Halo : The Master Chief Collection
Plate-forme : Xbox One
Date de sortie : 14 Novembre 2014
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

A l'occasion des dix ans de Halo 2, Microsoft lance un remake de cet épisode sur Xbox One, mais pas seulement !

Halo CE Anniversary.

Développé par 343 Industries en partenariat avec Saber Interactive et Certain Affinity, Halo: Combat Evolved Anniversary est une version remasterisée du premier épisode de la série, agrémentée de certaines cartes multijoueur les plus appréciées de cet opus (six en tout), une nouvelle mission Baptême du feu,  la présence d'un mode graphique classique (reproduisant l'affichage Xbox), des succès, une prise en charge de Kinect et de la 3D ainsi que de nouveaux défis et scénarios à découvrir. La guerre entre les humains et les Covenants fait rage, et le Master Chief semble être le dernier garant de l'humanité. Finalement, il n'y a pas de vrai changement depuis le premier épisode. Vous vous retrouverez vite en terrain connu, et certains défauts seront malheureusement toujours présents (ah ces chers intérieurs ...). Mais c'est bien peu comparé à la richesse du jeu. Vous débuterez donc l'aventure par un rappel des commandes et un briefing complet.

Halo possède une intelligence artificielle très bien conçue et agissant de manière assez réaliste. Certaines scènes seront d'ailleurs modifiées en fonction de vos réactions. Vous serez également aidés dans votre quête par le système de vie, qui permet une régénération de votre bouclier si vous sortez de la zone de danger quelques secondes. Dans Halo premier du nom, il est cependant permis d'utiliser seulement une arme simultanément, ce qui change quelque peu la donne.. Vous pourrez d'ailleurs toujours choisir entre arme Covenant et arme Humaines. Vous pourrez également interagir sur les véhicules et virer le conducteur tel un GTA, pour prendre son contrôle. Bien évidemment les actions sont mentionnées à l'écran, et les points de sauvegarde sont assez nombreux et cela se fait toujours automatiquement. Cependant, le mode solo se termine assez rapidement. Comptez une dizaine d'heures environ pour finir l'aventure, mais il est toujours possible de jouer à deux en coopération.

Halo 2 Anniversary.

Halo 2 fait suite aux évènements du premier jeu. La guerre entre les humains et les Covenants semblait interrompue avec la destruction d'Halo par le Master Chief. Nous rentrons donc sur Terre, le danger écarté, mais nous voici de nouveau attaquer par la flotte Covenant.. Retour donc dans la peau du Master Chief. Finalement, il n'y a pas de vrai changement depuis le premier épisode. Vous vous retrouverez vite en terrain connu, et certains défauts seront malheureusement toujours présents (ah ces chers intérieurs ...). Vous débuterez donc l'aventure par un rappel des commandes et un briefing complet, mais deux écrans après, vous voilà déjà avec une arme à la main, les Covenants ayant décidés d'envahir la base. De l'action pure dès les premières minutes du jeu. Comptez 11 heures environ pour finir l'aventure, dont la trame est quelque peu décevante, bien que se déroulant essentiellement sur la planète bleue, et dont la fin est assez discutable. A noter qu'il est toujours possible de jouer à deux en coopération et le tout reste très fluide, heureusement. Différents modes multijoueurs sont présents, la capture du drapeau, le deathmatch en solo ou en équipe, etc ... Bien sur, cet épisode bénéficie des mêmes avancées que Halo Combat Evolved Anniversary, et dispose d'une réalisation technique mise à jour (900p, 60fps), avec toutefois la possibilité de repasser en mode affichage Xbox.

Halo 3.

Halo 3 débute peu de temps après le second volet. Les Covenants ont pris le contrôle de la Terre et le sort de la galaxie repose sur les épaules du Master Chief. Une arme secrète pour venir au bout de l'envahisseur existerait pourtant sur Terre, enterré au sein du Sahara. Spartan 117 devra tout faire pour mettre la main dessus, et solutionner le mystère qui l'entoure. Finalement, il n'y a pas vraiment de changement dans le mode solo de Halo 3. Vous vous retrouverez vite en terrain connu, et certains défauts seront malheureusement toujours présents (ah ces chers intérieurs ...). Mais c'est bien peu comparé à la richesse du jeu. Vous débuterez donc l'aventure par un rappel des commandes et un briefing complet, mais l'action ne tardera pas à se faire sentir ! Pour le reste, le gameplay reste inchangé, et il est toujours possible d'équiper deux armes simultanément. L'arme de gauche est actionnée par la gâchette gauche, l'arme de droite par la droite. Rien de compliqué, même si l'utilisation de deux armes interdit l'exécution de grenade. Comptez 10 heures environ pour finir l'aventure, dont la trame est quelque peu décevante, bien que se déroulant essentiellement sur la planète bleue, et dont la fin est assez discutable. A noter qu'il est toujours possible de jouer à quatre en coopération et le tout reste très fluide.

Halo 4.

Halo 4 est le premier épisode de la série post Bungie, le développeur ayant décidé de quitter le giron de Microsoft, pour redevenir un studio indépendant. L'intrigue nous ramène quelques années après les évènements décrits dans Halo 4, plus exactement en 2557. Master Chief est alors en état de cryogénie, dans les restes du vaisseau Forward Unto Dawn, désormais à la dérive. Cortana, une intelligence artificielle humanoïde, décide de réveiller Master Chief, alors qu'une nouvelle menace entre en jeu, issue de la civilisation Forerunner, les créateurs des fameux anneaux Halo que l'on croyait pourtant disparu. L'avenir de l'humanité est une fois de plus menacée, et Cortana est elle même en proie au doute, cette dernière ayant dépassé la durée de vie allouée aux I.A, ce qui engendrera de nombreux troubles durant la partie.

La maniabilité n'a pas changé d'un iota, vous retrouverez vite vos marques. Elle demeure toujours aussi efficace, et les kits de soin présents dans Halo Reach ont laissé cette fois place à une vie qui se restaure automatiquement (ô surprise ...).  Le scénario est lui assez complexe, et il faudra surveiller avec attention les nombreuses cinématiques de la campagne solo pour en comprendre tous les aboutissants. Hélas, la durée de vie n'excède pas les huit heures de jeux, ce qui se révèle assez court pour un jeu du genre. En coopératif, cela ne s'arrange pas, et on passe aisément sous les sept heures. Halo 4  possède  cependant une intelligence artificielle très bien conçue et agissant de manière assez réaliste. Certaines scènes seront d'ailleurs modifiées en fonction de vos réactions.

De nombreux contenus.

Si chaque jeu dispose de sa propre compagne accessible dans le menu principale, la compilation centralise un en seul lieu sa partie online regroupant pas moins de 99 cartes (DLC compris). L'occasion de constater que les cartes de Halo 2 Anniversary ont été refaites, mais pas toutes (six seulement), et qu'il est possible là encore de switcher entre remake et version originale. Différents modes sont intégrés, la capture du drapeau, le deathmatch en solo ou en équipe, etc. L'option Kinect des deux premiers épisodes est sympathique et permet de scanner certains éléments du jeu. Pas de quoi se relever la nuit ceci dit. Rappelons que dans Halo 4, les combats par équipe ne sont plus basés sur le nombre de cibles abattus, mais sur des points, à l'instar d'un certain Call of Duty. Porter de l'aide à un équipier est ainsi récompensé, de même que toute prise de risque. Les objectifs capture du drapeau ou encore roi de la colline sont naturellement toujours de la partie. Il est cependant cette fois possible de préparer en amont des combinaisons d'armes, grenades et bonus de capacité de notre personnage pour les utiliser en cours de partie. En cas d'erreur stratégique, vous pourrez ainsi changer de configuration très rapidement. La Forge, l'éditeur de niveaux de la série, a également été quelque peu modifié, pour s'adapter aux capacités de la Xbox One.  Enfin, la compilation propose également de visionner la websérie Halo : Nightfall, produite par Ridley Scorr et réalisée par Sergio Mimica-Gezzan, mais uassi d'essayer la bêta multijoueurs de Halo 5 : Guardians.

Sur le plan technique, Halo : The Master Chief Collection s'en sort plutôt bien, notamment les deux premiers opus où le moteur a été savamment retravaillé. En appuyant sur la touche Back, vous pourrez d'ailleurs repassé en mode Xbox, l'occasion de constater que le jeu a quand même bien vieilli. Reste que certaines scènes en intérieur, sont assez moyennes, mais il n'en demeure pas que l'esthétique est très réussie et l'animation suit s'en sourciller. Seul ombre au tableau, des éléments qui apparaissent parfois soudainement, mais selon Bungie, c'était nécessaire à l'époque pour éviter les temps de chargement. Halo 3 est sans doute l'épisode qui a le plus vieilli, puisqu'on n'y retrouve juste un passage en haute définition des textures. Halo 4 demeure l'opus le plus abouti à ce point de vue. C'est aussi le jeu le plus récent, et cette montée en résolution lui a fait le plus grand bien. Signalons cependant, que le jeu redescend en 30 fps lorsque l'on joue en écran splitté La maniabilité n'a pas changé d'un iota, vous retrouverez vite vos marques. Elle demeure toujours aussi efficace, prouvant que les FPS peuvent aussi s'en sortir sur console. La musique, elle aussi, reprend un ton similaire à Halo. Elle était très bien orchestrée donc c'est du tout bon. Par contre les doublages français, très réussis au demeurant, sont parfois très approximatifs sur la traduction.

VERDICT

-

Halo : The Master Chief Collection est une compilation pour le moins exhaustif. Vendue une soixante d'euros, elle offre une réalisation technique améliorée, un mode solo très intéressant (quatre campagnes), un multijoueurs à la durée de vie impressionnante (99 cartes !), et un gameplay qui a bien résisté aux ravages du temps vidéo-ludique. En attendant la sortie de Halo 5 : Guardians, les fans de la saga pourront se replonger dans leur souvenirs avec un Master Chief plus en forme que jamais. Les nouveaux venus trouveront là également une très bonne entrée en la matière.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés