Resistance : Burning Skies
Plate-forme : PlayStation Vita
Date de sortie : 30 Mai 2012
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6.5/10

La série Resistance accueille une adaptation sur PlayStation Vita.

Retour au combat.

Pour ce premier opus sur PSV, Resistance conserve sa formule de FPS, et devient même le premier jeu du genre jouable avec deux sticks sur une console portable. Développé par Nihilistic, Resistance : Burning Skies prend place en 1951, et se situe donc scénaristiquement entre Resistance 1 et 2 (PS3).  Vous incarnez Tom Riley, pompier new-yorkais, et assistez au premier jour de l'invasion des Chimères aux Etats-Unis. Au coeur de Big Apple, Riley va devoir tout faire pour retrouver sa famille, réfugiée dans un camp de secours, et parcourir une ville littéralement en flammes. Néanmoins, années 1950 oblige, Tom ne dispose pas d'un arsenal dernier cri, mais pourra toujours récupérer des armes traditionnelles sur les lieux des affrontements, et également emprunter l'équipement Chimère. Même si le gameplay est bien tolérant, n'allez pas croire que Resistance : Burning Skies soit un bête tir au pigeon. Au contraire l'ennemi est souvent puissant et pire, des pièges peuvent vous surprendre durant la progression (un décor qui s'effondre par exemple).

La progression est cependant très linéaire, et on passera l'essentiel de son temps à tirer sur les ennemis extra-terrestres. Aucune énigme ne se présentera sur votre route, le seul élément à surveiller seront des cubes lumineux, dissimulés ça et là dans les environnements, et qui permettront de débloquer de nouvelles compétences pour vos armes. Le titre est d'ailleurs relativement facile, à l'exception de quelques boss qui demanderont patience et précision.

Une réalisation à la hauteur ?

Resistance : Burning Skies affiche des décors assez variés, des personnages bien modélisés, et des cartes généralement assez grandes. Les textures ne sont pas toujours d'une grande finesse, c'est évident, mais l'ensemble est assez crédible pour séduire. Les cinématiques en temps réel sont assez corrects. L'animation suit s'en sourciller et les déplacements s'avèrent très souples, merci le moteur Havok. Les temps de chargements sont relativement discrets, et la prise en main est globalement bonne, même si on ne retrouve pas la réactivité du jeu sur PS3. L'écran tactile est utilisé pour cibler un ennemi, améliorer ses armes, ou bien encore lancer une grenade.

La campagne solo est ponctuée de musiques relativement discrètes, et l'ambiance sonore manque d'ailleurs de pêche (les bruitages ne sont pas vraiment réalistes), tandis que les doublages français se montrent réussis.  La durée de vie occupera environ sept heures en solo. En multijoueur, nous retrouvons diverses options de combats (Survival, deatchmatch, team deatchmatch etc) sur six cartes, jouables jusqu'à huit en ligne. Notons que le chat vocal est supporté, et que du lag se fait parfois sentir.

VERDICT

-

 

Resistance : Burning Skies est un FPS très correct au final. Si le titre de Nihilistic n'a pas le charisme des épisodes PS3, ni un rythme d'action très soutenu, il affiche une réalisation technique plutôt convaincante pour une production PSV, une jouabilité simple d'accès, et des options multijoueurs divertissantes. Un premier essai imparfait, mais encourageant donc.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés