Rayman Origins
Plate-forme : Nintendo 3DS - Xbox 360 - PC - Wii - PlayStation 3 - PlayStation Vita
Date de sortie : 07 Juin 2012
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Plate-forme
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Après bien des années d'absence, Rayman effectue enfin son retour sur consoles, et en 2D.

Le retour de Rayman.

Initiée en 1995 sur l'Atari Jaguar (remember !), la série Rayman a lentement disparu des écrans au fil des années. Après deux volets réalisés en 3D, le personnage d'Ubisoft Montpellier s'est retrouvé à lutter contre les Lapins Crétins au lancement de la Wii, avant là également de s'effacer doucement au fil des épisodes, au point que les "Raving Rabbids" bâtissent une véritable marque à part entière. Bref, il a fallu attendre l'E3 2010 pour enfin apprendre qu'un nouvel opus de Rayman était en préparation, et en 2D de surcroît.  Initialement destiné à être un titre digital, Rayman Origins a finalement choisi la voie des magasins traditionnels pour nous conter sa nouvelle histoire. Il est ici question de combattre la Lande des Esprits Frappés, qui a décidé de se révolter jugeant les personnages de la Croisée des Rêves beaucoup trop bruyants, notamment lorsqu'ils dorment. Oui Rayman ronfle, et pas qu'un peu. Bref, leurs voisins ont décidé d'employer la manière forte pour se faire entendre, non pas en envoyant Henri Leconte, mais les créatures de Polokus.

A l'instar du premier opus de la série, chaque élément du décor est vivant, et peu ainsi réserver quelques surprises. On retrouve par ailleurs les fameuses prises de photo pour sauvegarder sa progression, ce qui rappellera bien des souvenirs aux fans de la série. Mais progresser dans les niveaux ne sera pas votre seule objectif. Il faudra en effet récolter des  Electoons, des créatures roses souvent enfermées dans des cages, et gardées par de redoutables ennemis. En collectant les Lums, vous pourrez encore récupérer des Electoons supplémentaires, mais aussi découvrir des niveaux secondaires. Rayman pourra lui aussi évoluer au cours de la partie, en disposant de nouvelles capacités. 3DS oblige, on aurait pu s'attendre à quelques fonctionnalités tactiles, mais il n'en est rien. Le second écran de la console ne sert qu'à afficher la barre de progression dans le niveau traversé. Quant à la 3D stéréoscopique, vraisemblablement le jeu n'a pas été conçu pour, et le rendu n'est pas vraiment très impressionnant.

Une réalisation allégée.

Sur le plan technique, Rayman Origins se révélait particulièrement impressionnant sur consoles de salon. Hélas sur Nintendo 3DS, le graphisme n'est pas d'une même finesse. Si tous les décors bénéficient d'une thématique particulière et que le rendu s'avère très coloré, du fait de la baisse de résolution, il est parfois difficile de distinguer certains détails. Les animations particulièrement dynamiques des personnages n'excusent pas les baisses de frame-rate que connait régulièrement la version 3DS de Rayman Origins, ralentissements qui ont des conséquences néfastes sur la jouabilité. On retrouve un déplacement de Rayman grâce au pavé circulaire, et les classiques boutons d'actions. L'ensemble est confortable et rapidement maîtrisé, mais quelques imprécisions se font sentir.

La bande son est d'une grande qualité, tout comme les bruitages du jeu, même si là encore, on sent que la compression a été exagéré sur la cartouche. Proposant une soixantaine de niveaux à traverser, Rayman Origins offre une durée de vie assez confortable. Comptez une bonne dizaine d'heures pour traverser le jeu en ligne droite, presque le double si vous souhaitez récupérer les bonus additionnels. Car comme dans un Mario, les éléments supplémentaires ne manquent pas, et il est parfois bien difficile de récupérer certaines pièces. Cependant, les points de passages sont assez nombreux, et malgré un personnage peu endurant, la plupart des joueurs avanceront sans trop de difficulté. Si la version 3DS ne comporte aucun mode multijoueur, le jeu n'aurait de toutes façons pas pu le gérer, les développeurs ont intégré quelques stages additionnels. Quant à la fonctionnalité StreetPass, elle demeure assez basique, et se focalise essentiellement sur les succès accomplis.

VERDICT

-

La conversion 3DS de Rayman Origins signe une prestation quelque peu en demi-teinte. Non pas que le jeu soit mauvais, loin de là, mais ce titre de plates-formes 2D a perdu des plumes dans l'adaptation sur la portable de Nintendo. Le graphisme est moins précis du fait de la baisse de résolution, l'animation rencontre de nombreux toussotements qui se répercute forcément sur la jouabilité. Un titre très sympathique cela étant, mais moins bien que sur les autres supports.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés