Captain Morgane et la Tortue d'Or
Plate-forme : Dual Screen - PC
Date de sortie : 16 Février 2012
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5/10

La série So Blonde accueille un spin off avec ce Captain Morgane.

Il était une fois.

Signé WizarBox, Captain Morgane et la Tortue d'Or est un dérivé de la série So Blonde. Nous y incarnons Morgane Castillo, une femme qui depuis sa tendre enfance est un vrai garçon manqué. Les efforts de sa mère pour l'éduquer comme une vraie jeune fille n’y ont rien changé. Elle n'a qu'un seul rêve, prendre la suite de son père, le célèbre Alessandro Castillo, et devenir la première femme capitaine pirate des Caraïbes. Le premier chapitre du jeu vous propose d'ailleurs de revivre la jeunesse du personnage sur Bounty Island, une île tropicale au milieu du triangle des Bermudes, avec un personnage qui, à seulement huit ans, sait déjà se faire respecter. Toutefois, son destin va rapidement basculer : Après la disparition de son oncle dans les Caraïbes, sa mère meurt prématurément. Son père décide donc d'embarquer sa fille sur la Jouvencelle, pour échapper à ses souvenir. Durant neuf années, ils naviguent ensemble à travers les Caraïbes. Alessandro enseigne à Morgane toutes les ficelles de la piraterie. C’est à son dix-septième anniversaire, de retour sur Bounty Island, que la jeune fille exercée, devient autonome et prend la suite de son célèbre père.

Morgane part donc à la recherche de la Tortue d'Or, un galion qui abriterait un étonnant trésor, et qui fait beaucoup d'envieux chez les pirates. Votre ennemi, Hillary Simpkins n'entend pas vous laisser vous en approcher. Sans surprise, l'intrigue prend la forme d'un jeu d'aventure point'n click des plus classiques. La trame est cependant plus développée que dans la série d'origine, et on retrouve Steve Ince (Les Chevaliers de Baphomet) aux commandes. La progression s'articule autour d'une dizaine de chapitres, permettant d'explorer cinq îles et une cinquantaine de décors différents. Notons que le jeu propose une aide interactif (à activer dans les options) permettant de faire scintiller les éléments interactifs).  Gros bémol cependant, la difficulté des énigmes s'avère très variable, et certaines poseront bien des problèmes aux joueurs débutant, tant la logique est parfois tout sauf cartésienne.

Une réalisation à la hauteur ?

Mélange de fantaisie, et d'environnements existants, Captain Morgane et la Tortue d'Or propose une réalisation graphique essentiellement en 2D avec des décors même carrément statiques. Sur Nintendo DS, le rendu a été sérieusement allégé par rapport à l'édition PC, et il devient parfois difficile de détecter certains objets vu la drastique baisse de résolution. L'animation du personnage manque encore de soin et sonne très robotique. Le jeu reste simple à prendre en main, et les déplacements sont très simplifiés. Naturellement, le titre est entièrement en français, mais aucun doublage ne répond présent sur la cartouche, ce qui gâche sérieusement l'ambiance, surtout qu'aucun bruitage n'est d'ailleurs présent (exception faite de quelques jingles). La musique se révèle très répétitive et manque d'envergure. Pour le reste, Captain Morgane fait dans le traditionnel avec la présence de quelques mini-jeux assez insipides, et promet une durée de vie d'environ dix heures.

VERDICT

-

Captain Morgane et la Tortue d'Or marque une progression certaine depuis la série So Blonde. Le titre est plus maîtrisé, et l'humour (moins blond) gagne en qualité. Reste que le jeu n'a pas encore l'intensité de ses modèles (Secret Files ou Baphomet, pour ne citer qu'eux) et présente un degré de difficulté parfois bien trop excessif compte tenu de la simplicité générale du jeu. En outre, on ne peut pas dire que cette édition DS se montre particulièrement brillante sur le plan technique. Le graphisme a été sérieusement compromis suite à la baisse de résolution, et plus gênant encore, l'ambiance sonore est aussi plate qu'une limande.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés