cavia, un couple créatif qui nous a déjà offert le roman graphique The Vampires (2016) et la fantastique trilogie Dog Mendonça et Pizzaboy (2009-2013). Il n'y a pas d'appui véridique dans cette deuxième bande dessinée, où le protagoniste Lloyd Jenkins parcourt l'intérieur de l'Amérique profonde des années 1980 à la recherche d'une tarte aux pommes - et il y a une raison pour son voyage. L'intrigue joue avec l'imaginaire européen de ce qui se passe à l'intérieur de l'Amérique, avec des plans cinématographiques et des tensions, insinuant un paysage latent de tensions raciales, où les routes sont désertes comme certaines destinations et où une tarte aux pommes apparaît comme le seul paradis rédempteur. Le dessin est fabuleux, surtout les arrière-plans, qui sont très colorés et détaillés. Il y a beaucoup de panneaux sans dialogue, mais l'action et les expressions faciales en disent long.

VERDICT

-

Au fil des ans, le duo Melo/Cavia a laissé de côté ses aventures grandioses et s'est concentré davantage sur la partie personnelle de ses histoires. Les deux nouvelles semblent être les deux faces d'une pièce : Malgré les quarante années qui les séparent et le fait qu'elles se déroulent dans deux pays différents, nous y retrouvons les mêmes ingrédients et une série de thèmes universels, en particulier la relation particulière entre goût et mémoire.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés