Asura's Wrath
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 24 Février 2012
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Asura's Wrath n'est pas vraiment un jeu qui se joue, mais plutôt un titre d'action qui se raconte. Un projet hautement conceptuel donc.

Un concept intriguant.

Conçu par CyberConnect 2 (Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm, Solatorobo), Asura's Wrath est un titre assez novateur. Si les premières images pouvaient nous laisser penser qu'il s'agirait d'un jeu d'action dans la lignée de God of War, dans les faits, ce n'est pas vraiment le cas. On retrouve certes un héros colérique, des ennemis à foison, et des cinématiques plutôt léchées, mais l'apparition beat'em all est ici usurpée. Asura's Wrath est en quelque sorte un hybride d'action, de phases de tir, et d'actions interactives (ou QTE). Les cinématiques font parties intégrante de l'aventure, à l'instar d'un "visual novel" japonais, et relatent différents passages de la vie d'Asura. Ses séquences se montrent particulièrement présentes, et ce, tout au long des dix huit chapitres composant la progression. Autant dire que ce concept ne risque pas de satisfaire tous les joueurs, même si la narration est excellente, et la réalisation typée manga nous plonge littéralement en plein animé. Il faut cependant savoir que la réussite d'un QTE n'a pas vraiment d'influence sur la suite des évènements, hormis sur la notation de fin de chapitre.

Mais quid de l'histoire justement ? Eh bien, nous apprenons rapidement que le personnage d'Asura, est l'un des huit Gardiens Célestes, chargés de la protection de Gaea. Même si Asura n'est pas vraiment des plus chaleureux, il constitue un solide adversaire contre les forces du mal, symbolisées ici par les Gohmas. Pourtant, les autres Gardiens organisent son éviction en montant un odieux complot. Condamné à tort pour la mort de l'Empereur, Asura voit son destin bouleverser par l'assassinat de sa femme et l'enlèvement de sa fille. Après 12.000 dans le Naraka, les Enfers pourrait-on dire, Asura revient enfin à Gaea, avec l'intention de se venger. Un exercice plus difficile qu'il ne le pensait, tant les Gardiens sont devenus surpuissants en corrompant les âmes des humains.

Une réalisation ambitieuse.

Sur le plan technique, Asura's Wrath est assez exceptionnel. Le moteur graphique est en effet pour le moins impressionnant. L'ambiance manga correspond très bien à l'esprit du jeu, et les personnages bénéficient de modélisations assez poussées.  La jouabilité devient de plus en plus élaborée au fil des niveaux. Au début, les passages d'actions sont très court, mais prennent davantage d'importance après la première partie du jeu. On retrouve du classique tir sur rails (il suffit de tirer sur tout ce qui bouge à l'écran sans se poser de question),  des affrontements contre des boss (il vous faudra esquiver des attaques et frapper l'adversaire au bon moment) et du beat'em all somme toute assez classique. Les combos sont souvent limités à un seul bouton, difficile de faire plus simple. Notons la présence d'une jauge de furie, qui progresse au fur et à mesure des combats. Lorsqu'elle sera pleine, vous pourrez déclencher une super attaque. Signalons quelques problèmes de caméras néanmoins.

Les musiques se montrent particulièrement bien choisies, et on a plaisir d'écouter du classique dans les moments importants du jeu. A contrario, les bruitages sont beaucoup moins épiques. Les doublages japonais aura notre préférence, car il correspond mieux à l'atmosphère du jeu.  La durée de vie est d'ailleurs plutôt convaincante, comptez une douzaine d'heures pour terminer l'aventure. Evidemment, si vous ne regardez pas les cinématiques et vous consacrez uniquement sur les phases d'action en tant que telles, la partie n'excédera pas les deux heures. Pourtant, obtenir une notation parfaite dans tous les chapitres permettra de débloquer un chapitre spécial.

VERDICT

-

Asura's Wrath est un titre assez unique dans son genre. Beaucoup plus "littéraire" que la plupart des jeux d'actions actuels, cette production japonaise se montre rapidement envoutante. Le design est une réussite indéniable, la mise en scène est d'une rare virtuosité, et l'histoire s'avère plutôt intéressante, malgré quelques longueurs dans les premiers chapitres. Un jeu interactif qui ne plaira pas à tous, c'est certain, mais qui constitue une expérience très original.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés