Horlà 2.0 : sortie le 2 novembre 2018
Posté par Nic007 le 31.10.2018

Serge Annequin continue de nous surprendre avec ce nouveau roman graphique, librement inspiré de la nouvelle de Maupassant "Le Horla". A travers une intrigue qui amène le lecteur à se questionner sur son propre rapport à la réalité et au temps, cet album invite à se plonger dans univers fantastique où le réel et le surnaturel, la folie et la raison, ne cessent de se croiser. Au-delà de Maupassant, l’histoire est jalonnée de références chères à l'auteur : Aragon, Lewis Carroll, David Lynch ou encore Schrödinger et son paradoxe du chat… Un récit haletant, érudit, qui offre de nombreuses grilles de lecture et servi par un très beau dessin. 

K. est un homme à tête de lapin. Concepteur d’un logiciel innovant de réalité augmentée, il est chargé de déployer son programme en Lointaine Province. Cette simple formalité se transforme en épreuve de force lorsque, gagné par la fatigue, il assiste impuissant à la déliquescence de son travail. Physiquement atteint et moralement perturbé, K. trouve réconfort dans une curieuse ruelle abandonnée du quartier haut de la ville. Au gré de ses étranges balades urbaines, il croisera trois femmes, deux chats et un renard apprivoisé.

Rencontres fortuites ou imaginaires résultant d'un état second ? Grâce à l'habile tricotage d’un scénario fantasque, K. trouvera la réponse dans les limbes de ses cauchemars. HORLÀ 2.0 est un récit fantastique qui explore le bien-fondé de notre réalité

Trois questions à Serge Annequin

Comment est née l’histoire d’Horlà 2.0 ? 

S. Annequin : J'aime partir d'un texte classique et construire autour un monde complètement nouveau. J'avais eu déjà cette approche dans Des fragments de l'oubli. L'histoire Des Fragments... est écrite en réponse au Voyage au centre de la terre de Jules Verne, et puis les vers de Baudelaire se sont invités dans la danse et le récit a pris forme.
Pour Horlà 2.0 le cheminement est identique.... Cette nouvelle de Maupassant me fascine depuis toujours alors forcément, j'avais envie d'en faire une adaptation... Depuis une dizaine d'années, j'ai envisagé plusieurs versions, l'une d'elle était prévue pour être un court métrage. Mais comme tout est question de temps, j'ai préféré attendre, laisser infuser pour pêcher le meilleur angle d'approche.
C'est en écoutant la radio que j'ai trouvé l'idée. Dans une courte chronique, le physicien Étienne Klein m'a ouvert les portes d'un monde étrange, un monde où la physique est quantique et les chats s'appelle Schrödinger ! Ou comment être ici et là, mort et vivant à la fois...
Avec ce nouveau paradigme, le Horla n'a pas tardé à revenir me hanter... et l'histoire s'est construite petit à petit. J'ai écouté des heures de conférence, assemblé mes idées, mes intuitions... mais je n'ai pas relu la nouvelle de Maupassant. Je ne voulais pas être débordé par le texte, préférant travailler à partir des souvenirs que j'en gardais. C'est à la fin du découpage que les vers d'Aragon se sont imposés ... Est-ce ainsi que les hommes vivent ? C'était une évidence, alors j'ai revu mon scénario pour intégrer une scène supplémentaire.

Et le personnage de K. ? 
S. Annequin : K. est un jeune homme à tête de lapin. Les autres personnages ont une tête humaine : C'est le premier paradoxe de l'histoire ! Ce qui m'a plu c'est l' idée que personne ne semble étonné de voir un homme avec une tête pareille. Seul son accent interpelle. Il est étranger parce qu'il vient du Continent et que cela s'entend, pas à cause de son visage. K. est bien un être humain, il mange, il boit, il fume, il tombe amoureux... mais il est différent, physiquement marqué car il est le Horla. 

Avec son patronyme court, K. évoque la nouvelle de Buzzati et Le Procès de Kafka, deux références chargées de sens. Quant à sa physionomie, elle s'inspire du lapin de Lewis Carroll et des étranges Rabbits de David Lynch.

Après La Trajectoire des vagabonds, cet album explore une nouvelle facette de la psychologie, est-ce un hasard ? 
S. Annequin : Avec Horlà 2.0, on retrouve effectivement des personnages sensibles, à la psychologie fragile.  Ils se questionnent, se trompent, doutent ...Même si le récit est fantastique, les personnages sont bien humains !
La psychologie est pour moi une grande source d'inspiration. Je travaille actuellement sur une histoire étrange qui puise dans les témoignages ufologiques. Encore une fois, l'angle d'approche sera différent de ce qu'on peut attendre pour ce type de récit se focalisera sur l'humain...

.

Fiche

Titre : Horla 2.0
Plate-forme : Bande Dessinée
Éditeur : EP Editions
Développeur :
Genre : Bande dessinée

Releases
Bande Dessinée : Horla 2.0
Actualités
© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés