Puppeteer
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 11 Septembre 2013
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

L'intriguant Puppeteer arrive enfin en Europe.

Un spectacle haletant.

Développé par SCE Japan Studio, Puppeteer est un titre qui se distingue par son aspect graphique, rappelant un spectacle de marionnettes. La Déesse de la Lune a été trahie par son nounours de compagnie : Ce dernier lui a dérobé ses ciseaux magiques, les Calibrus, ainsi que la source de son pouvoir, la Pierre de Lune. Sous son action, la peluche s'est auto-nommée Roi-Ours de la Lune, et a transformé les enfants en marionnettes devant défendre son empire du mal. Vous incarnez Kutaro, un personnage qui a subi une double peine (si on puit dire), car il a également été décapité ! C'est pourtant l'une des caractéristiques du spectacle qui est ici introduite. Votre marionnette pourra régulièrement changer de tête, et une centaine de modèles est disponible dans le jeu. On pourrait croire que ces têtes n'ont qu'un effet esthétique sur Kutaro, puisqu'elles n'apportent aucun pouvoir supplémentaire, mais elles symbolisent en réalité sa santé. Votre avatar peut en porter trois simultanément, et lorsqu'il n'en a plus, il perd une vie. Il conviendra donc de faire certains choix avant de débuter un niveau, notamment pour accéder à certains pans du décor, ce qui obligera très certainement à refaire plusieurs fois les stages pour débloquer tous les secrets.

Plate-forme oblige, Puppeteer dispose de quelques actions spéciales. Kutaro pourra ainsi utiliser des ciseaux magiques pour découper certains éléments en tissu, se déplacer plus facilement, ou bien supprimer un obstacle de son chemin. Le grappin permet quant à lui de modifier l'apparence de certains niveaux, le bouclier sert à renvoyer les projectiles ennemis, les bombes à faire le ménage à l'écran, etc. Chaque niveau sera l'occasion de découvrir de nouvelles facultés, ce qui renouvelle assez rapidement le gameplay. En tout, c'est un total de vingt-et-un levels qui répondent présent, de quoi garantir une durée de vie de près de douze heures, sans oublier que quelques histoires supplémentaires ont également été intégrées. Ce conte pour enfants (qui dispose pourtant d'une classification 12 ans et plus) est habilement mis en scène par une voix off très agréable, et quelques chansons rappelant les dessins animés de Disney.

Une réalisation sémillante

Sur le plan technique, Puppeteer affiche de très jolis graphismes, et des environnements d'une grande variété. Les personnages sont très bien modélisés, les décors sont essentiellement constitués de tissus, bois ou carton. Nous avons vraiment l'impression d'être dans un théâtre, surtout que chaque acte s'ouvre par la levée des rideaux, et que des projecteurs éclairent la scène. La clameur du public permet de renforcer l'immersion, puisque chaque succès (ou déconvenue) sera commentée ! Les doublages français sont d'ailleurs très bien réalisées, et la bande son est tout bonnement exceptionnelle. La prise en main s'avère simple d'accès, et il est à noter que le stick droit permet de diriger une fée qui pourra récupérer dans les décors des éclats de lune additionnels, des têtes cachées, ou bien encore de ralentir les ennemis (à l'instar de la mouche Murfy dans le récent Rayman Legends).

Puppeteer intègre également du multijoueur coopératif. Le deuxième joueur incarne alors la fée, soit avec une manette classique, soit avec un PlayStation Move. Nonobstant, ce mode n'est pas vraiment dynamique, et ne devrait donc satisfaire que les jeunes enfants, car on ne peut pas dire que la difficulté soit vraiment au rendez-vous. Certains pourraient trouver le rythme de jeu un peu lent, car les énigmes prennent rapidement le pas sur la plate-forme pure. Les amateurs du genre seront donc peut être un peu sur la réserve, mais il convient de rappeler que Puppeteer est avant tout prévu pour un jeune public

VERDICT

-

Puppeteer est un titre haut en couleurs. Affichant des graphismes très réussis, une ambiance sonore sans faille, et un gameplay qui se renouvelle en permanence, le titre de SCE Japan Studio s'avère une très bonne surprise. Néanmoins, le jeu apparaîtra sans doute beaucoup trop simple pour les férus de plate-forme, mais qu'importe, la durée de vie demeure assez importante et l'expérience très agréable à découvrir.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés