Call of Juarez : The Cartel
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 21 Juillet 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


5.5/10

La série Call of Juarez marque son retour sur consoles dans un cadre bien différent.

Le Far West moderne ?

Conçu par le studio polonais Techland, Call of Juarez : The Cartel n'est pas la suite du second épisode, bien au contraire. Exit le temps des cow-boys, bienvenue dans une époque contemporaine, où les règles du jeu ont bien changé. Le titre vous propulse au coeur de la lutte contre le trafic de drogue entre la Californie et le Mexique. Le jeu prend ainsi place près de deux cents ans après son ainé, et promet un cadre de jeu très différent. Vous y dirigerez le policier Benjamin McCall, l'agent du FBI Kimberly Evans, et Eddie Guerra de la DEA (l'office de lutte contre les drogues).

Le ton du jeu s'avère plutôt cynique (malgré un doublage français manquant d'élégance) et les personnages sont loin d'être des enfants de chœur. Au début de chaque mission, vous déterminerez avec quel personnage vous allez jouer, et évidemment les développeurs ont créé des objectifs alternatifs pour chacun d'entre eux, ce qui rallongera par la même occasion la durée de vie. Pourtant au final, on constate assez peu de différences entre les trois protagonistes : Le titre est essentiellement constitué de fusillades interminables, ponctuées par un système de visée peu précis. Les scènes de poursuite en voiture brisent un peu la monotonie, mais pour quelques minutes seulement. Après quelques niveaux traversés, l'effet de surprise tombe totalement à plat, et on avance dans la partie en sachant pertinemment ce qui nous attend par la suite. Plus d'originalité n'aurait pas fait de mal. Le grand point fort du jeu demeure la possibilité de jouer à trois simultanément, sachant que chaque personnage possède des objectifs supplémentaires à accomplir sans que les compagnons ne les découvrent. McCall cherche un de ses anciens compagnons d'arme, Guerra a d'importantes dettes à régler, quant à Evans elle cherche à protéger son petite frère.

Une réalisation en retrait.

Hélas, l'ensemble technique de Call of Juarez : The Cartel ne suit pas du tout. Le graphisme apparaît terriblement daté et brumeux, tandis que la jouabilité est loin d'être une sinécure. Il est déjà difficile de cibler un ennemi stationnaire, alors en mouvement l'exercice est pour le moins aléatoire. Plus l'affrontement sera brutal, plus important sera le bonus, et lorsque la jauge sera pleine, il sera possible de lancer une sorte d'effet bullet time ralentissant le temps et permettant de faire le ménage à l'écran en toute décontraction. Il est également  possible d'utiliser un système de couvertures pour se mettre à l'abri lorsque le danger est trop présent.

Outre le solo assurant environ huit d'heures d'aventure, le jeu propose des options multijoueurs sur le Xbox Live. On retrouve des classiques du genre (Deathmatch, Deathmatch par équipe, Capture de Drapeau), mais l'intérêt demeure assez limitée. La trame sonore est très réussie, et restitue assez bien l'ambiance western, c'est déjà ça. Bref, malgré un prix de vente assez modéré, ce troisième volet de la série Call of Juarez est clairement une déception.

VERDICT

-

Call of Juarez : The Cartel est un épisode bien décevant. Cette vision moderne de la série n'apporte constitue même un sacré retour en arrière, tant sur le plan du concept que de la réalisation technique. Bound in Blood offrait une action beaucoup plus soutenue et une ambiance plus palpitante. En l'état, ce FPS assure une durée de vie correcte, et intègre un mode coopératif honnête, mais guère davantage.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés