Batman Arkham Origins
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3 - Wii U
Date de sortie : 25 Octobre 2013
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Batman accueille un nouvel épisode sur consoles, cette fois sous l'égide de Warner Bros Games Montréal.

Les origines d'Arkham.

Basé sur un scénario inédit, Batman Arkham Origins vous ramène à Gotham City, face à un chevalier noir encore peu expérimenté. Batman est en effet apparu depuis seulement deux ans et la police ne sait toujours pas si elle doit le considérer comme un allié. L'intrigue prend place six ans avant Batman Arkham City : Alors que le chef de la pègre Black Mask met à prix la tête de Batman (50 millions de dollars), et que plusieurs assassins rivalisent pour décrocher la prime en cette veille de Noël, Gotham City s'avère plus sombre que jamais. Parallèlement, le Joker et Bane fomentent une évasion massive du pénitencier de Blackgate. C'est une véritable chasse à l'homme qui va débuter dans un épisode finalement assez classique dans sa conception, mais proposant un environnement vraiment glauque. Ponctué par de nombreuses cinématiques, ce qui attire l'oeil au lancement de Batman Arkham Origins, c'est sa qualité graphique et la diversité des ses animations qui demeurent toujours au top, malgré l'absence du studio Rocksteady. Nous devons en effet cet épisode à WB Montréal, les auteurs de la version Wii U du précédent opus, Arkham City Armored Edition. Cela explique sans doute pourquoi les développeurs ont fait preuve d'un grande conservatisme dans le gameplay, et évité toute prise de risque inutile. Le jeu propose néanmoins plusieurs nouveautés, notamment dans la Batcave, où outre rencontrer Alfred, vous pourrez récupérer quelques gadgets utiles pour suivre la trace de vos ennemi, notamment un mode Détection amélioré., mais aussi des défis annexes utiles pour acheter diverses améliorations. Le bat-ordinateur peut recréer virtuellement les scènes de crime, vous permettant ainsi de détecter des indices invisibles à l'œil nu. Le cheval noir peut aussi compter sur des munitions supplémentaires dans son arsenal. La griffe câble peut être utilisée pour accrocher les ennemis qui vous entourent.

Bien sur, Batman Arkham Origins propose toujours des phases d'infiltration : Il arrive que l'attaque directe soit très risquée, surtout si l'ennemi est armé. On se servira des éléments du décor pour se cacher et pour progresser tel un félin sur les toits. Le mieux pour vaincre un groupe d'ennemi, est d'utiliser son environnement. La pègre étant assez développée dans les vieux quartiers de la ville, qui deviendront plus tard Arkham City, vous rencontrerez beaucoup de malfrats au cours des différentes missions, et les principaux protagonistes de la série (Bane, le Joker, le Pingouin, etc). Vous pouvez enchaîner les combinaisons de coups de poings, pieds, attaques multiples, attaques au sol, etc. D'autres éléments sont également présents comme diverses sortes de grenades et vos batarangs et ainsi réaliser plein de fantaisies. Batman bénéficie d'une palette de mouvement assez riche et la fluidité est constante. Les mouvements sont assez bien décomposées, et la jouabilité est maîtrisée au bout de quelques secondes.

Une technique fantastique.

Si le jeu se déroule dans un lieu unique, l'environnement est cohérent est finalement assez varié. Le design signe un sans faute, et se révèle très fidèle à l'œuvre des DC Comics. Mention spéciale aux décors vraiment superbes et à la gestion de l'éclairage globalement efficace.  Côté son, la narration et les voix sont celles de la série The Batman, et tout est en français. Seule la voix du Joker a été modifiée depuis les précédents (on retrouve le doubleur du Doc de Retour vers le Futur). Les musiques contribuent à plonger dans l'ambiance, et on aura plaisir à les écouter pendant la quinzaine d'heures de jeu que propose la campagne principale. On retrouve également des missions secondaires facultatives Most Wanted où vous pourrez poursuivre d'autres grands ennemis en rapport avec l'intrigue principale, dans des zones inédites de Gotham City à explorer.

Plus étonnant, Batman Arkham Origins introduit un mode multijoueurs en ligne développé par Splash Damage (Brink, Lost Planet 3). Au menu quatre cartes au level design peu inspiré, sans compter des personnages bien peu équilibrés. Si avec Batman et Robin, le gameplay est identique au jeu solo (il vous faudra stopper les agissements des malfrats), avec les membres du gang de Bane (ou le Joker), les personnages se déplacent très lentement et doivent prendre des points de contrôles. Sans compter que la qualité technique apparaît très inférieure au jeu principal (notamment au niveau des textures). Un ajout très dispensable en somme.

VERDICT

-

Inspiré du comics américain et non des films, Batman Arkham Origins nous livre un titre d'une grande richesse, certes pas toujours original, mais qui parvient à renouveler efficacement l'expérience. S'appuyant sur l'excellent travail de Rocksteady, WB Montréal a conçu un épisode de transition sans prendre un quelconque risque, si ce n'est un multijoueur peu passionnant. En solo, le titre demeure toujours aussi enthousiasmant, et réjouira les fans du Chevalier Noir.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés