Tony Hawk's Project 8
Plate-forme : PlayStation 3 - Playstation 2 - Xbox 360 - Xbox - PlayStation Portable
Date de sortie : 23 Mars 2007
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Sport
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10
Tony Hawk se voit convertir sur PS3, et bénéficie de quelques modifications.

Déjà 7 ans

Après un Tony Hawk's American Wasteland sur Xbox 360 qui ne reflétait pas vraiment les capacités de la console, Activision décide de nous offrir un jeu de skate next gen avec ce Tony Hawk Project 8. Les Californiens de Neversoft n'y sont pas allé de main morte pour ce nouvel épisode : nouveau moteur physique, nouveaux graphismes, tout est fait pour que le joueur sente le saut de génération. Et il faut avouer qu'à l'écran le résultat est plutôt convaincant : les textures sont très détaillées et mises en valeur par de superbes jeux de lumières. Que ce soit au niveau du béton, de l'herbe, du bois, toutes les surfaces rencontrées impressionnent par leur réalisme.

Ce même réalisme qui n'est pas forcément visible sur les personnages, moins impressionnants que les décors mais assez réussis quand même. Les mouvements des skaters sont, par contre, très crédibles grâce notamment à la motion capture qui permet de retranscrire les mouvements précis d'un vrai skateur dans le jeu, ce qui à l'image est assez convaincant. Mention spéciale aux chutes ou le moteur physique fait des merveilles. Comble du sadisme, on peut même orienter la chute, la prolonger en faisant rouler son personnage ou tout simplement la raccourcir et remonter sur la planche. On pourra, pour chipoter, mentionner un frame rate pas toujours très stable mais rien de bien méchant.

Des nouveautés ?

Passé la bonne surprise niveau graphismes, on se rend vite compte que le contenu n'a pas vraiment évolué. L'histoire reste anecdotique : Tony Hawk, le seul, l'unique, débarque dans Skatetown pour y chercher de nouveaux talents. Vous, donc. Un scénario dont le but non avoué est d'amener le joueur à remplir de nombreux challenge. Tout comme dans American Wasteland les environnements sont ouverts et permettent de parcourir les rues de Skatetown sur une planche à roulettes. On trouve divers lieux permettant de s'adonner aux joies du skateboard : une université, un skatepark, mais aussi des lieux plus communs comme des pavillons de banlieue. Quoi qu'il en soit partout où l'on va on trouvera forcément de quoi faire des figures en s'élançant sur des tremplins, des rampes, en grindant sur des rails et autres.

Des personnages éparpillés dans les niveaux nous attribuent des missions lorsque l'on va à leur rencontre. Par exemple, l'une des premières missions consiste à effectuer quelques figures pour le compte d'un caméraman. On doit donc exécuter les figures indiquées tout en étant filmé. Détail amusant : le plan de cadrage du caméraman est affiché dans une "cross-com" (comme dans Ghost Recon 3) où le joueur se voit en train d'être filmé. La difficulté du jeu est réglée selon les performances du joueur qui pourra donc progresser à son rythme. La version PS3 dispose en outre de fonctionnalités Sixaxis pour produire différents mouvements, mais la maniabilité est tellement mal règlée qu'on préfèrera y jouer en digital. A noter que le jeu ne contient pas de mode online, mais vu son niveau sur Xbox 360, ce n'est pas une grande perte.

    

VERDICT

- S'il ne prend pas vraiment le pari de révolutionner la série, Tony Hawk Project 8 devrait sûrement satisfaire les amateurs du genre grace à une réalisation plus aboutie et une image plus professionnelle. Une version PS3 pratiquement identique à sa concurrente.
© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés