Code Name S.T.E.A.M.
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 15 Mai 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Stratégie
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Les auteurs de Fire Emblem nous plongent en pleine uchronie avec ce Code Name S.T.E.A.M. En effet, le président Lincoln a besoin de vous !

Il était une fois.

Développé par Intelligent Systems (Fire Emblem, Advance Wars), Code Name S.T.E.A.M est un jeu de stratégie au tour par tour pour le moins étonnant. Le jour de l'inauguration du Steamgate Bridge de Londres, le ciel de la capitale britannique est tapissé de vaisseaux Aliens. La ville est alors envahie par des extra-terrestres. Le Capitaine Henry, chef de la sécurité de l'ambassade américaine à Londres, tombe sur un ancien compatriote, John, avec qui il a combattu pendant la Guerre Civile. Ils seront tous deux sauvés in extremis par le président Abraham Lincoln qui leur propose d'intégrer le S.T.E.A.M (Service des Troupes d'Élite Annihilatrices de Monstruosités), pour repousser la menace de l'espace. Parmi les hommes de ce service de troupes d'élite un peu particulier, on retrouve également un Lion, un lion humanoïde (issue du Magicien d'Oz), Lily, une amérindienne (qui rappelle Pocahontas) ou encore Tom Sawyer . A la tête d'une escouade de quatre combattants (à choisir parmi douze) aux compétences distinctes, il faudra préparer stratégiquement chaque mission. Non seulement, les embuscades ennemies seront nombreuses, mais vous explorerez la carte sans savoir où vous mettez les pieds. Contrairement à la plupart des jeux de stratégie actuels, Code Name S.T.E.A.M abandonne la 3D isométrique au profit d'une vue à la troisième personne, et ne comporte aucune carte ! Autant dire qu'il faudra attendre attentif aux décors, et ne pas hésiter à se mettre à couvert dès que possible, faire sauter une cabine téléphonique pour débusquer un ennemi, se positionner en haut d’un immeuble pour épier les déplacements des extra-terrestres, ou encore préparer une embuscade au détour d’un carrefour.

Si le jeu obéit aux règles du tour par tour, les déplacements se font en temps réel. L'objectif est de faire parvenir une de vos unités jusqu'au terme de la mission, et bien sur d'éliminer les boss qui croiseront votre route. Pour se déplacer ou utilisateur son arme, chaque combattant dispose d'une réserve de vapeur, équivalent aux points d'action habituels. Notez que si un ennemi passe devant votre viseur pendant le tour des aliens, vous pourrez l'attaquer grâce à la commande Overwatch. Code Name S.T.E.A.M est également compatible avec les figurines amiibo. Il est possible de faire appel à Marth, Ike, Robin et Lucina en tant que personnages jouables pour vous assister dans les combats, et utiliser leurs armes de Fire Emblem. Une assistance qui ne sera pas de trop car la difficulté est relativement élevée. Les ennemis frappent fort et leurs renforts arrivent très rapidement. Un minimum de défense est requis, et les points de sauvegarde sont également peu présents (et à usage unique !). En explorant la carte, vous pourrez collecter des bonus (médailles, rouages, etc), utiles pour obtenir des armes secondaires et des réservoir de vapeur plus performants, sachant que les personnages ne montent pas en niveau.

Une réalisation à la hauteur ?

Le graphisme montre une certaine évolution depuis Fire Emblem Awakening et nous plonge dans un univers steampunk très intéressant, agrémenté d'un character design très réussi et évoquant les comics américain. Les personnages révèlent tous un certain charisme, et les cinématiques sont brillamment rendues. La 3D stéréoscopique est elle aussi bien gérée, et apporte une certaine profondeur à l'action. La jouabilité sait se montrer simple d'accès, surtout sur New 3DS où le deuxième stick permet d'orienter la caméra et de cibler plus facilement les ennemis. Bon point, la version européenne de Code Name S.T.E.A.M corrige un des défauts majeurs de son homologue américaine : La lenteur des tours ennemis. Il est possible de les multiplier par deux sur 3DS et par trois sur les New 3DS.  Le titre est bien sur localisé en français (au niveau des textes), ce qui est toujours appréciable, tandis que les doublages sont quant à eux  en anglais. Quant à la bande son, elle offre des musiques rock d'une grande variété et fait plaisir à entendre.

Il faudra une vingtaine d'heures pour terminer la campagne principale, soit une durée de vie fort convenable, surtout que la difficulté augmente rapidement et que le jeu comprend une foule d’histoires secondaires. Notons qu'un large panel de contenus additionnel sont d'ores et déjà disponibles sur le Nintendo Network. Bien sur, Code Name S.T.E.A.M peut aussi se joueur à deux en réseau local (ou en ligne) en Versus. Au menu du classique match à mort (sur trente tours), une course aux médailles (cinq tours) et enfin le mode A.B.E. qui propose quant à lui des combats de méchas ! On notera la possibilité d'échanger les données de votre équipe avec les autres joueurs via la fonctionnalité StreetPass. Enfin, le SpotPass permet de recevoir des notifications pour participer à des tournois spéciaux.

VERDICT

-

Code Name S.T.E.A.M est un habile mélange des genres. Bien réalisé, exhaustif et relativement exigeant, le jeu d'Intelligent Systems affiche un gameplay original, et une ambiance très différente de ses congénères habituels. Il manque peut être d'un peu de profondeur, notamment dans la gestion des combattants, mais le résultat est déjà fort intéressant.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés