Section 99
Plate-forme : Blu-Ray - DVD
Date de sortie : 25 Septembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Réalisé par S. Craig Zahler.

Bradley Thomas était autrefois un boxeur passable. Maintenant, il vit de petits boulots qui l’empêchent, lui et sa femme, d'avancer sereinement dans l'avenir. Il vient de perdre son dernier emploi. Et quand il rentre trop tôt à la maison, il apprend aussi que son épouse a rencontré quelqu'un d'autre. Pour Bradley, il est temps de commencer une nouvelle vie, cela implique de devenir l'home de main d'un trafiquant de drogue, quelque chose qui rapporte rapidement de l'argent et améliore le train de vie de sa femme. Mais comme toujours, le travail tourne mal. Bien que Bradley essaie toujours de sortir la tête de l'eau, il finit en prison pendant sept longues années. Comme si cela ne suffisait pas, il reçoit déjà le deuxième jour de son incarcération la visite d'un étranger. Il révèle que son ex-employeur a kidnappé la femme enceinte de Bradley et qu'il retirerait un à un les membres de l'enfant à naître à moins que Bradley ne tue un autre détenu de la prison. Depuis qu'il est enfermé dans une prison de haute sécurité, Bradley doit prendre des décisions radicales pour survivre.

Le film débute en tant que thriller mis en scène de manière décontractée avec des éléments dramatiques subtils. Il est largement décrit, comment notre protagoniste se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, tout comme l'entrée en prison de Bradley. Craig S. Zahler décrit la situation carcérale dans des plans plutôt angoissants, se concentre sur le comportement des détenus et accompagne l'acteur principal dans de longs mouvements de caméra. Cela pourrait d'abord décourager bon nombre des spectateurs qui s'attendent à une action permanente. La première nuit que Bradley passe en prison n'a pas encore été décrite de la même façon. Allongé sur sa couchette, il entend le petit bruit d'un voisin de cellule qui urine dans son récipient en métal, que l'institution appelle probablement une toilette. Et puis soudainement, avec une violence flagrante, le personnage de Vaughn s'attaque à son adversaire - et tandis que d'autres films de prison tentent de faire croire que l'acteur principal a tort, Section 99 reste inhabituellement froid et sans émotion. Mais c'est exactement ce qui donne la chair de poule. En termes de mise en scène, le film est inhabituel. La mise en scène surprendra beaucoup, même le contenu de la violence, qui prend des formes radicales dans la suite. Si radicalement que l'éditeur Universal a interdit le film aux moins de 16 ans. La musique de film est pratiquement absente et seul un léger bruit est audible dans l'aile de haute sécurité. Il est intéressant de noter que les scènes de combat semblent parfois presque maladroites par rapport aux scènes d'action élégantes. Quand Vaughn laboure ses adversaires comme une machine de combat de deux mètres, apparemment sans ressentir de douleur, vous ressentez la douleur dans votre propre estomac (et tous les autres membres).

VERDICT

-

Vince Vaughn est une force avec laquelle il faut compter dans ce film brutal d'un réalisateur de Grindhouse, filmé contre les habitudes du spectateur. Ce qu'il développe ici dans une atmosphère inhabituelle et libère dans la violence physique nous coupe le souffle - malgré de légères baisses de rythme.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés