Grand Blue tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Février 2021
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Kenji Inoue
Dessin : Kimitake Yoshioka

Grand Blue (Guranburu) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu seize tomes à ce jour aux éditions Kodansha. Après avoir obtenu son diplôme dans un lycée de garçons, Iori Kitahara quitte la maison pour aller à l'université dans une ville côtière. Il est impatient de commencer un nouveau chapitre de sa vie - un chapitre où il rêve de se réinventer, de rencontrer de belles filles et de profiter de sa jeunesse. Mais lorsque son nouveau domicile est le magasin de plongée de son oncle, les débuts d'Iori à l'université ne se déroulent pas de manière aussi glorieuse que prévu ! Iori pourra-t-il se maintenir à flot ou sera-t-il emporté par l'ivresse du club de plongée de son université ? !

Subtil ou nuancé ne sont pas souvent les mots qui viennent à l'esprit quand on pense à un manga comique. Mais Grand Blue prend ces mots et les jette directement par la fenêtre. Le ton est donné immédiatement lorsque Iori est accueilli par une fête arrosée organisée par le club de plongée de l'université, où ils participent à une partie de Yakyuken (un jeu japonais basé sur le pierre-papier-ciseaux où le perdant doit se déshabiller). Deux membres expérimentés du club, Ryujiro et Shinji, s'attachent rapidement à Iori et le contraignent à rejoindre le club de plongée, tout en passant la majeure partie du volume à ne porter que très peu de vêtements. Les lecteurs s'habitueront assez vite à voir apparaître dans la plupart des pages des plongeurs nus ou semi-nus, aux formes impossibles à déchirer. Une grande partie de la comédie est dérivée de la lutte d'Iori pour ne pas être aspiré dans le style de vie des garçons de fraternité qui imprègne le club, surtout après qu'il ait été déterminé à commencer une nouvelle vie qui était loin de l'école de garçons qu'il a fréquentée. Les membres de son club ne se contentent pas de ternir instantanément sa réputation auprès du reste du corps étudiant en le décrivant comme un fêtard sauvage et un déviant, mais ils semblent également perturber toutes ses tentatives de rapprochement avec Chisa et Nanaka, que ce soit par des tentatives d'aide malavisées ou par de simples bizutages. Il est courant dans la plupart des mangas de comédie romantique que le personnage principal ait un certain degré de malchance, mais il est plus rare que ce personnage ait une force extérieure qui l'empêche activement d'atteindre ses objectifs. Inoue s'amuse manifestement beaucoup à écrire cette série, car il peut être aussi fou que possible tout en restant dans un cadre réaliste. L'humour de type "fratboy" fonctionne vraiment, surtout quand il est aux dépens du pauvre Iori. Le dessin est tout aussi maniaque. De manière inhabituelle pour le genre, les dessins féminins sont un peu plus réservés, tandis que les personnages masculins sont déchirés au point de paraître parfois primitifs (surtout l'illustration finale). Yoshioka est manifestement bien adapté aux mangas comiques, notamment en ce qui concerne les expressions faciales.

VERDICT

-

Grand Blue est une nouvelle série comique fantastique qui ne semble avoir aucune contrainte. Tous les fans de manga qui recherchent quelque chose de plus fou que d'habitude seront certainement accrochés.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés