The Legend of Zelda : A Link Between Worlds
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 22 Novembre 2013 - 22 Novembre 2013 (USA)
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9/10

Nintendo nous livre une suite du mythique "A Link to the Past" sur Nintendo 3DS, à la fois si proche et si différent de son illustre modèle ...

Une suite attendue.

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds est la suite du célèbre The Legend of Zelda : A Link to the Past sorti sur Super Nintendo en 1991 (et en 2003 sur GameBoy Advance). L'histoire prend place plusieurs centaines d'années après ce dernier, et présente aux joueurs la grave menace qui plane sur le royaume d’Hyrule. Yuga, un mystérieux sorcier sorti de nulle part, a transformé les sept sages du royaume en peintures et les a envoyés dans un monde parallèle. S'il veut assurer l'avenir d'Hyrule, Link doit pénétrer dans le royaume inexploré de Lorule et mettre un terme aux sinistres aspirations de Yuga. Link doit restaurer la paix et l’harmonie dans son royaume natal. Au cours de la quête qui l’amènera à explorer les royaumes d’Hyrule et de Lorule, qui en est une version alternative et corrompue.  Bien sur, Link croisera plusieurs personnages chers aux fans de la série, la princesse Zelda forcément, Sahasrahla, l’ancien du village Cocorico, mais aussi de nouvelles figures qui se révèleront essentielles au développement de l’histoire, comme par exemple Lavio, le marchand ambulant, ou encore Hilda, la princesse du royaume de Lorule. On sait peu de choses sur Lavio, l’énigmatique marchand qui décide d’installer sa boutique dans la maison de Link, si ce n’est qu’il s’agit de sa première apparition dans la série, et qu'il confie à notre héros un bracelet qui s'avère primordial pour la suite de l'aventure. En effet, il permet à Link de se transformer en peinture et se déplacer le long des murs. Bien qu’il fasse perdre une dimension au personnage, ce nouveau pouvoir lui confèrera un avantage pour résoudre certaines énigmes. En s’incrustant aux parois, Link pourra visionner les obstacles sous différents angles, ce qui permettra de découvrir de nouvelles possibilités. Attention toutefois : Link ne pourra rester sous forme de peinture que pendant un certain temps, cette transformation consommant de l'énergie.

Calquée sur Zelda III, la progression se compose de deux parties, une première assez courte dans le monde de la Lumière, à la recherche des trois pendentifs et de l'épée légendaire, et enfin l'arrivée à Lorule, le monde perverti, où vous devrez apprendre à maîtriser les nouvelles mécaniques de gameplay tout en sauvant les sept descendants des sages. Important changement toutefois depuis le jeu d'origine : Les objets importants ne se trouvent plus dans les donjons, mais dans la boutique de Lavio. Il permettra d’acheter ou de louer certains items essentiels à la quête de Link relativement tôt dans l’aventure (baguette de lace, baguette tornade, arc, bombes, etc), ce qui vous offre une plus grande liberté pour vous attaquer aux donjons dans l’ordre de votre choix. Notez cependant que l'utilisation d'un objet utilise désormais de l'énergie, et qu'il est possible de les améliorer en accomplissant une quête annexe (retrouvez les nombreux ti'gorneaux présents dans les deux univers). Par ailleurs, les trésors demeurent nombreux dans les palais, comprenant notamment des rubis, des pierres de roche (utiles pour améliorer son épée) ou encore des nouvelles tuniques pour Link. Une multitude de quêtes annexes et de mini-jeux donneront à ceux qui ont à cœur d’explorer toute la  richesse des mondes d’Hyrule et de Lorule l’occasion de remporter de nombreuses récompenses, qu’il s’agisse de rubis ou de conteneurs de cœur supplémentaires.

La 3D très présente.

Les améliorations graphiques et la profondeur de la 3D stéréoscopique redonnent véritablement vie à l'excellent titre Super Nintendo. Cette suite essaye de conserver un design similaire mais transposer dans un univers en trois dimensions.  Les personnages ont été entièrement redessinés,  bien que certains n'apprécieront pas le nouveau design de Link, les textures s'avèrent assez fines, les effets spéciaux sont très crédibles, et surtout de nombreux éléments ont été ajoutés dans les décors depuis l'original. L'écran tactile affiche pour sa part une carte bien utile, notamment dans les donjons, tout en vous permettant de gérer votre inventaire. Les commandes originales du jeu ont été repensées de fond en comble pour permettre une exploitation optimale des capacités de la Nintendo 3DS. Il est ainsi possible de guider Link avec le stick analogique gauche, d'utiliser l’écran tactile de la console pour attribuer des objets, vérifier des cartes et veiller à ce que Link porte l’équipement adéquat, ou encore de presser la gâchette droite pour déployer son bouclier. La croix directionnelle permet de déplacer la caméra aux alentours. 3DS oblige, le titre propose une fonctionnalité Streetpass, permettant de rencontrer et de défier les joueurs du monde entier qui apparaissent sous la forme de Link noirs. Les musiques ont bien entendues été réorchestrées depuis la version d'origine, et l'on reconnait aisément les charmantes mélodies de Koji Kondo. Les nouvelles mélodies sont également excellentes. Quant à la durée de vie, elle promet une vingtaine d'heures pour conclure la quête principale, le double en réalisant les objectifs secondaires (récolte des fragments de cœur, échange d'objets, etc).

Dans le mode Tour de l’escarmouche par exemple, Link devra gravir les étages d’une tour gigantesque en combattant plusieurs vagues d’ennemis à la difficulté variée. En revanche, dans Terrain d’octoball (une sorte de mini-jeu inspiré du base-ball se déroulant dans le royaume de Lorule), Link remportera des rubis en faisant éclater des pots et en renversant les ennemis présents sur le terrain. Une fois que vous aurez terminé ce nouvel opus de la série The Legend of Zelda, vous débloquerez le mode Héros, dans lequel Link subira des dégâts plus importants lorsqu’il sera blessé par ses ennemis. Enfin, sachez que les aventuriers les plus intrépides pourront découvrir une surprise cachée la deuxième fois qu’ils exploreront Lorule. Notons qu'il est possible de récupérer des indices facultatifs, sous la forme de spectres (fantascus). Lorsque vous êtes bloqué sur une énigme, il suffit de revêtir les lunettes occultes, et de dépenser une pièce de jeu pour obtenir de l'aide.

VERDICT

-

Souvent considéré comme l'un des meilleurs épisodes de la série Zelda, si ce n'est le meilleur, A Link to the Past accueille un brillant successeur avec cet opus 3DS. Offrant une réalisation technique de haut vol, un graphisme 3D du plus bel effet, une jouabilité simple d'accès, et quelques bonus sympathiques, cette suite n'est pas loin du sans faute et constitue sans aucun doute l'un des jeux les plus ambitieux du support. Tout juste pourra t-on lui reprocher une difficulté trop légère ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés