Banjo Kazooie Nuts & Bolt
Plate-forme : Xbox 360
Date de sortie : 14 Novembre 2008
Editeur :
Développeur :
Genre :
Plate-forme
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Par Blayrow

Prévu pour le 14 novembre prochain, Banjo-Kazooie Nuts & Bolt sur Xbox 360 s'est laissé timidement approcher le temps d'une présentation à Paris par les développeurs de Rare en personne. Après 7 années d'absence si l'on met de côté les versions portables, le bestiau est attendu au tournant, forcément. D'autant plus que ce nouvel épisode apporte son lot de nouveautés qui risquent de plaire ou déplaire, selon l'attente qui lui était portée par les fans.





Tout commence pourtant de manière bien conventionnelle, puisque l'ours Banjo et son fidèle piaf Kazooie partent comme toujours à la recherche de pièces de puzzles éparpillées à travers divers mondes aux thèmes bien particuliers. On a pu ainsi croiser entre autres une prison sous haute surveillance ou une arène romaine, tous ces niveaux étant accessibles depuis un gros village central nommé pour l'occasion Showdown Town, et venant en quelque sorte remplacer la tanière de Gruntilda dans le premier opus, ou l'île aux sorcières dans sa suite. Jusque là, tout va bien. Le gameplay original en revanche, lui, a complètement été mis à plat par Rare. Dans Nuts & Bolt, l'ensemble de l'aventure s'axe autour de l'utilisation de véhicules à monter soi-même. Ainsi, lors de la visite de la ville centrale, certains niveaux se débloquaient en réunissant un certain nombre de pièces de puzzle, comme d'habitude, tandis que d'autres demandaient une nouvelle pièce d'équipement à rajouter sur le bolide de Banjo pour explorer de nouveaux recoins de la ville. Au commencement, une simple carriole est cédée au joueur, qui permet uniquement de rouler et d'atteindre les niveaux de base. Ce n'est qu'au fil du jeu et des défis remportés que s'ajouteront de quoi atteindre de nouveaux horizons, tels que des hélices pour s'envoler ou de quoi traverser des plans d'eau.




Concept déjà assez audacieux à la base, la création et la personnalisation des véhicules prend tout son sens lorsqu'il s'agit de récupérer des pièces de puzzles dans les niveaux du jeu. Les challenges, donnés par les divers autochtones, demandaient tous la création d'un véhicule par le joueur afin de remplir sa mission. Durant la présentation, ce fût l'occasion de nous montrer l'éditeur de véhicule, sorte de garage expérimental où le bolide de circonstance va être assemblé. Le nombre de pièces disponibles et leurs différentes catégories semblaient d'ailleurs vertigineux, mais leur assemblage suit une certaine logique accessible au commun des mortels. Ainsi, dans un challenge chronométré où la rapidité et la mobilité sont de mise, l'éditeur permettait de se créer un hélicoptère en assemblant un cockpit, puis en lui ajoutant simplement une hélice et un moteur, sans oublier un siège pour Banjo. Dans les autres challenges montrés, l'idée était la même : jouer du moteur physique et de l'éditeur, qui sont avouons-le bien fichus, pour remplir l'objectif quel qu'il soit. Les différentes démonstrations étaient plutôt convaincantes, surtout en ce qui concerne l'aspect bac à sable du jeu qui assure une bonne partie du fun. Le tout dans le style Rare très cartoon, avec une réalisation à la hauteur et une fluidité rarement mise à mal. Au plaisir de retrouver Banjo et Kazooie en version next gen est associé également la bande sonore elle aussi dans le style, avec tous les bruitages qui faisaient le bonheur des joueurs sur Nintendo 64, même la petite musique lorsque l'on récupère une pièce de puzzle.




En revanche, l'aspect plates-formes, si cher aux fans de Banjo, semblait lui être quasiment passé à la trappe. Il est possible de descendre de son destrier, certes, mais dans le simple but d'activer des leviers ou de parler aux personnages. L'usage des véhicules est donc au centre de tout le jeu, en solo comme en mode multijoueur. Nous avons d'ailleurs pu nous essayer à ce dernier, composé d'épreuves tels que le combat de sumo sur une arène, un match de foot ou de la course, toujours avec des véhicules, mais adaptés d'office et sans possibilité de les customiser. Assez convivial, le multijoueur de Banjo Kazooie Nuts & Bolt est un ajout sympathique à un jeu qui fait preuve d'originalité, mais qui rompt radicalement avec la tradition de plates-formes de la série. Cela repoussera-t-il définitivement les fans ? Réponse dans deux mois, lors de la sortie du jeu.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés