Birdman ou (la surprenante vertu de l'ignorance)
Plate-forme : Blu-Ray - DVD
Date de sortie : 08 Juillet 2015
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Réalisé par Alejandro González Iñárritu.

L'acteur Riggan Thomson, has been connu pour avoir incarné un célèbre super-héros, monte une pièce à Broadway autour de son propre personnage dans l'espoir de renouer avec sa gloire passée. Pour se faire, il est soutenu par sa fille, fraichement sortie d'une cure de désintoxication qui devient son assistante, par une actrice et un producteur farfelu.

Il faut aborder cet ovni sous deux angles : celui de l'objectif et du subjectif. Comme beaucoup de films en réalité, mais cette double analyse prend ici toute son importance. Objectivement, Birdman est un bel ouvrage : Scénario habile, gros casting, acteurs au top et une excellente réalisation, réellement inventive. Inarratu filme ses acteurs et son théâtre au plus près des corps et des couloirs dans un long plan-séquence continu, ce qui demande une sacrée dose d'imagination et de trouvailles. Les dialogues troussés et l'esprit corrosif donnent de l'intensité à cette satire du monde du showbiz et à la réflexion qui s'en suit sur la célébrité, ce qu'on ferait pour la retrouver quand on l'a perdue, et ce, malgré les ravages qu'elle a causé. On appréciera aussi la bonne idée d'avoir remis en selle Michael Keaton, ancien Batman tombé dans l'oubli, dont la trajectoire personnelle fait écho à celui de son personnage.

Et pourtant, subjectivement, Birdman peut apparaître comme un exercice épuisant, asphyxiant, et terriblement bavard. A force d'être bringuebalé dans les moindres recoins du théâtre et d'assister aux joutes verbales caustiques et extrêmement denses, et de subir cette incessante batterie jazzy, on a presque envie de sortir en courant de l'édifice pour avoir la paix cinq minutes. Birdman apparaît au final comme un bel exercice, mais qui sera beaucoup plus accessible aux microcosmes hollywoodien du cinéma et new yorkais du théâtre, qui se gausseront de la dépeinte sarcastique mais égotrippante du milieu, et de l'abus du namedropping. Le spectateur lambda, lui, se sentira parfois moins concerné par cette revue d'acteurs pour des acteurs.

VERDICT

-

Birdman affiche une mise en scène assez hallucinée, portée par un fleuve de dialogues ponctués d'une musique qui marque les sens. Une telle réflexion sur le statut de l'artiste ne pouvait qu'être défendue par des interprètes d'exception et c'est le cas. Ce long métrage est très étrange, et ne laissera pas indifférent le spectacteur. Le choc risque toutefois d'être rude pour ceux qu pensaient découvrir un nouveau super héros !

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés