TimeSplitters 2
Plate-forme : GameCube
Date de sortie : 31 Octobre 2002
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Après un épisode raté, TimeSplitters se reprend avec talent !

Un jeu passionnant !!!

TimeSplitters était l'un des premiers titres parus sur PS2. Un jeu qui était catastrophique, un des pires FPS sortis sur consoles. Il faut dire que Timesplitters avait tous les défauts : il était affreux graphiquement (scintillement et aliasing à volonté) et le mode solo était inintéressant. Free Radical, studio fondé par des anciens de Rare, a su tiré les erreurs de son premier jeu, et heureusement pour nous, d'ailleurs. Rareware restait comme l'éditeur de référence dans les FPS pour consoles, avec l' excellentissime Goldeneye, ou bien sûr le mythique Perfect Dark. Aujourd'hui, Free Radical est arrivé à maturité et nous livre un titre qui se permet de rivaliser avec Perfect Dark tout du moins s'en rapprochant grandement. Car de là à dépasser ces standards ..

Dès qu'on commence une partie, on sent la filiation avec Rare, qui se voit même au niveau graphique que certains diront pompés sur Perfect Dark. Une sorte d'aura en fait qui nous ravive quelques souvenirs, aujourd'hui enfouis au plus profond de nos mémoires. Le scénario n'a guère changé par rapport au premier volet, mais comme il n'est pas sorti sur Gamecube, je le rappelle : on retrouve nos amis aliens maîtres du temps. Notre tâche est de contre-carrer leurs plans diaboliques car l'élément important dans ce jeu, c'est le temps. Vous vous retrouverez ainsi projeté à travers le temps, de Paris (Notre Dame) à la Planète X, en passant par un Néo Tokyo ou une ville de Chicago morbide. Évidemment, on évitera les anachronismes (chronos = temps). Pour les plus jeunes d'entre vous, un anachronisme, c'est une erreur qui consiste à ne pas situer un événement à sa date ou dans son époque. Par exemple avoir un téléphone portable au XVème siècle!

Des modes de jeux qui tiennent en haleine.

Les niveaux sont toujours aussi linéaires que précédemment, mais on y accroche cette fois, surtout parce que les objectifs secondaires sont aussi nombreux que variés, bien que stupides quelque fois. Je vous laisse les découvrir :-) L'esprit Goldeneye est bien présent dans cela (Ahhh, si Nintendo avait gardé la licence des James Bond...). Les objectifs seront plus nombreux, si la difficulté est à son paroxysme. Évitez le mode facile, vraiment trop simple. Le résultat est une action dynamique malgré un principe répétitif qui aurait pu devenir lassant à la longue. La campagne solo de Timespitters 2 est variée et on s'amuse bien, même si le gameplay n'est pas très original, c'est du Rare tout craché. Free Radical, fort de son expérience sur N64, s'est aussi spécialisé dans le multijoueurs. Eh oui, c'était le seul point intéressant dans Timesplitters 1. TS 2 s'en sort avec les honneurs.

L'IA est fort efficace tant en solo qu'en multijoueurs, les bots savent aussi réfléchir. Enfin ! A quatre joueurs c'est l'extase vue la multitude de challenges offerts. Les modes classiques, Deathmatch, CTF, capture de mallette, décidément le mode multi fait vraiment plaisir. Le nec plus ultra sur Gamecube!

Une réalisation classieuse

TimeSplitters 2 a encore un atout, sa réalisation. Les animations sont particulièrement détaillées. Tout comme les FPS signés Rare, la localisation des blessures est présente. Les visages sont détaillés, les vierges de Notre Dame particulièrement ! A ce sujet, si vous les sauvez, vous verrez Quasimodo venir chercher son amour avec un fusil à pompe! Les environnements utilisent des textures complexes ainsi que du Bump Mapping qui est toujours agréable à l'oeil. Les effets spéciaux avec effets de particules sont également soignés. Le design des niveaux est aussi intéressant car chaque époque et chaque personnage a son style alliant cartoon et réalisme. Contrairement à Eternal Darkness, vous passez de la Sibérie de nos jours au Paris du siècle dernier. Il n'y a pas d'ordre chronologique.

Chaque époque a ses propres particularités (et surtout ses clichés assez ringards), ses armes, ses personnages éclectiques un peu comme dans Eternal Darkness Esthétiquement, ces environnements sont très réussis. Non, on dirait bien que pour une fois, le portage ait été efficace, n'est-ce pas M. EA? Notre arsenal évoluera en fonction des époques traversées. Certains n'aimeront pas avoir un vieux fusil mais c'est nécessaire (voir plus haut). Les adversaires seront variés: Soldats russes, pirates japonais, mafieux, E.T, etc... Il y en a pour tous les goûts. A noter que certains sont carrément idiots. A chaque fin de niveau, vous affrontez des maîtres du temps; non pas ceux de Fort Boyard, mais des bons gros boss.

VERDICT

-

TimeSplitters 2 est un jeu atypique qui est à la fois drôle et sérieux. Un mélange qui fait aussi son succès. Les FPS deviennent légions sur NGC: Die Hard Vendetta, Nightfire, RTCW, Metroid Prime, etc... Il ne faudrait pas faire de comparaison, mais TS2 semble supérieur à Halo en termes de plaisir de jeu. Ceux qui pleuraient de ne pas avoir Perfect Dark Zero sur NGC seront satisfaits de voir qu'il n'y a pas que Rare qui sache faire des FPS sur console. Vivement une suite ! TS2 est un de ses jeux qu'on n'oublie pas. Presque aussi parfait qu'un jeu Rare, on attend avec impatience les futurs titres de Free Radical Design, son développeur.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés