BRINK
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 12 Mai 2011
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6.5/10

Attendu depuis plusieurs années, le jeu BRINK débarque enfin sur consoles.

Libérez l'Ark.

Signé Splash Damage (Ennemy Territory Quake Wars, Return to Castle of Wolfenstein), BRINK est un jeu qui s'oriente lui aussi vers le multijoueur. L'action prend place dans un futur proche où l'Ark, une île artificielle, était le lieu de villégiature pour les élites de la société. Seulement voilà, le réchauffement climatique aidant, la subite montée des océans a provoqué un cataclysme mondial, et l'Ark est à présent devenu un refuge où des milliers de personnes se sont précipités. Pire, l'Ark serait le dernier bastion de la civilisation moderne. Seulement voilà, les tensions commencent à grandir entre les habitants de l'Ark et les nombreux invités des lieux. La première étape sera donc de choisir quel camp vous allez incarner, même si le scénario vous imposera à un moment ou l'autre de passer de l'autre côté de la barrière.

Quatre classes sont disponibles, à savoir médecin, ingénieur, opérateur et soldat. Comme à l'accoutumée, l'arsenal d'armes et d'équipements à déployer, est assez volumineux et au gré de la partie, de nombreuses récompenses seront là pour améliorer les personnages. Par ailleurs, des objectifs de mission et de classe clairement définis, guident les joueurs débutants afin que ceux-ci puissent apporter leur contribution sur le champ de bataille.  Mais quelles sont les objectifs justement ? S'emparer de territoires ennemis, escorter un personnage, pirater des postes de commandes, etc . L'intelligence artificielle étant un minimum véloce, il faudra établir une véritable stratégie d'équipe avant de se lancer à l'assaut. Mais les troupes adverses pourront aussi débarquer dans des installations vous appartenant. Il conviendra donc de protéger sa zone de jeu et éventuellement de lancer une contre-attaque si les forces en présence le permettent. A noter par ailleurs que les personnages disposent d'une habilité de parkour, et en fonction du physique des personnages, il sera possible de courir plus vite, de sauter plus haut, etc. Le système SMART est plutôt efficace, mais reste loin d'être aussi complet que celui de Mirror's Edge.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, BRINK est hélas moins resplendissant. Les graphismes arborent un design assez colorés, loin de la grisaille de certains FPS modernes, et la direction artistique est assez efficace. Malgré tout, les bogues visuels sont nombreux, l'aliasing est très présent, les décors sont assez fades, et le grain de l'image est un peu flou. Précisons que la version PS3 est un peu mieux loti que l'édition X360. Sur cette dernière, il est nécessaire d'installer le jeu sur le disque dur, sous peine d'assister à un affichage pour le moins tardif des textures. La jouabilité se veut toujours très réactive et le gameplay très défoulant. L'animation reste très coulée, mais le portage console manque plutôt de prestance. La bande son est assez discrète, puisqu'en dehors du menu, la musique demeure en retrait durant la progression. Les dialogues français sont assez crédibles et les bruitages bien rendus. Enfin la durée de vie demeure assez correcte : La campagne propose seize scénarios, huit pour chaque faction. Le titre est jouable jusqu'à seize joueurs en mode Versus (et jusqu'à huit en mode coopératif). Le mode Jeu Libre permet de refaire les missions de la campagne solo, mais en ligne et sans bots donc. On pourra par contre regretter l'absence de lobby, un lag encore assez perçant et la présence de seulement huit cartes.

VERDICT

-

Malgré une réalisation technique en retrait, BRINK est un FPS multijoueurs qui dispose de quelques idées intéressantes. Avec quelques patchs, le jeu de Bethesda devrait afficher un visage plus concluant.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés