Trappeurs de rien tome 2 : Le vieux fou
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 07 Octobre 2016
Résumé | Test Complet | Interview | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Interview Thomas Priou.


http://jeuxpo.com/images/repository/1489703825-pirou.jpg


BD-Expo : Bonjour Thomas, comment êtes-vous arrivé dans le monde de la bande dessinée ?

Il y a quelques années, j'ai travaillé pour le Journal de Mickey où j'illustrais des jeux, ensuite pour le journal de Spirou. Je sortais des beaux-arts (section illustration-communication visuelle) et je suis rentré tout de suite sur le marché du travail. La bande dessinée jeunesse est arrivée un peu par hasard, mais mon dessin rond correspondait bien à la cible. Je souhaitais surtout concevoir ma propre série pour être parfaitement à l'aise, un récit d'aventure surtout pour éveiller l'imaginaire du lecteur. Avec mon type d'illustration, faire du récit réaliste aurait sans doute moins de portée, surtout que l'humour a toujours sa place dans mes albums. Je lisais plein de BD franco-belge étant enfant, cela a forcément inspiré mon travail.

En quoi consiste votre méthode de travail ?

J'alterne entre l'atelier et chez moi, je n'ai pas de journées de travail prédéfini mais je m'impose toutefois des horaires 8h à 16h. Mais je peux reprendre de 18h à 22h si le besoin s'en fait sentir. Après entre l'atelier et chez moi, l'ambiance est forcément différente et la méthode de travail dépend aussi de mon feeling. Mais ça doit être pareil chez les journalistes, ça s'agite en rédaction, et c'est forcément beaucoup plus calme à domicile.

Comment est né Trappeurs de rien ?

Eh bien en fait, ce projet est arrivé alors que je n'avais plus d'ouvrage en préparation. En fait, j'avais fait des tests pour reprendre une grande série jeunesse chez un grand éditeur, je l'ai refait trois fois, mais il n'a malheureusement pas été validé. Ce qui était intéressant avec Trappeurs de rien, c'était de pouvoir faire une série où je serai totalement libre et qui me corresponde vraiment. J'ai discuté avec Olivier Pog sur Internet, car nous voulions travailler ensemble, et l'univers animalier, qui me changeait un peu, s'est vite imposé.

Justement, vous n'êtes pas le scénariste de la série.

Non, je suis surtout à l'aise dans le dessin. J'avais fait le scénario d'Axel (Paquet) mais j'ai bien vu que l'écriture était quelque chose qui demandait beaucoup de talent (rires). Cet essai n'a pas été très concluant, et j'ai assumé de me concentrer uniquement sur le dessin. Pour Trappeurs, je souhaitais réaliser un ouvrage dans la lignée du célèbre Don Rosa (un ancien dessinateur de Picsou). Au fil des discussions, la représentation du canard s'est affinée, et c'est justement Olivier qui m'a suggéré de lui mettre une toque. De facto, avec ce couvre-chef, un climat froid était nécessaire, en l'occurrence l'Amérique du Nord, et l'aventure a été lancée ainsi. Olivier a même écrit le contenu des trois premiers tomes d'un seul coup ! Nous sommes au moins lancés pour cinq tomes là et nous avons l'accord de l'éditeur pour les sortir de manière régulière. Le tome 3 arrivera en avril, le 4 en octobre 2017, et le 5 courant 2018.

Mais là encore le projet a évalué.

Oui, j'avais fait des tests chez Dargaud (ah mince je l'ai dit :D) pour une autre série, et comme j'avais des contacts, on a monté le dossier pour l'éditeur, cela correspondait à un format proche d'Ana Ana. Mais une fois, le dossier n'a pas abouti et il a finalement atterrit chez La Gouttière, un éditeur qui cible justement le primo-lectorat et qui cherchait de nouvelles bandes dessinées pour son catalogue. Peut être que mes lecteurs d'aujourd'hui auront envie de me suivre sur des séries plus adultes par la suite.

Est-ce que le format pourrait évoluer à l'avenir ?

C'est que quelque chose sur lequel nous discutons. Il est possible que le tome 5 soit plus dense, proche des 60 pages. Trappeurs de rien est la première bande dessinée d'Olivier Fog, donc il faut du temps pour que tout le monde trouve ses marques. Moi, je ne connaissais pas du tout les albums jeunesses avant de le rencontrer. Mais nous conservons néanmoins le format à l'italienne car la série s'adresse à un jeune public, l'action doit être la plus claire possible. Le choix de ce format permet également de dessiner des grands espaces.

Vos futurs projets ?

Oh j'ai du travail au moins jusqu'à 2018. Je vais continuer les éditos dans Spirou et les pages de jeux. Ensuite, je vais reprendre la série "L'école des chasseurs de dragons" aux éditions Nathan, qui était illustrée jusqu'à présent par Paul Drouin. Je m'occuperai des tomes 5 et 6. Ensuite chez Bayard, une nouvelle série dans "J'aime Lire Max" est en préparation que je scénarise parce que j'avais personne sous la main (!), ainsi qu'une BD plus aulte avec Aurélien Ducoudray sur l'univers du catch dans le Paris des années 1960. Et dans le mensuel "Olalar", un mensuel pour les tous-petits je travaille sur Lionnell.

Merci Thomas pour vos réponses !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés