American Horror Story - Saison 7 : Cult
Plate-forme : DVD - Blu-Ray
Date de sortie : 26 Septembre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
TV
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

La série American Horror Story revient dans une nouvelle saison.

Les thématiques effrayantes développées au fil de chaque saison d'American Horror Story ont fait le succès de la série. Même si les époques changent, le casting de stars est toujours au rendez-vous. La saison 7 ne fait pas exception. Cette fois, le défi est de taille pour l'acteur principal, Evan Peters, qui interprète pas moins de six rôles différents. Les élections américaines de 2016 viennent d'avoir lieu. Dans le Michigan, Ally Mayfair-Richards (Sarah Paulson) tente, malgré ses phobies, de trouver le bonheur auprès de sa femme – et cheffe de cuisine - Ivy (Alison Pill) et de son fils. Ensemble, les deux femmes gèrent leur restaurant. La famille d'Ally, et le fragile équilibre mental de celle-ci, vont être menacés par l'arrivée de Kai Anderson (Evan Peters), le leader d'une secte aux ambitions politiques qui planifie de nombreux meurtres

Bref, cette saison 7 a lieu pendant les élections américaines. Au début, nous passons beaucoup de temps avec le couple de lesbiennes Ally et Ivy qui sont dévastées par la victoire de Trump. Les résultats des élections servent de catalyseur à la réactivation des multiples phobies infantiles d'Ally, qui à son tour conduit à une hyperparanoïa. Ally commence à avoir des hallucinations avec un cas moyen de coulrophobie, c’est-à-dire la peur des clowns. La dépression mentale d'Ally commence à toucher sa femme et leur fils, la question de savoir quels événements sont hallucinés et lesquels sont réels crée également un mystère amusant à regarder. Cependant, le début de la saison souffre d'un manque de créativité, où il semble que ce ne soit que - scène après scène - les phobies d'Ally qui sont exposées. Il faut attendre l'arrivée de Kai Anderson pour que la trame gagne en épaisseur et se concentre sur les machinations du meilleur personnage de la saison. Il représente la réalité effrayante à laquelle certains sont actuellement confrontés aux États-Unis Amérique, le mal qui s'infiltre dans les fentes du plancher maintenant que le président de Donald Trump. C’est là que Cult montre ses qualités, un examen du pouvoir de la peur et de la façon dont il peut contrôler votre vie. Kai Anderson parle aux personnes brisées pour s'emparer de leur colère et de leur désespoir, armer ces personnes pour son propre agenda. Kai Anderson ressemble à un mélange effrayant et toxique entre Charles Manson et le Joker.

VERDICT

-

Après quelques épisodes sans éclat, American Horror Story: Cult devient vraiment agréable à partir de l'épisode quatre. La saison  délaisse le fantastique pour une interprétation traumatisante de l'élection de Trump.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés