Elite Beat Agents
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 13 Juillet 2007 - 06 Novembre 2006 (USA)
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Pop
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Ouendan s'occidentalise avec ce Elite Beat Agents.

Let's dance !

Si le public connaît l'existence de certaines agences gouvernementales, bien peu de personne soupçonnent l'existence de l'organisme ultra secret des « Elite Beat Agents », des hommes en noir qui n'ont pas pour charge de repousser les aliens (quoique ...). Leur leader est un ex-agent de la CIA nommé Commander Kahn, et il scrute le monde afin de trouver des appels à l’aide. Lorsqu’il en entend, il convoque ses agents qui aident ses cibles en réalisant une danse ou bien une chanson. Naturellement, il faudra avoir le rythme pour espèrer réaliser une performance convenable.

Chaque épisode est présenté sous la forme d’une intrigue. Tous les stages partagent des éléments de base et un déroulement de jeu semblable. Le problème est ainsi présenté avec une introduction sous la forme de comic strip, avant que les agents entrent enfin en scène.  La chanson débute alors et il va falloir suivre les indications à l'écran. Concrètement, il faut taper sur l’écran tactile et tracer des mouvements rythmés, tout en conservant la cadence dictée par la musique. En bref, pour être simple, il faut taper juste au moment où le cercle ne fait qu'un avec la cible. Si vous réussissez, la jauge Elite-o-mètre continuera à se remplir, au gré des combos. Veuillez à tout prix à conserver un résultat dans la section "Oui" si vous souhaitez avoir une chance de boucler l'aventure. Car les histoires animées changent dépendamment du niveau de performance des joueurs. Après chaque section (il y en a trois ou quatre par stage), vous êtes en effet évalué. Soit c'est bon, soit c'est une catastrophe. Plus vous êtes mauvais, pire l’histoire risque d’être. Ainsi même si la chanson est bouclée, un mauvais score ne permettra pas d'avoir une fin décente.

Une play list variée

Jeu arcade oblige, les personnes que vous aiderez sont hautes en couleur. Cela pourra être un magicien à Las Vegas, un chien perdu, deux jeunes starlettes échouées sur une île déserte, un magnat du pétrôle, une serveuse apprenti danseuse, bref les tâches s'avèrent variés. On compte 16 niveaux principaux à accomplir :

1. Walkie Talkie Man (Steriogram)
2. Makes No Difference (Sum 41)
3. Sk8er Boi (Avril Lavigne)
4. Rock This Town (Stray Cats)
5. I Was Born To Love You (Queen)
6. Highway Star (Deep Purple)
7. September (Earth Wind & Fire)
8. Y.M.C.A. (Village People)
9. You're The Inspiration (Chicago)
10. Material Girl (Madonna)
11. La La (Ashlee Simpson)
12. Let's Dance (David Bowie)
13. Canned Heat (Jamiroquai)
14. The Anthem (Good Charlotte)
15. Without A Fight (Hoobastank)
16. Jumpin' Jack Flash (Rolling Stones)

Au gré de vos performances, vous pourrez débloquer trois missions additionnelles :

17. Believe (Cher)
18. ABC (The Jackson 5)
19. Survivor (Destiny's Child)

Une play-list donc loin de l'original Osu! Tatakae ! Ouendan !, ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs, la J-Pop intéressant moins le public Européen que des standards Américains. En outre, EBA propose naturellement des options multi-joueurs, en co-op ou bien en versus  avec une seule cartouche. Le jeu est également compatible avec la cartouche de vibration DS, même si cela n'est étrangement pas indiqué sur le packaging.

Un jeu qui a du style

Elite Beat Agents propose un rendu retravaillé depuis son équivalent Japonais. Le trait s'est Occidentalisé, mais les bandes dessinées qui narrent la progression sont bien réalisées, et toujours pleine d'humour. Quant à la modélisation 3D de nos personnages, elle se montre très correcte.

Sur le plan de la jouabilité, il ne vous faudra que quelques minutes pour appréhender le concept du jeu. Un mode Entraînement sera toujours là pour se parfaire les réflexes. Naturellement, plus le niveau de difficulté montera, plus vous aurez de figures à faire, et ce, parfois à une vitesse folle !

Si les morceaux musicaux ne sont pas interprêtés par les chanteurs-chanteuses d'origine (les morceaux ont été réenregistrés, comme dans la série Donkey Konga), le rendu se montre très convaincant et même si vous n'appréciez pas certains titres, le jeu se montre tellement délirant, que l'on n'y fera même pas attention.

    

VERDICT

- Elite Beat Agents est un jeu musical d'une grande originalité. Un jeu très prenant et à la personnalité unique.
© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés