The Jak & Daxter Trilogy
Plate-forme : PlayStation Vita
Date de sortie : 19 Juin 2013
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Les trois premiers épisodes de la série Jak & Daxter sont à présents compilés sur PlayStation Vita. Avec succès ?

Trois jeux différents.

Comme son nom le suggère, The Jak & Daxter Trilogy regroupe sur une même cartouche les épisodes Jak & Daxter: The Precursor Legacy (2001), Jak 2 (2003) et Jak 3 (2004), agrémenté de trophées cela va de soi, et d'un rendu haute définition (filtrage des textures essentiellement). Le premier volet de la série est celui qui ressemble le plus à un jeu de plate-forme traditionnel, avec un univers coloré et très développé, tandis que le second opus nous entraîne dans un monde industriel, et le troisième dans une contrée pour le moins désertique. Comme le scénario des trois volumes se suit sans réelle coupure, il est parfaitement possible de parcourir la trilogie d'une traite. On découvrira les évolutions du personnage de Jak, qui au commencement de la saga, peut uniquement sauter et frapper.Par la suite, son arsenal d'armes sera colossal, sans compter que la gestion de l'Éco Noir, une substance permettant au personnage de se transformer en bête sanguinaire, apportera quelques changements substantielles.

En outre, Jak est plutôt innocent en début de partie, mais devient de plus en plus complexe au fil de ses aventures. Les mondes sont semi-ouvert, et divisés en plusieurs sections constituant les niveaux (un petit côté GTA appréciable). Il est cependant parfois un peu difficile de découvrir sa prochaine destination, tant les indications manquent à l'écran. Dans Jak II et III vous pourrez toutefois utiliser des véhicules, utile pour gagner un peu de temps. Sans surprise, le contenu de l'édition Vita est identique à la version PS3 parue l'an dernier, à tel point que les développeurs de Mass Media ont même laissé l'option pour arrêter les vibrations de la manette (!). Mais si l'original tournait généralement à 60 images par seconde, son homologue portable a beaucoup plus de mal à maintenir les 30 images par seconde.

Une animation saccadée.

Sur le plan purement technique, The Jak & Daxter Trilogy affiche un résultat somme toute très variable. Le design des trois jeux n'a pas vraiment vieilli (malgré des décors parfois très anguleux dans Jak 1), mais l'aliasing est très présent sur Vita et la définition graphique semble beaucoup plus basse que sur PS3. Plus ennuyeux, l'animation a souvent du mal à suivre le rythme, en particulier dans le premier et le troisième opus, rendant l'expérience beaucoup moins amusante que sur PlayStation 3. La gestion de la caméra n'est pas toujours parfaite, et on constate encore et toujours les mêmes bogues de collisions qu'à l'époque (ou les angles de vue qui se bloquent dans le décor). L'intelligence artificielle a également un peu vieilli, notamment dans le deuxième volet.

Quoiqu'il en soit, la jouabilité demeure extrêmement simple d'accès, et reprend les poncifs habituels du genre (collecte d'objets, pouvoirs spéciaux, etc). Mais là encore, sur PSV, il a fallu compenser l'absence de touches L2 et R2 en utilisant le pavé tactile arrière de la console, et le résultat est assez inconfortable. La bande son change assez drastiquement selon la période visitée. Dans l'ensemble, les thèmes sont très agréables et les doublages français excellent. Les trois titres sont plutôt longs à terminer, et le spectacle toujours aussi agréable à découvrir.

VERDICT

-

Si The Jak & Daxter Trilogy réunit trois titres de qualité, cette conversion sur PlayStation Vita est entachée par une animation peu fluide et un graphisme sérieusement revu à la baisse depuis la version PS3. Si les situations rencontrées ne manquent jamais de piquant,  et que l'aventure globale se montre assez longue et intense, on préfèrera se procurer l'original sur PS3, ou espérer que les développeurs auront l'idée de proposer au plus vite un correctif sur PSV ...

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés