The Legend of Zelda : Majora's Mask 3D
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 13 Février 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9/10

Attendu depuis des années par les possesseurs de 3DS, Majora's Mask attend finalement la sortie de la New 3DS pour se parer d'un remake.

Le masque de Majora.

The Legend of Zelda : Majora's Mask 3D est l'adaptation du deuxième volet de Zelda sorti sur N64 en 2000. L'histoire débute dans le Royaume d'Hyrule, juste après la fin d'Ocarina of Time. Le jeune Link est à la recherche de sa fée Navi, tous deux ayant été séparés lors du combat contre Ganondorf. Le héros ignore qu'un nouveau danger approche. Alors qu'il pénètre dans les bois, un curieux personnage nommé Skullkid lui vole son cheval. Se lançant à sa poursuite, Link chute dans un énorme précipice. A son réveil, il a pour le moins changé, le monde aussi. Désormais à Termina, Link va devoir empêcher la destruction du monde que Skullkid a déclenché en utilisant le terrifiant masque de Majora. Il a trois jours pour agir ! Fort heureusement, Link pourra voyager dans le temps grâce à l'Ocarina du Temps qui ne vous a pas quitté, et revivre les mêmes trois jours encore et encore. La gestion du temps est très importante dans cet épisode, puisque chaque habitant de Termina dispose de son propre agenda, et que certains commerces (ou quêtes) ne seront accessibles qu'à certains horaires. Heureusement, cette édition 3DS intègre le nouveau journal des Bombers, permettant de noter des rendez-vous (avec rappel à la clé) ce qui permet de faciliter l'organisation des quêtes. Signalons cependant que chaque déplacement dans le temps entraîne la disparition de la plupart des objets ainsi que de vos rubis. Vous pourrez toutefois entreposer vos argent en banque (une chance), et les éléments utiles à la progression (grappin, arc, etc) seront conservés. Pour plus de confort, la version 3DS comporte également la possibilité d'avancer le temps à des heures bien précises, mais aussi de ralentir son défilement, ou encore d'enregistrer sa partie sans être obligé de quitter le jeu. De vrais points de sauvegardes sont d'ailleurs présents, et la téléportation arrive beaucoup plus tôt dans l'aventure. Enfin, la banque a changé d'emplacement dans Bourg-Clocher, afin d'être plus facile à retrouver sur la carte

L'autre élément important de Majora's Mask, ce sont les masques. On en trouve 24 au total, certains apportant juste des changements cosmétiques, alors que d'autres permettront de transformer Link en peste Mojo, en Goron et en Zora, ce qui modifiera profondément les possibilités et actions du personnage, mais aussi sa manière de jouer de la musique. On appréciera également le masque du lapin, très utile pour courir rapidement (surtout qu'Epona ne vous a pas accompagné à Termina).  Quatre donjons sont présents, ce qui peut paraître peu, mais les situations rencontrées s'avèrent on ne peut plus variées et exploitent les compétences de chaque transformation : En Mojo, Link peut se propulser dans les air à l'aide des fleurs, rebondir sur l'eau ou encore envoyer des bulles sur les ennemis. En Goron, Link roule à toute vitesse et écrase tout sur son passage, tandis qu'en Zora, il nagera très vite et pourra déployer un bouclier d'énergie. A terme, Link pourra aussi acquérir une autre transformation, s'approchant de sa version adulte, mais en toute fin de jeu seulement (la partie aurait été trop facile sinon). Les affrontements contre les boss sont d'ailleurs un peu plus difficile que dans la mouture d'origine.

Un remake attendu.

Les commandes originales du jeu ont été repensées de fond en comble pour permettre une exploitation optimale des capacités de la Nintendo 3DS. Il est ainsi possible de guider Link avec le pad de commande circulaire, ou encore utiliser l’écran tactile de la console pour attribuer des objets, vérifier des cartes et veiller à ce que Link porte l’équipement adéquat. Autre nouveauté de la Nintendo 3DS, le capteur gyroscopique intégré permet de scruter l’environnement à la première personne, simplement en faisant bouger la console, ou bien sur de viser avec son arme (arc, lance-pierre, etc). On retrouve également une interface améliorée et plus intuitive, de même que des mini-vidéos (sorte de Game Guide comme dans Ocarina of Time 3D. ou Super Mario Galaxy 2), et qui permettent de guider  les débutants en leur délivrant des astuces pour résoudre les énigmes rencontrées en cours de route. Pour y accéder, il suffira de frapper une pierre Sheika, ces dernières étant disponibles un peu partout dans l'aventure. A noter qu'il est également possible d'utiliser un pad circulaire Pro (3DS) ou le stick C (New 3DS) pour déplacer la caméra.

Les améliorations graphiques et la profondeur en 3D de la console Nintendo 3DS redonnent véritablement vie à ce grand classique indémodable du jeu vidéo. Le rendu 3D est extrêmement convaincant, et nous montre le potentiel de la technologie lorsqu'elle est employée à bon escient. Et sur le plan technique, oublié le flou et le brouillard du jeu d'origine. Les personnages ont été entièrement redessinés, les textures se montrent beaucoup plus fines, les effets spéciaux sont davantage crédibles, et surtout de nombreux éléments ont été ajoutés dans les décors. Pour s'en convaincre, il suffit de se rendre à Termina  ou dans un magasin pour découvrir des lieux beaucoup plus détaillés qu'à l'origine. L'écran tactile affiche pour sa part une carte bien utile, notamment dans les donjons. Les musiques ont bien entendues été réorchestrées depuis la version d'origine, et l'on reconnait aisément les charmantes mélodies de Koji Kondo, sans oublier les nombreux morceaux jouables à  l'ocarina. Des morceaux plus faciles à mémoriser que sur N64, la partition apparaissant sur l'écran tactile. Quant à la durée de vie, elle promet une vingtaine d'heures pour conclure la quête principale, le double en réalisant les objectifs secondaires (récolte des fragments de cœur,  sauver les petites fées pour redonner aux grandes leur forme originelle,  recherche d'une nouvelle épée, etc).

VERDICT

-

Le plus torturé des épisodes de Zelda se pare d'une version 3DS de grande qualité. Offrant une réalisation technique plus aboutie, une 3D en relief du plus bel effet, une jouabilité plus simple d'accès, et quelques bonus sympathiques, ce remake n'est pas loin du sans faute et constitue sans aucun doute l'un des jeux les plus ambitieux du support. On appréciera également les quelques modifications effectuées au gameplay afin de mieux s'adapter au support portable et rendre la progression plus fluide.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés