Lefranc tome 32 : Les juges intègres
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 17 Novembre 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : François Corteggiani
Dessin : Christophe Alvès
Couleurs : Bonaventure
d'après l'oeuvre de Jacques Martin

En Belgique, la disparition du panneau des "juges intègres" est l'un des mystères les plus discutés. Dans la nuit du 10 au 11 avril 1934, Arsène Goedertier a volé cette partie du polyptyque "L'adoration de l'agneau mystique". Depuis lors, d'innombrables chercheurs (amateurs) se sont levés pour développer leurs propres théories quant à la cachette possible. Malheureusement, cela reste sans résultat. Dans le dernier album de Lefranc, c'est au tour du protagoniste Guy Lefranc de marcher sur les traces de tous les chercheurs. Il veut savoir pourquoi quelqu'un a volé la copie officielle du panneau des "juges intègres" dans la cathédrale de Saint-Bavon à Gand. Le mystère s'épaissit lorsque des copies sont également volées à Bruges et à Paris.

Le dessinateur Alvès a fait ses débuts dans cette série en 2015 avec le 26e album de Lefranc. Il a également dessiné les 28e et 30e albums. Et maintenant, son quatrième album est sur les étagères. Son style de dessin statique avec un grand sens du détail convient parfaitement à cette série. Cette fois, il a également dû mettre les bouchées doubles pour adapter des tableaux célèbres à son goût. Il fait un excellent travail. Depuis 2020, le scénariste Cortegianni travaille aussi régulièrement sur les scénarios de FC De Kampioenen en collaboration avec Hec Leemans. Et ce dernier reçoit un hommage dans ce nouveau Lefranc avec le personnage du commissaire de police de Gand, Hector Leemans. Cortegianni cache une autre référence à Leemans dans cet album par le nom de la rue 'Bakelandtstraat'. Le nom du copiste Mehroten montre que Cortegianni connaît également le père spirituel de De Kiekeboes (Fanny & Cie). À la toute dernière page, il rend hommage à Erwin Drèze, décédé l'année dernière, qui a déjà contribué aux albums d'Alex et de Lefranc. Lefranc existe depuis soixante-dix ans et dégage la même atmosphère depuis toutes ces années. Les scénarios ne sont peut-être pas toujours aussi forts qu'ils le devraient, mais les dessins des nombreux artistes qui ont travaillé sur le livre au fil des décennies font que la série reste attrayante.

VERDICT

-

Un nouvel album très appréciable de Lefranc. La série conserve son classicisme mais sait se renouveler d'album en album.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés