Pokémon X
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 12 Octobre 2013
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

La sixième génération de Pokémon entre en scène sur Nintendo 3DS.

Changement d'ambiance ...

Pokémon X vous propulse cette fois dans la région de Kalos, un environnement très inspiré par la France, où vous découvrirez la prochaine évolution Pokémon (la ville très animée d'Ilumis ressemble beaucoup à Paris, la tour maîtrise au Mont-Saint-Michel, la tour prismatique à la tour Eiffel).  Comme à l'accoutumée, vous commencez la partie en endossant le rôle d’un dresseur Pokémon et devrez choisir un compagnon parmi trois animaux disponibles : Marisson (type Plante), Feunnec (type Feu) ou encore Grenousse (type Eau). Chacun d'eux possède ses propres capacités et gagnera de l'expérience au fur et à mesure des combats pour devenir plus fort et évoluer à terme.  On passera donc l'essentiel de son temps à parcourir le monde, à la recherche de nouvelles espèces de Pokémon, car l'objectif ultime sera de devenir le champion de la ligue Pokémon. Dans chaque ville où l'on se rendra, un champion d'arène sera présent, et il faudra le combattre pour gagner des badges prouvant tout son talent.  Il est d'ailleurs amusant de constater que le jeu prend en compte l'horloge interne de la Nintendo 3DS. Si vous jouez le matin, il fera grand soleil dans le jeu de Nintendo, en fin d'après-midi la grisaille apparaîtra, tandis qu'en soirée, la nuit sera profonde. En revanche, cette nouvelle version ne tient pas compte du rythme des saisons, au contraire de son prédécesseur.

Les Pokémon n'ont jamais été aussi nombreux (69 nouvelles créatures à découvrir), et certains sont uniques à chaque version du jeu, tels les Pokémon légendaires Xerneas et Yveltal. Face à cet afflux de nouvelles bestioles, les développeurs ont intégré plusieurs Pokédex. Le premier recense les créatures détectées dans le centre de Kalos, le deuxième se focalise sur les côtes, et enfin le troisième sur les Pokémons que l'on rencontre dans les montagnes. On note également l'arrivée d'un nouveau type de petits monstres, le Pokémon Fée, dont les attaques sont très efficaces face aux types Dragon, Combat et Ténèbres, mais faibles en présence des types Feu, Acier et Poison.

Des combats repensés.

Pokémon X/Y introduisent également le système dit de méga-évolution. Certains Pokémons peuvent en effet dépasser leur transformation ultime, en utilisant un méta-gemme qui leur est propre. Lors d'un affrontement, il suffit de cliquer sur l'icône correspondante en dessous des quatre attaques de base. Votre Pokémon changera alors d'apparence, mais notez que cet effet n'est pas permanent et ne durera que le temps du combat.  Sachez par ailleurs que les méga-évolution diffèrent souvent entre les versions X et Y. Par ailleurs, si la cinquième génération introduisait des combats à trois contre trois, cette fois, il est possible de s'affronter à un contre cinq dans ce que l'on nomme des combats de hordes. Rassurez-vous, il s'agit essentiellement de Pokémons sauvages peu puissants. On trouve également des combats aériens accessibles uniquement si vous disposez d'un Pokémon pouvant voler.

Le PSS, évolution du C-Gear, permet de livrer plus facilement des combats contre des adversaires et d'interagir avec ses amis de plusieurs façons. En utilisant le système de communication infrarouge intégré à la cartouche, les joueurs peuvent se connecter aux consoles d'amis en un clin d'oeil pour combattre et échanger des Pokémon plus rapidement qu'auparavant. L'échange de codes d'ami est également facilité : il suffit d'utiliser le stylet pour les ajouter à sa liste. En outre, le PSS met à la disposition des joueurs un éventail d'outils de jeu et de communication utilisant la connexion sans fil locale et le service Nintendo Network. Les joueurs peuvent toujours utiliser la fonctionnalité pendant le jeu pour se connecter instantanément à d'autres joueurs à proximité et même afficher ce que leurs amis enregistrés font dans le jeu.  Enfin, les rencontres aléatoires en Wi-Fi permettent d'affronter des concurrents du monde entier sans devoir échanger de codes d’ami. Le Global Trade Station permet de notifier les Pokémons que vous souhaitez récupérer, l'échange Miracle propose de réaliser un échange totalement aléatoire, tandis que le système des O-Auras sert à collecter des pouvoirs spéciaux auprès de vos amis ou des passants, apportant des bonus temporaires à votre équipe.

Une réalisation en nette progression.

Pokémon X et Y proposent une réalisation beaucoup plus aboutie que leurs ainés. Le titre affiche des graphismes 3D beaucoup plus poussés, et des animations davantage développés. Les environnements s'avèrent très variés, et vous pourrez même faire quelques photos durant la partie, en posant devant les panneaux situés devant les monuments. En revanche, la 3D stéréoscopique n'est gérée que pendant les combats (le comble). Le design des Pokémon ne laissera pas indifférent, certains étant pour le moins étranges. Si l'on ne peut pas tout contrôler au stylet, la jouabilité a encore gagné en confort, et maîtriser Pokémon se fera en quelques minutes. Qui plus est, les phases de combat bénéficient d'une interface excellente. Le concurrent apparait à l'écran et via une simple interface on choisit la marche à suivre (combattre, utiliser un objet ou une super technique, fuir, etc). Le héros est quant à lui beaucoup plus personnalisable que par le passé, il est vrai que les magasins ne manquent pas en France ...

La musique conserve également sa mélodie d'origine, mais les principaux thèmes ont été remixés. On retrouve même des musiques très typiques à la culture de l'Hexagone. Précisons que le micro est utilisé lors des chats vocaux en multijoueurs, un mode très complet avec même une option online où l'on pourra combattre ou échanger ses monstres.  Mais Pokémon est avant-tout une aventure solo, et on ne sera pas déçu de la durée de vie du jeu. Il faudra plus de quarante heures pour boucler la campagne, ce qui se veut très satisfaisant.  Entre les centaines de Pokémon à intégrer dans le Pokédex régional, les films à tourner, et les compétitions classiques, le titre devrait rester longtemps dans la 3DS. Parallèlement à l'intrigue principale, nous retrouve le système de perfectionnement virtuel (SPV) qui permet d'augmenter les statistiques de vos Pokémons à travers des mini-jeux. La Poké Recré est utile pour renforcer le lien d'amitié avec ses Pokémons en prenant soin d'eux. 

VERDICT

-

Pokémon X et Y apportent un indéniable renouveau à la saga. Cette sixième génération affiche une réalisation beaucoup plus aboutie que dans les précédents opus DS, le cadre de jeu s'inspire de la France (ce qui ne gâche rien), le contenu est toujours aussi exhaustif, tandis que les nouveautés sont finalement assez nombreuses. Ces éditions X/Y sont incontestablement l'un des grands jeux de rôles du support, et l'un des meilleurs titres de l'année.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés