The Strain saison 4
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 07 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
TV
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

La série The Strain accueille une nouvelle saison en DVD.

The Strain est une série créée par Guillermo del Toro et Chuck Hogan, basée sur la trilogie de romans éponyme. Aéroport international John F. Kennedy : Un terrible virus a tué presque tous les passagers d'un avion. L'épidémiologiste Ephraim Goodweather et sa collègue Nora Martinez sont envoyés sur les lieux du crime pour enquêter. Le bilan est terrible : 206 morts et seulement 4 survivants. Une mise en quarantaine sera la bienvenue, mais les autorités refusent de suivre les recommandations d'Eph. Plus inquiétant encore, les corps commencent à disparaître à la morgue, et les survivants semblent atteints d'une infection due à un ver parasite. L'épidémie les transforme peu à peu en vampires, plus exactement en Strigois. Un mystérieux survivant de l'holocauste, Abraham Setrakian, désormais prêteur sur gages à Harlem, a déjà eu affaire à cette maladie par le passé, et le seul moyen d'arrêter la propagation du mal est de découvrir son origine, une créature surnaturelle appelée "Le Maître". Les responsables sont en réalité Eldritch Palmer, un vieux milliardaire mourant avide de pouvoir, et Thomas Eichorst, ancien nazi devenu vampire.

La saison 4 de The Strain débute neuf mois après que Zach ait fait exploser une bombe nucléaire à New York, déclenchant un hiver nucléaire mondial qui protège le strigoï des effets néfastes de la lumière du jour, facilitant ainsi le règne totalitaire du Maître. L'espoir est presque vain pour la race humaine : les strigoï contrôlent parfaitement la situation, les humains n'étant plus que des poches de sang ambulantes pour les vampires. Les personnages se sont séparés, leur moral est au plus bas : Eph est à Philadelphie, se consacrant à la survie plutôt qu'à la résistance; l'exterminateur Fet (Kevin Durand, toujours présent à l'écran) et le vamp-human Quinlan (Rupert Penry-Jones) sont envoyés en mission par Setrakian (David Bradley) dans le Dakota à la recherche d'un missile nucléaire qui pourrait être leur dernier coup pour arrêter le Maître pour de bon. La bande de Gus (Miguel Gomez) réalise un braquage qui pourrait faire tuer un être cher, la hollandaise (Ruta Gedmintas) est emprisonnée dans un établissement d'élevage de strigoï, et Zach est préparé par le Maître pour qu'il devienne l'enfant le plus diabolique de la ville. Enfin, Eichorst (Richard Sammel), effrayant, se tient toujours aux côtés de son maître alors que ses sbires chassent les bons gars. Mis à part l’histoire captivante et les développements de personnages, la propulsion de la série provient en grande partie de séquences d’actions tendues, souvent inesthétiques, qui continuent d’être l’un des plus grands atouts de The Strain. Les strigoï sont aussi dégoûtants que jamais, et à la suite de l'explosion, tout est trempé dans un environnement jaunâtre écœurant. Cela prend tout son sens en ce qui concerne la construction du monde, et la coloration nauséabonde contribue réellement à souligner le désespoir des personnages. La saison 4 de Strain semble tout aussi délibérée dans son déroulement, avec trois épisodes d'ouverture qui jettent les bases de développements majeurs, des confrontations de strigoi qui tournent l'estomac jusqu'à la finale très attendue de la saga vampire.

 

VERDICT

-

La dernière saison de The Strain est dense et féroce, avec des épisodes d'ouverture qui plantent des graines pour des confrontations de strigoï qui font tourner l'estomac et des collisions déchirantes de personnages tout au long de la ligne jusqu'à la finale très attendue de la saga vampire.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés