Mario Party 4
Plate-forme : GameCube
Date de sortie : 29 Novembre 2002
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Party-Game
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Mario Party change de génération avec ce quatrième opus.

Un retour gagnant ?

Quittons donc ce monde insolite, laissons place au synthétique ! Faisons taire les fans aigris, avec notre propre party !!! Mario Party... Et que chacun se mette à jouer, et que chacun se laisse dépasser par l'ordinateur qui n'arrête pas de tricher alors n'oubliez pas votre santé... (toute ressemblance avec une émission existante serait logique). Bon trêve de plaisanterie, à force d'essayer d'innover dans les introductions, on côtoie presque le ridicule. Avec Mario Party 4, Nintendo nous propose enfin (!) LE jeu multijoueurs du GC. Quatrième édition déjà de ce jeu de l'oie organisé par Toad, Mario et compagnie nous reviennent une fois de plus, dans un jeu développé par Hudson Soft (créateur de Bomberman).

Au programme, cinq plateaux de jeu à découvrir et à maîtriser pour se voir décerner le prix sur chacun des niveaux : le casino de Goombas, la jungle de Shy Guy le Maskass, la fête foraine de Toad, le manoir de Boo et la plage de Koopa. Enfin, l'ordinateur n'a pas changé, lui, on en parlera plus tard !

Jamais 3 sans 4.

Comme d'habitude, ce sont toujours les mêmes protagonistes que dans l'épisode précédent, à savoir Mario, Luigi, leurs doubles Wario et Waluigi, Peach et Daisy, ainsi que Donkey Kong et Yoshi. Avec les répliques niaises et les hurlements innommables qui les caractérisent, sans oublier les musiques hard rock de l'univers Nintendo (non je plaisante! détendez vous). Une cinquantaine de mini-jeux totalement inédits, en coopération ou chacun pour soi sont présents. Heureusement, même si vous avez les trois premiers volets, vous vous amuserez et ne sentirez pas trop le déjà vu.

Le principe est exactement le même qu'auparavant, et les nouveautés se limitent à l'apparition des cases Mini-Maxi qui permettent de gagner au hasard (vraiment?) un champignon qui aura pour effet de réduire ou d'augmenter la taille de son personnage, ce qui vous permet de piétiner ses adversaires ou emprunter des raccourcis. Par contre, on remarque la disparition du mode Duel, de la banque Koopa (quel dommage !) et de quelques bricoles sans importance (NDR : Oui, on peut dire, pour meubler).

Nintendo Ruleeezzzzzzz

Les modes de jeu sont plus harmonieux que dans le 3ème volet mais l'ordinateur triche juste énormément en mode solo. Le concept est toujours aussi efficace et il est à noter qu'il inspire les développeurs, surtout sur XBox, avec deux magnifiques jeux que sont Fusion Frenzy et Whacked (arf). Juste cette parenthèse pour dire que Mario Party 4 est un jeu Nintendo et... ça se voit, surtout au niveau du gameplay. Les commandes sont très simples et bien souvent limitées à un ou deux boutons, la maniabilité est donc parfaite et les challenges très funs et surtout intéressants. Comme je le disais, le système de jeu (particulièrement vicieux) vous fera sourire (gniark gniark), ou vous énervera si vous en êtes la cible. Vous pouvez vous emparer de la lampe du génie, pour que quelqu'un vienne voler un concurrent à l'aide d'un item rare, pour pouvoir le plumer en quelque sorte.

Le plateau du casino fait intervenir un goomba que l'on peut corrompre (ah la la Mr Nintendo ...) On peux donc dépenser tout son stock de pièces pour se retrouver à 15 cases de l'étoile, tandis que d'autres moins généreux auront plus de chances que vous. Si certains préfèrent la jouer vicieux, d'autres se contentent de suivre les règles de base sans vraiment faire de mal aux adversaires. En tout cas vous avez votre chance de gagner jusqu'au dernier tour de jeu, et c'est justement ça qui rend les parties folles. Vous menez 4 étoiles à 2, mais en fin de partie, on assiste à la remise des étoiles spéciales. Et vous êtes battu ! On voit déjà certains visages déconfis qui se disent j'ai perdu 30 min pour me faire ************

Il vaut mieux jouer en multijoueurs à Mario Party 4. Le CPU gaspille des items et fait n'importe quoi mais SURTOUT il triche mais alors là comme... jamais ! Évidemment, votre chance est un facteur non négligeable surtout que les parties sont longues, mais on pourra trouver le temps long, car votre adversaire électronique n'est pas des plus pressés, et a une veine à faire pâlir le webmaster de rage. Même si à 4 c'est franchement le bordel, oui, il faut le dire, le niveau de difficulté peut être adapté en ajoutant un handicap selon les joueurs. Si la durée de vie est déjà intéressante en solo, dans les parties multijoueurs elle est illimitée... jusqu'à Mario Party 5 bien sûr (comptez donc un an!). Une sauvegarde automatique permet de reprendre sa partie à n'importe quel moment en début de tour, et il est toujours possible de s'exercer avant de se lancer dans un mini-jeu. C'est dur de trouver des défauts à Mario Party 4 : même la réalisation est soignée !

Mario Party puissance 128

C'est aussi ce que l'on remarque en commençant la partie ! Oubliez le rendu un peu sale des versions N64 et surtout le manque de couleurs, il y a un énorme fossé entre MP3 et MP4. Les environnements regorgent d'effets et les couleurs sont vives. Bon ce n'est pas non plus Zelda mais pour un tel jeu, c'est amplement suffisant ! Plaignez vous, on aurait pu avoir Monopoly Party (oups il est prévu!) Les contrôles sont très intuitifs. Les mini-jeux ne posent aucun problème à part l'ordinateur qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Mais le point fort, c'est la durée de vie déjà imposante en solo, qui réserve des dizaines d'heures de jeu avant de pouvoir débloquer tous les trophées pour chaque personnage et sur chaque plateau de jeu. Hudson Soft a compris les leçons et a mis son expérience acquise avec Bomberman !

J'oubliais de vous parler de la musique ! Non non ce n'est pas du hard rock... On retrouve les mélodies indémodables des années Mario qui ont été ré-enregistrées et ont un cachet bien appréciable. Ce n'est pas ça, car je ne vais pas continuer le test bien longtemps... Que dire de plus si ce n'est que ce quatrième volet est incontournable avec sa cinquantaine de mini-jeux tous inédits. Un titre pour les soirées entre amis mais gare après. Mario Party 4 est comme le bon vin : Son cru s'améliore d'année en année. Jusqu'ici, on a eu droit à un Mario Party par an. Alors Mario Party 5 pour 2003 ? C'est bien possible, en attendant : pas d'hésitation à avoir, laissez tomber Super Monkey Ball (d'ici sa suite) et ruez-vous sur MP4 parce que vous le valez bien !!!

VERDICT

-

Vous me direz mais n'est ce pas racoleur un nouveau Mario Party un an après le 3 ? Nintendo deviendrait-il un EA ou un Activision avec leurs suites clonés? Eh bien non : MP4 c'est le changement dans la continuité pour et au service du joueur ! Je ne dirais qu'un mot, achetez le !

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés