Beyblade Metal Masters: Nightmare Rex
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 24 Novembre 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Réflexion
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Beyblade accueille un ultime volet sur Nintendo DS. Avec talent ?

Développé par Hudson Soft, Beyblade est un jeu d'action inspiré d'un dessin animé diffusé sur Gulli. Si vous n'êtes pas familier du programme, sachez qu'il s'agit d'une licence japonaise qui a connu son petit succès au milieu des années 2000 et qui a effectué un come-back avec une nouvelle série, Metal Fusion. Metal Masters en est la suite directe et met donc en scène Gingka et ses amis, qui utilisent des toupies frappés par l'emblème d'une constellation zodiacale, pour vaincre leurs adversaires (Une toupie est d'ailleurs livrée avec cette édition DS). Bref, le titre comporte un mode Arcade, où chaque combattant (37 au total) dispose de sa propre histoire, à la manière d'un jeu de combat traditionnel. Durant la progression, de nombreuses séquences de dialogues apparaîtront, afin d'en apprendre un peu plus sur les forces en présence. Cependant, on constatera que la traduction française est loin d'être parfaite et que de nombreuses coquilles sont encore présentes. Les combats se déroulent en arène, où la surface est entièrement paramétrable. Le concept demeure relative simple : Le dernier qui reste debout remporte la partie.  Pour cela, il faudra attaquer la toupie de votre adversaire, et l'on constatera que la jouabilité est un peu plus souple que dans le précédent opus (et surtout débarrasé des commandes tactiles ennuyeuses). Deux boutons permettent d'attaquer, un sert de bouclier, un autre de coup spécial, et un dernier offre la possibilité de sauter. En cas de duel remporté, vous glanerez de l'expérience, cela va de soi. Il sera même possible de jouer à plusieurs (jusqu'à deux) en réseau local, de participer à un mode Survie, de lancer une partie rapide d'accomplir quelques tutoriels, ou bien encore participer au Garage Bey pour personnaliser ses toupies.

Sur le plan purement technique, Beyblade demeure assez sobre. Si le design respecte celui de la série, le graphisme est terriblement plat et répétitif et manque singulièrement de caractère. Par rapport à un Yu-Gi-Oh! (du même éditeur), la différence est flagrante, surtout que les animations sont parfois saccadées. Côté jouabilité, le titre demeure plutôt simple d'accès et il faut seulement quelques minutes pour en comprendre tous les aboutissants. Il faut d'ailleurs noter que les mécanismes de jeu n'évoluent pas durant la partie. Une dixaine d'heures sera nécessaire pour finir l'aventure, qui demeure assez facile. Les musiques manquent d'éclats pour leur part. De la techno pop japonaise assez rythmée certes, mais qui a tendance à tourner en boucle. Forcément, ça lasse rapidement.

VERDICT

-

S'adressant avant tout à un jeune public, Beyblade apparaît assez peu ambitieux dans cette nouvelle adaptation. La réalisation n'est pas des plus resplendissantes, et le rythme de jeu connait parfois de sérieuses baisses d'entrain.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés