Ultra Street Fighter IV
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 08 Août 2014
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Combat
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Ultra Street Fighter IV arrive en version boite sur consoles.

Une version étendue ?

Lancé en 1992 sur Super Nintendo, Street Fighter II a marqué tout une génération de joueurs. Cet illustre jeu de combat a connu par la suite de multiples déclinaisons Turbo, Super, Hyper, Prime. Aussi rien d'étonnant à ce que le quatrième épisode accueille aujourd'hui une nouvelle version remix sur PS3 et X360, disponible en téléchargement (15€) pour les possesseurs de Super Street Fighter IV et Super Street Fighter IV : Arcade Edition, mais également en version disque (30€) comprenant en plus  tous les costumes de toutes les anciennes versions de Street Fighter IV. Naturellement, les nostalgiques retrouveront tous les personnages de leur enfance (Ryu, Ken, Chun-Li, Zangief, etc) accompagnés des petits nouveaux de Street Fighter IV (l'espionne Crimson Viper, le cuisinier El Fuerte ou encore le lutteur amnésique Abel), mais aussi dix personnages réintroduits dans Super Street Fighter IV : trois provenants de Street Fighter III (Dudley, Makoto, Ibuki), deux de Super Street Fighter II (T.Hawk, Dee Jay), un de Street Fighter (Adon), deux de Final Fight (Guy et Cody), et enfin deux inédits (Juri une lutteuse coréenne adapte du Taekwondo, et Hakan un guerrier turc qui se bat enduit d'huile). L'Arcade Edition ne comprenait que deux nouveaux venus (les jumeaux Yun et Yang de Street Fighter III), ainsi que deux versions alternatives de personnages existants (Evil Ryu et Oni, les doubles maléfiques de Ryu et Akuma). Dans Ultra Street Fighter IV, on retrouve cinqpersonnage supplémentaires, à savoir Poison, Hugo, Elena, Rolento et Decapre. Le total de personnages s'élève donc à 44 participants, un choix relativement raisonnable, surtout que Street Fighter a toujours été réputé pour la variété de ses combattants. Scénaristiquement, on peut même qualifier Street Fighter IV de suite au second épisode, puisque le scénario prend place juste après. Il s'agit de combattre Shadaloo, une mystérieuse organisation criminelle, qui vient de lancer un tournoi d'arts martiaux, dont l'objectif est d'analyser les différents styles de combats afin de créer un combattant parfait, le robot Seth, qui sera le boss de SFIV. A noter que cette édition Ultra propose également un certain rééquilibrage des forces grâce au retour des fans sur SSFIV : AE, dont le résultat sera très différent selon le personnage choisi, et il est désormais possible de sélectionner quelle version de votre combattant vous souhaitez prendre avant un match.

Le titre de Capcom propose un large panel de mode de jeux dont bien sur le mode Arcade (avec présence des stages bonus), centre névralgique du jeu, et où l'on découvrira l'histoire des protagonistes ponctué de petites cinématiques prenant la forme de dessins animés. Petite originalité, il est possible de cocher une case permettant de déclencher un intermède prenant la forme d'un combat en ligne (!). Le mode en ligne offre toujours des combats 1 contre 1 et ne manque pas de dynamisme. Il est possible de créer des salons privés regroupant un maximum de huit joueurs, les personnes ne participant pas au combat pouvant désormais le visionner. Pèle-mêle, on trouvera également divers défis (chronométrés ou non), le classique mode versus où deux joueurs peuvent s'affronter, l'entraînement bien sur, et huit niveaux de difficulté. Quelques options supplémentaires sont disponibles dans cette version Ultra. On pourra citer le match par équipe qui permet aux joueurs de faire équipe en ligne dans des combats éliminatoires en 3 contre 3, ou encore l'entraînement en ligne qui permet de concourir contre un autre joueur humain. La durée de vie se montre très confortable et le concept particulièrement accrocheur, puisqu'on y retrouve vite ses marques. C'est d'ailleurs là une force du jeu, avoir conservé l'esprit d'origine de la série, malgré l'arrivée de la 3D. N'omettons pas de signaler que les temps de chargements sont très courts une fois le jeu installé sur le disque dur de la Xbox 360.

Une réalisation toujours impressionnante.

Les graphismes de Ultra Super Street Fighter 4 apparaissent très détaillés, et mélangent efficacement la 2D et la 3D. On appréciera particulièrement les expressions très naturelles des combattants, et leur visage se modifier au fil des coups. L'approche visuelle du quatrième opus marque une rupture avec le passé, c'est évident, et cela se ressent un peu sur les rythmes des combats. Six nouvelles arènes sont présentes, à savoir Pitstop 109, Mad Gear Hideout, Cosmic Elevator, Blast Furnace, Half Pipe et Jurassic Era Research Facility (déjà vues dans l'épisode Street Fighter x Tekken). Si le jeu se montre parfaitement fluide, l'action est un peu plus lente que dans les épisodes 2D (surtout quand on repense à Street Fighter III sur Dreamcast), un choix sans doute imposé par la 3D. Car la jouabilité, simple d'accès, reprend un schéma de commandes inchangée (les Hadokens font toujours aussi mal aux doigts avec la fausse croix de la console), tout en se montrant riche en options. Avec un stick arcade, on profitera d'un confort encore accru, les six boutons d'actions étant immédiatement accessibles.

Mais seuls les joueurs les plus attentifs découvriront la petite merveille se cachant dans le gameplay de USF4. On y retrouve en effet tout un tas de techniques surpuissantes (attaque, défense, coup spécial) qui ne se laisseront pas maîtriser par le premier venu, et le rééquilibrage des forces effectués dans cette nouvelle édition réservera bien des surprises aux possesseurs de l'original. Côté mouvement, sont toujours présents le Focus Attacks, qui s'effectue en pressant coup de pied et poing moyen simultanément, et qui dispose de trois niveaux de charge, et qui permet de projeter son adversaire à quelques mètres. Quant à la jauge de super, déjà présente dans Super Street Fighter II Turbo, elle permettra de déclencher les Super Combo, toujours très destructeurs. L'Ultra Combo System pourra vous sauver d'un bien mauvais pas, en déclenchant des attaques violentes et impressionnantes. Normal après tout, puisqu'on les déclenchera après avoir rempli la jauge revenge, une constante qui variera en fonctions des dégâts reçus. Chaque personnage possède deux Ultra Combos, un des changements intégrés dans SSFIV. Quant aux attaques EX introduites dans Street Fighter III 2nd Impact, permettront d'en finir plus rapidement avec l'adversaire. D'autres nouveautés majeures sont présentes dans Ultra Street Fighter IV, le Red Focus tout d'abord qui permet aux joueurs d'utiliser leur super pour absorber plusieurs attaques leur permettant de passer à l'offensive dans des situations qui n'étaient pas envisageables auparavant, tandis que le Delayed Stand ajoute un élément plus tactique : Il est en effet possible de retarder sa lever après avoir traversé un ennemi touchant le sol. L'Ultra Combo Double permet de son côté d'utiliser les deux Ultra Combos dans un match, au prix de sacrifier une partie des dégâts. Les musiques restent assez variées pour leur part, dans la plus pure tradition japonaise (les doublages sont en anglais ou en japonais).

VERDICT

-

Ultra Street Fighter IV apporte quelques nouveautés intéressantes par rapport à Super Street Fighter IV : Arcade Edition : cinq personnages additionnels, six arènes supplémentaires, deux modes inédits, trois fonctionnalités de gameplay, et un rééquilibrage des forces en présence. Bref, cette édition s'avère une très bonne mise à jour, même si l'originalité n'est pas spécialement de la partie. Si vous ne possédez pas la précédente version de ce monument du jeu de combat 3D, autant vous procurer la version boite comprenant directement tous les costumes bonus.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés