BlazBlue : Continuum Shift II
Plate-forme : Nintendo 3DS - PlayStation Portable
Date de sortie : 04 Novembre 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Combat
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

BlazBlue débarque sur 3DS, mais pas avec toute sa fougue ...

Une suite directe ?

BlazBlue : Continuum Shift II est le nouveau jeu de combat d'Arc System Works, les auteurs de Guilty Gear. Les environnements sont en 3D (comme dans Super Street Fighter IV 3D Edition), mais les affrontements se déroulent sur un axe 2D, à l'ancienne. On retrouve d'ailleurs beaucoup de Guilty Gear dans ce titre, sentiment renforcé par l'écoute des musiques alternant rock et métal signés Daisuke Ishiwatari, et un doublage excellent. Sur le plan scénaristique, Continuum Shift  II est d'ailleurs une suite directe à son ainé. On retrouvera donc les 16 combattants d'origine, plus trois petits nouveaux (Makoto, Platinuum, et Valkenhayn). D'aucuns pourraient dire que c'est insuffisant, mais chacun d'entre eux est très différent. Non seulement, ils bénéficient d'un style unique (et bien sur d'une petite histoire particulière), mais également d'un art de combat différent. Chacun d'entre deux disposent d'une arme de prédilection (pistolet, bâtons, épée, voire ses poings) et de coups uniques qu'il va falloir mémoriser. Et comme c'est souvent le cas dans les jeux de ce genre, on retrouve des attaques faibles, médiums, fortes, et bien sur une compétence spéciale par personnage.

Le mode Histoire permettra de découvrir le passé de chacun des personnages. Si vous perdez un combat, l'histoire évoluera d'ailleurs différemment. Amusant. Le mode Arcade demeure assez classique et vous lance dans un compétition en dix matchs. L'option Versus permet de jouer à deux simultanément, le Score Attack se concentre sur les points obtenus dans les combats, le mode Training permet de s'entraîner et d'enregistrer nos mouvements, tandis que le mode Replay Theater propose de revoir les combats enregistrés dans les affrontements en ligne. Le mode Network ne permet plus de jouer en ligne, tandis que le nouveau mode Abyss est une déclinaison des options Survie habituelles.

Une réalisation loin d'être brillante.

Les graphismes de BlazBlue : Continuum Shift II sont cependant loin d'être à la hauteur des attentes. Vraisemblablement, les développeurs d'Arc System Works ont eut du mal à utiliser les capacités de la Nintendo 3DS. Face à Super Street Fighter IV Arcade Edition ou Dead or Alive Dimensions, c'est le jour et la nuit.  Le graphisme utilise une définition assez étrange, comme si l'image avait été coupée pour s'adapter aux dimensions de l'écran supérieur de la console. Quant à l'affichage 3D, il n'est pas tellement impressionnant. Pire, des ralentissements surviennent souvent, ce qui est tout de même le comble.

La jouabilité reprend un schéma de commandes relativement classique, mais la croix directionnelle de la 3DS n'est pas des plus pratiques pour ce genre de jeu. Il est ainsi difficile de toujours faire ce que l'on veut. Les développeurs ont indiqué les coups spéciaux sur l'écran tactile, mais pour davantage de facilité, il est possible d'utiliser le mode Stylish, qui offre une action très simplifiée. Les musiques restent assez variées pour leur part, dans la plus pure tradition japonaise (les doublages sont en anglais ou en japonais). Hélas, l'orchestration n'est pas des plus réussie, et les sons ont tendance à grésiller.

VERDICT

-

BlazBlue : Continuum Shift II ne rend pas vraiment honneur aux capacités de la 3DS. La réalisation n'est pas à la hauteur des attentes, et le gameplay s'est mal accommodé à son nouveau support. Bref, ce volume perd beaucoup de l'attrait du jeu d'origine.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés