Disney Infinity
Plate-forme : Xbox 360 - Wii - PlayStation 3 - Nintendo 3DS - Wii U
Date de sortie : 19 Septembre 2013
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Le succès des Skylanders attise les convoitises. Disney est le premier à réagir en lançant une production très proche de son ainé.

Un titre complet ?

Disponible sur Wii, Wii U, PS3, X360 et 3DS, le nouveau jeu d'Avalanche Software chasse sur les terres de la série Skylanders. Le pack de démarrage de Disney Infinity comporte trois figurines différentes, à savoir Jack Sparrow (Pirates des Caraïbes, Monsieur Indestructible et Sulli (Monstres & Cie). En plaçant le personnage sur un socle en plastique connecté à la console via une prise USB, il prendra littéralement vie à l'écran, et vous pourrez découvrir une production composée de nombreuses mini-missions inspirées de leur film respectif, seul ou jusqu'à quatre en coopération (à condition d'acquérir des figurines supplémentaires). Notons que chaque série dispose de ses propres avatars, et il n'est ainsi pas possible de prendre la voiture de Cars pour voguer dans The Lone Ranger et inversement. Et comme dans la série concurrente, les statistiques sont sauvegardées dans la figurine. Il est ainsi possible de commencer sa partie sur X360 et de la poursuivre sur 3DS.  Dans le mode aventure, les objectifs prennent place dans des mondes ouverts apportant chacun une thématique variée, et il est également possible d'acquérir des éléments additionnels pour renforcer les capacités de son avatar, ou faire évoluer son environnement à la façon de Toy Story 3 (autre titre d'Avalanche Software)

Dans le mode Toy Box, coffret à jouets virtuel, l’expérience est différente, puisque l'outil de création permet de générer des mondes à la volée en utilisant un nombre impressionnant d'articles du catalogue de Disney (même Tron est représenté), et même si l'ergonomie est discutable, il y a de quoi laisser parler sa créativité. L'éditeur propose également d'acquérir des packs additionnels ajoutant de nouveaux niveaux, ainsi que des Power Discs, de tous nouveaux gadgets influents sur les aptitudes de votre personnage, ses accessoires ou sur la customisation de votre univers. Acquérir tous les éléments séparément coûtent plus de 300€, mais le pack de démarrage affiche une expérience suffisamment solide pour se laisser tenter, sans compter que les licences Disney séduiront un large public et qu'il est possible d'y joueur jusqu'à quatre en ligne (à condition d'avoir créé un compte Disney).

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique,  Disney Infinity affiche une réalisation technique plutôt correcte, même si le graphisme manque un peu de précision, que les bogues de collision sont extrêmement nombreux et que les temps de chargements sont très longs.  Les environnements ont globalement du cachet, et les animations s'avèrent très drôles. Très simple d'accès, Disney Infinity reprend un schéma de commandes finalement assez classique, et peu de coups sont disponibles. On pourra par contre regretter une caméra parfois très instable et que l'augmentation des niveaux des personnages ne présente pas grand impact sur leurs capacités.

Les musiques sont assez variées, tout comme les bruitages, mais on ne trouve malheureusement pas les thèmes officiels des films, mais des compositions qui leur ressemblent beaucoup . Le doublage français s'en sort assez efficacement pour sa part, même si une fois encore, les voix ne correspondent pas toujours à celles des longs métrages. Côté durée de vie, Disney Infinity occupera une bonne dizaine d'heures en solo dans son mode Aventure, davantage si vous souhaitez collecter tous les items. La ToyBox permet bien des fantaisies, et en multijoueurs, il est possible de jouer en coopération. De quoi y passer un moment.

VERDICT

-

Affichant une réalisation technique convenable et une prise en main enfantine, Disney Infinity dégage un très grand potentiel, mais risque de se relever fort onéreux sur le long terme.  Le résultat actuel est cependant très perfectible, avec une kyrielle de bogues d'affichage, et l'absence des grands classiques Disney.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés