Warriors Orochi 3
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 06 Avril 2012
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6.5/10

Mélangeant les séries Dynasty Warriors et Samurai Warriors, Warriors Orochi revient dans un nouvel opus.

Rappel des faits.

Pour cette nouvelle déclinaison de la série "Warriors", le concept de n'a pas changé d'un Iota et vous allez toujours devoir combattre la meute et réaliser des combos toujours aussi fantaisistes. Par un habile tour de passe-passe (ou plutôt un vortex inter-dimensionnel), les combattants de Dynasty Warriors et de Samurai Warriors, deux séries qui se déroulent à des époques et à des lieux différents, se retrouvent sur une seul et unique champ de bataille. Ensemble, ils vont pourtant devoir lutter contre un génie du mal, l'hydre géant Youja cette fois, dans un royaume inconnu. Chaque personnage (parmi un total de 120) dispose d'une arme et de compétences précises et au cours de la partie vous découvrirez moult objets et même des armes sur le terrain. A ceci s'ajoute des points d'expériences qui augmentent lors des combats et il ne faudra pas hésiter à changer fréquemment de combattant, afin de répartir avec efficacité les points d'expérience.

Outre un nombre de personnages assez important à l'écran, dans Warriors Orochi3 vous dirigez une équipe de trois généraux, et il suffit de presser les touches latérales pour en changer. Conséquence du fait, le Musou, l'énergie mystique nécessaire à déclencher un coup spécial, ne se gagne plus en tapant les ennemis. C'est au repos que la jauge présent à l'écran se recharge, aussi il faudra souvent switcher vu les combats très présents, et l'action encore plus poussée que dans DW et SW. Le Musou Rage lui permet d'affliger encore plus de dégâts, et il sera conseillé de l'utiliser dans le cas d'objectifs plus compliqués. Oui il ne faudrait pas oublié que derrière ces ballets incessants se cachent une réelle mission. Un objectif raté, game over. Rageant quand on sait que l'action peut durer plusieurs heures. Mais le jeu est globalement bien moins difficile que son prédécesseur. Notons que Warriors Orochi 3 intègre plusieurs guests, Ryu Hayabusa de Ninja Gaiden, Ayane de Dead or Alive, Achilles de Warriors : Legends of Troy et Jeanne d'Arc de Bladestorm : La Guerre de 100 Ans.

Techniquement en progrès ?

Warriors Orochi 3 commence également à faire du surplace sur X360. Le rendu graphique est assez poussiéreux, mais les effets visuels ont été renforcés, le moteur 3D demeure assez véloce, et ne souffre absolument pas du surplus d'ennemis présents à l'écran, même si on peut regretter des mouvements peu variés et des animations parfois un peu robotiques, surtout comparé à Samurai Warriors 3 Z. En écran splitté en revanche, la console a un peu plus de mal à faire tourner l'ensemble. Il serait temps d'abandonner les bases héritées de la PS2 pour enfin proposer du neuf.

La jouabilité du jeu est excellente. En quelques minutes vous maîtrisez toutes les subtilités de WO. Quand aux caméras, elles ne se bloquent jamais dans le décor, ce qui est rassurant vu la difficulté de certains boss. Des combats qui peuvent durer un petit moment, et qui réservent des heures et des heures de jeux. Musicalement, là encore Warriors Orochi 3 conserve sa touche puisque les thèmes musicaux s'avèrent surprenants, mélangeant techno et dance. Enfin, nous noterons l'arrivée de modes supplémentaires, dont un éditeur de champs de batailles. La classique option deux joueurs est bien entendu présente, et le titre demeure encore une fois en anglais.

VERDICT

-

Warriors Orochi 3 conserve son statut de défouloir efficace, et se révèle extrêmement complet, même si les nouveautés restent mineures. On pourra par contre regretter le manque de renouvellement sur le plan technique, avec une réalisation qui n'a pas vraiment évolué depuis cinq ans ...

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés