Call of Duty : Black Ops Declassified
Plate-forme : PlayStation Vita
Date de sortie : 13 Novembre 2012
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


3/10

Call of Duty Black Ops accueille un épisode inédit sur PlayStation Vita. Avec talent ?

Un épisode inédit.

Signé Nihilistic Software, Call of Duty : Black Ops Declassified prend place entre Call of Duty : Black Ops et Call of Duty : Black Ops 2, soit de 1975 à 1982. Vous y incarnez alternativement les personnages de Frank Woods et Alex Mason, dans dix missions restées jusqu'à présent top secret. Dans le mode Opérations, la campagne solo, les niveaux sont effroyablement courts. Chaque stage dure en effet une dizaine de minutes grand maximum (un compteur est présent en bas de l'écran comptabilisant le temps), de quoi assurer une durée de vie qui ne dépassera pas l'heure de jeu ... sauf que la difficulté demeure assez relevé, et qu'il faudra souvent s'y reprendre à plusieurs fois. En cause, une intelligence artificielle au ras des pâquerettes, et des ennemis très nombreux qui canardent à tout va (même les murs). Vous passerez l'essentiel de votre temps à pénétrer dans une salle, à tirer sur tout ce qui bouge, et ainsi de suite. Reste que certaines missions sont à remplir en temps limitée, ce qui oblige à prendre des risques, pas toujours récompensés d'ailleurs tant les otages se mettent parfois dans la ligne de tir des ennemis.

On trouvera également un mode Contre-la-montre (cinq niveaux) où il faut atteindre des cibles en carton sur un terrain d'entraînement, en un temps record (moins d'une minute !). Le mode Hostile (cinq missions) s'inspire de cartes multijoueurs et demande de repousser des vagues d'ennemis. Quelque soit l'option de jeu choisi, aucun point de contrôle (ou de sauvegarde) n'est présent. Conséquence de quoi, la moindre erreur, et il faut retenter la mission dès le début.

Une réalisation décevante.

Sur le plan graphique, Black Ops Declassified rappelle Resistance Burning Skies ... en moins bien. Ce n'était déjà pas le nec plus ultra du FPS, dans le cas présent, les niveaux sont incroyablement fermés et linéaires. Nous sommes loin de Black Ops II, malgré des déplacements fluides, et un jeu d'ombre et lumière très correct. La jouabilité reprend le schéma classique d'un COD et on retrouve rapidement ses repères, même si les contrôles analogiques sont un brin imprécis. On retrouve heureusement un système d'aide à la visée. L'écran tactile permet pour sa part de lancer des grenades, des fusées aveuglantes, ou donner des coups de couteau. Le pavé tactile arrière est utilisé pour retenir son souffle avant de faire feu avec le fusil de sniper.

Le titre est entièrement doublé en français, et bénéficie de dialogues assez appréciables. Les bruitages sont plutôt corrects, tout comme la trame musicale. En solo, il ne faut pas beaucoup de temps pour terminer Black Ops Declassified, heureusement des options multijoueurs ont été intégrées. Tout d'abord un mode Ad Hoc permet de jouer à l'aide de deux console PS Vita côte-à-côte, mais aussi à quatre contre quatre en ligne. Au menu, cinq classes personnalisées pour y installer ses armes, grenades et aptitudes, six cartes et cinq modes de jeu (Match à mort en équipe, Élimination confirmée, Zone de largage, Tactique en équipe et Mêlée générale). Des modes plutôt amusants de prime abord, mais il est souvent difficile de rejoindre une partie, des bogues de déconnexion se font parfois sentir une fois sur le réseau, et le lag demeure assez sensible.

VERDICT

-

Très attendu par les fans du genre, Call of Duty : Black Ops Declassified constitue au final une belle déception. Entre la campagne solo qui n'excède pas l'heure de jeu, un multijoueur buggé, et une réalisation technique loin d'être transcendante, difficile de s'y amuser bien longtemps ...

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés