Dreamcast Collection
Plate-forme : Xbox 360 - PC
Date de sortie : 25 Février 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Accessoire
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Sega lance une compilation de quatre jeux DC sur Xbox 360.

Dreamcast Collection réunit quatre jeux sortis sur la console il y a une dizaine d'années. 

Sonic Adventure.

Si vous n'aviez pas touché au titre d'origine, Sonic Adventure fut l'un des premiers titres disponibles sur DC en 1998. Le concept met en scène divers protagonistes dans la partie (Sonic, Tails, Knuckles, Amy, etc), avec chacun leur mission respective et autant de points de vue différents sur l'histoire. Qui dit Sonic dit Robotnik, pardon Dr Eggman, et cette fois il a décidé de réanimer un ancien démon avec les émeraudes du chaos. A peine la partie débute t-elle que l'on découvre un jeu qui est totalement identique à la version originale. Aucune optimisation n'a été faite, ni même un passage au format 16/9 (des bandes noirs apparaissant à gauche et droite de l'écran). Le moteur 3D accuse donc foncièrement son âge, et le jeu propose un visuel assez rétro et les mêmes bugs que dans l'original. Des ralentissements demeurent parfois quand l'écran est trop chargé en ennemis, mais on retrouve des sensations de vitesse éloquentes et des stages spéciaux pour en mettre plein la vue.

Côté gameplay, les séquences traditionnelles d'action plateformes sont ponctués de phases d'exploration un brin longue. Vous allez pouvoir explorer un monde riche et clinquant mais bien vite un soucis va venir gâcher la partie : la caméra. Certains angles sont pour le moins délicats, et il n'est pas rare qu'elle se bloque dans le décor, empêchant une bonne lisibilité des tâches. En outre, le stick de la Xbox 360 est beaucoup plus sensible que l'original DC, et au moindre mouvement, Sonic se déplace très rapidement.  La durée de vie reste pourtant très correcte avec une bonne quinzaine d'heures au compteur si vous parvenez à vous accrocher, surtout que la bande son est d'excellente facture.

Crazy Taxi.

Crazy Taxi est en réalité une adaptation d'un titre sorti en 1999 en Arcade et qui a connu de multiples adaptations par la suite. (il fut d'ailleurs un des premiers jeux SEGA à voir le jour sur PS2 et NGC). Concrètement, c’est une bataille pare-choc contre pare-choc qui se mène alors que les chauffeurs font la course, se poussent hors de la route et accélèrent pour se voler des clients et obtenir de gros pourboires.  Ce n’est pas un job de taxi ordinaire, c'est carrément la guerre.

Concernant la réalisation à proprement parler, les graphismes apparaissent moins fins que dans l'original Arcade (un aliasing persistant se fait sentir), mais restent très corrects pour un jeu XBLA. L'animation est elle également moins véloce et de vilains bogues d'affichage sont à constater. Quant à la jouabilité, elle devra être maîtrisée puisque les accélérations et freinages sont assignées aux gâchettes.  Enfin, côté son, les thèmes originaux ont disparu (problème de licence sans doute) et ont été remplacés par de la pop qui reste correcte.

Sega Bass Fishing.

Adapté de l'Arcade, ce SEGA Bass Fishing est donc un jeu de pêche. Nous nous retrouvons donc à chercher le meilleur hameçon ou leurre possible, avant d'aller tranquillement chasser le gardon dans un étang, lac, rivière ou banal plan d'eau. A dire vrai, le nombre d'espèce de poissons rencontrés n'est pas très probant, mais soit, poursuivons. SEGA Bass Fishing propose différents modes de jeux et le titre se veut globalement très arcade.  En Arcade justement, le temps joue contre vous et vous disposez de deux minutes pour pêcher jusqu'à 7kgs de poisson. Et chaque poisson récupéré vous adjoint un bonus de temps (comme dans un Crazy Taxi en somme). Quelque soit le matériel choisi, cela n'aura pas vraiment d'incidence sur le résultat final, bien que certains matériaux soient plus rapides que d'autres. Le Tournoi est déjà plus technique puisqu'il faut s'adapter aux conditions météorologiques et l'option Libre permet de pêcher sans aucune contrainte, tranquille en somme..

Sur le plan technique, le rendu graphique est très colorée, surtout sous l'eau, sans compter que l'animation des poissons s'avère très réaliste. La jouabilité est simple d'accès et il ne faut quelques minutes pour comprendre les mécanismes du jeu. Assez long en tournoi, le titre devrait plaire aux amateurs de pêche, même si l'ambiance musicale reste fortement discrète.

Space Channel 5 part 2.

Développé par l'ex-United Game Artists, Space Channel 5 part 2 est la suite de Space Channel 5 (logique me direz-vous). Il est assez amusant que le jeu est adapté de sa version PS2 et non DC. Enfin soit, le jeu vous propose  d'incarner une apprentie reporter pour la chaîne de télévision spatiale "Space Channel 5". Pour sauver les humains des vilains aliens, Ulala devra donc réaliser des chorégraphies en rythme, parfois accompagné de Space Michael.

Le jeu se compose d'une succession de niveaux linéaires, dans lesquels évolue l'héroïne. Le rythme devient de plus en nerveux, et pour vaincre les Moroliens il faudra reproduire leurs danses avec exactitude. On pourra par contre regretter que le premier opus n'ait pas été intégrée avec.

VERDICT

-

Une compilation relative intéressante dans l'ensemble, mais on aurait aimé découvrir plus de titres, surtout à quarante euros. Néanmoins, on y retrouve des classiques efficaces, Space Channel et Sonic en tête.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés