Driver Renegade 3D
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 01 Septembre 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5/10

Driver accueille un épisode inédit sur Nintendo 3DS.

Retour à New York.

Contrairement au récent Driver San Francisco, Driver Renegade 3D nous ramène dans la bonne vieille ville de New York. John Tanner a rendu sa plaque de policier pour "désaccords" avec sa direction, et aspire aujourd'hui à un travail plus calme. C'était sans compter le hasard qui l'amène à sauver un sénateur d'un passage à tabac. Ce dernier propose un nouveau job à Tanner, celui d'éliminer une série d'individus peu fréquentables, à travers une vingtaine de chapitres dans une campagne solo scénarisée, et ponctuée de jolies cinématiques. Les missions ne jouissent pas d'une grande variété : Il faudra soit effectuer une course poursuite, procéder à une filature (pas vraiment discrète), soit rallier des points de passages dans les temps, neutraliser un concurrent ou bien encore détruire des magasins. A noter qu'il est conseillé de parcourir le jeu en mode difficile dès la première partie, tant le titre se montre aisé à terminer. Compter environ 3 h 30 pour finir la campagne principale.

Driver Renegade 3D renoue avec les premiers épisodes de la série, et nous propose une aventure où vous ne quitterez pas votre voiture un seul instant. Pour stopper les agissements des ennemis, il faudra utiliser la Rage, une jauge de boost permettant de prendre de la vitesse, et multiplier les attaques latérales contre les véhicules adversaire grâce aux gâchettes L/R. On pourra par contre regretter qu'il n'y ait absolument aucune vue arrière, ce qui est parfois pénalisant lorsque vous aurez dépasser une cible.

Une réalisation décevante.

Sur le plan purement technique, Driver Renegade 3D ne fait pas vraiment honneurs aux capacités de la Nintendo DS. Malgré un effet 3D bien rendue, le graphisme est assez imprécis, et manque cruellement de détails. La ville est désespérément morte, et il est difficile de reconnaitre l'environnement new-yorkais. Compte tenu de la puissance de la machine, on aurait pu espérer un rendu plus riche que les épisodes PS2, il n'en sera rien. L'animation n'est guère plus réjouissante, avec une impression de vitesse aléatoire et un certain manque de sensation au volant. La conduite s'avère très arcade, et il faudra de bon réflexe pour négocier certains virages, notamment avec les voitures les plus anciennes (qui on tendance à sérieusement patiner).

Le jeu manque cruellement de challenge. Outre une aventure très courte, on retrouve un mode carrière comportant des épreuves (quatre-vingt quatre au total) assez classiques. Il faudra participer à des courses de rue, ou encore démolir des véhicules adversaires. Le contenu est ici plus développé, fort heureusement. Aucun mode multijoueur n'est de la partie, la seule fonctionnalité StreetPass présente permet de partager ses records. Entièrement localisé en français, Driver Renegade 3D comporte de jolies musiques, et un doublage globalement assez correct, mais également bourré de clichés et caricatures.

VERDICT

-

Driver Renegade 3D ne restera pas dans les annales. Assez court et pauvrement réalisé, le titre se montre très moyen et ne divertira pas longtemps. On y retrouve pourtant un gameplay proche des précédents volets, mais il n'est pas sur que cela suffise pour plaider en sa faveur.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés