Dead Space 3
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 07 Février 2013
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Dead Space évolue sensiblement dans ce troisième épisode sur consoles.

Il était une fois.

Petit rappel des précédents épisodes. L'USG Ishimura est un vaisseau spatial dont la mission est d'extraire des minéraux sur des planètes extra-terrestre. Arrivé sur un mystérieux astre, le vaisseau ne répond plus aux communications, c'est pourquoi l'ingénieur Isaac Clarke est envoyé sur place afin de mener une investigation. Il ne savait pas dans quel guêpier il allait mettre les pieds. En effet, l'équipage de l'USG Ishimura a été assassiné, des cadavres trainent dans tous les coins, et de drôles d'ombres se font sentir le long des couloirs. En réalité, lors de leurs forages, l'équipe a réveillé une ancienne race d'aliens pas franchement très accueillante, et qui sème désormais la panique sur la base. Encore sonné par ce milieu ô combien hostile, où l'ennemi fit preuve de malice et n'hésita pas à le suivre où qu'il se rende (les ennemis pouvant emprunter le système de ventilation),  dans Dead Space 2, Isaac Clark est toujours marqué par les effets du monolithe. A son réveil, un infirmier essaye de l'aider, car ce dernier est également en danger. Les Nécromorphes sont de retour et sans son équipement, Isaac ne pourra pas lutter. Il faudra donc fuir le plus rapidement possible et ne jamais se retourner.

L'intrigue de Dead Space 3 débute quelques mois après son prédécesseur.  Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, l'action se déroule dans un premier temps dans l'espace, pour un prologue composé de sept chapitres. Suite à un message de détresse émanant de son ancienne petite amie, Isaac Clarke débarque sur une planète polaire appelée Tau Volantis. L'ingénieur découvre que  ce lieu isolé  pourrait bien renfermer le secret qui mettra un terme à l’infection nécromorphe. Dans sa terrible quête de vérité, Isaac devra affronter des températures glaciales et des ennemis d’un nouveau genre, les Unitologistes, les membres d'une religion humaine qui vénère les monolithes. Heureusement, Isaac n’est pas seul et les joueurs pourront faire équipe avec un ami à tout moment grâce à l’option de coopération (en ligne uniquement) permettant de rejoindre ou quitter une partie en un clin d’œil. Le deuxième protagoniste incarnera alors le sergent des forces terrestres, John Carver. Précisons que durant la campagne solo, Carver n'est pas en permanence aux côtés d'Isaac (contrairement à un Resident Evil 5 ou 6 par exemple), et que ce personnage dispose par ailleurs de quelques quêtes personnelles inédites (trois heures de jeux supplémentaires tout de même).

Une campagne bien menée ?

Le gameplay de Dead Space 3 n'a pas beaucoup changé par rapport à ses prédécesseurs. On retrouve ainsi un schéma dans la lignée des Resident Evil 4/5, avec une action à la troisième personne terrifiante. Isaac est toujours grimé de son armure de protection (dont la jauge de santé est située sur le dos), et les munitions sont beaucoup plus présentes que par le passé. Les armes sont très importantes durant la progression, et il y a toujours la possibilité d'en construire en récoltant de nouvelles pièces. Isaac peut porter en permanence deux armes simultanément, chacun disposant après modification d'un tir alternatif (ce qui simule la présence de quatre armes sur soi donc). Naturellement, grâce à la Stase vous pourrez toujours manipuler des objets à distance, mais aussi geler des ennemis, ou encore résoudre des énigmes. Le système d'amélioration (via une arborescence) permet de multiples fantaisies, et cette fois-ci, il faudra changer de costume dans des machines prévues à cet effet, pour pouvoir vous adapter aux conditions extrêmes de température.

Lorsque l'on joue à deux, la partie est un peu plus difficile, et certains casses-têtes doivent se résoudre obligatoirement en duo. Bien évidemment, si un personnage succombe à ses blessures, c'est la fin de partie assurée. Notez que cette version Xbox 360 est compatible avec le Kinect, enfin plus précisément, avec la reconnaissance vocale. Utile pour faciliter l'échange de santé et de munitions dans le jeu, changer d'arme rapidement, trouver un objectif ou bien encore réanimer un blessé. Une option plutôt sympathique au final.

Une réalisation à la hauteur.

Dead Space 3 propose une réalisation technique très aboutie, avec des jeux de lumières très réussie, et un cadre plus varié que précédemment. Si on pourra trouver un certain déjà vu dans les niveaux dans l'espace, l'ambiance du jeu évolue sensiblement une fois en extérieur, avec une atmosphère qui rappelle quelque peu le film "The Thing" de John Carpenter. Les animations s'avèrent crédibles (certains pourront toutefois trouver le héros un peu lent), et la jouabilité s'avère très simple à prendre en main. Le schéma de contrôle a peu évolué, et il est toujours possible de tirer en courant. Nonobstant, les affrontements contre des humains manquent singulièrement de confort, et il faudra être particulièrement réactif pour éviter les tirs ennemis. On sent hélas que les mécaniques du jeu ont tendance à se gripper quelque peu sur Tau Volentis, et que le gameplay n'a pas été vraiment conçu pour cet usage.

Côté durée de vie, il y a de quoi faire avec un panel de missions suffisamment élevé pour retenir l'intérêt, même si comme dans un Metroid, il faudra souvent revenir sur ces pas pour déclencher un mécanisme. La campagne solo occupera pendant une dizaine d'heures, mais il faut rajouter de nombreuses quêtes annexes, de quoi encore faire progresser de quatre heures la durée de vie. Le mode Coopération en ligne est bien intégré et propose également des séquences inédites. La bande son est assez convaincante dans l'ensemble, bien qu'un peu marquante que dans les précédents. Le doublage français signe un sans faute pour sa part, ce qui n'est pas le cas du scénario truffé de clichés et d'invraisemblances, et qui rappelle davantage les téléfilms de l'après-midi que le gros blockbuster hollywoodien ...

VERDICT

-

Davantage tourné vers l'action que l'horreur, Dead Space 3 prend une direction qui ne réjouira pas tous les joueurs. La progression s'avère en effet assez inégale, portée par une trame scénaristique pas des plus inspirés. Les passages dans l'espace, bien que fort classiques, assurent le spectacle, en revanche, sur la planète polaire, les choses se gâtent un peu plus. En cause des affrontements contre les humains peu dynamiques, un gameplay parfois un poil brouillon, et des temps de chargement qui restent assez longs. Si on ne retrouve pas l'intensité dramatique de ses ainés, Dead Space 3 reste malgré tout un bon titre, bien réalisé, et comprenant un mode coopération intelligent.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés