Persona 4 Dancing All Night
Plate-forme : PlayStation Vita
Date de sortie : 06 Novembre 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Danse
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Persona 4 accueille un nouveau spin off : Après le combat, place au jeu de rythme !

Rappel des faits.

Persona 4 est un spin off de la série Shin Megami Tensei. L'histoire du jeu prend donc place en 2009 dans un Japon fictif, où dès la 25ème heure, les héros du jeu se transforment en chasseurs de démons. Cette période du temps n'est accessible qu'à une poignée d'élus, les Personas, qui doivent lutter contre les forces obscures. L'ambiance du jeu est moins torturée qu'à l'accoutumée, et le personnage apparait plus "normal" que dans d'autres RPG japonais. Pas de transformations abracadabrantesques ou de statut ambigüe, et le jeu débute donc la petite ville d'Inaba, au fin fond de la campagne nippone, où un jeune homme s'installe avec son oncle et son cousin. Même si des circonstances soudaines ont troublé la quiétude des lieux, c'est un endroit agréable à vivre, malgré un certain ennui. Tout se met à changer lorsque des meurtres mystérieux plongent la ville dans la terreur. Si tous les signes pointent vers l'implication d'un tueur en série, un jeune héros et ses amis vont se découvrir des pouvoirs cachés et les utiliser pour sauver des innocents d'une mort certaine. Ensemble, ils doivent trouver la piste de cet agresseur inconnu... avant qu'il ne frappe encore. De plus, le héros a un emploi du temps parfaitement normal dans la journée puisqu'il est lycéen (et oui, vous devrez assister au cours) et vous devrez concevoir votre rythme de travail, sous peine de vite être débordé ou perdu dans l'amélioration des compétences.

Développé par Dingo Inc. (Hatsune Miku Project Diva), Persona 4 Dancing All Night est un jeu de musique scénarisé qui prend place après les événements du jeu de combat Persona 4 Arena Ultimax, soit six mois après l'épilogue de Persona 4 Golden. Le groupe Kanamim Kitchen a disparu au sein du Midnight Stage, et son leader, la méga idole Rise, est chargé d'aller les sauver. Avec l'aide de l'équipe d'investigation, ils rencontrent les Shadows, les mêmes créatures hostiles que dans le Midnight Channel, et constatent que leurs pouvoirs sont sans effet sur eux. Le seul moyen de vaincre l'ennemi consiste à danser (voilà qui n'est pas sans rappeler Space Channel 5) et d'enchaîner les plus belles chorégraphies.  Le mode principal comporte une histoire entièrement doublée et qui permet de se familiariser avec le concept du jeu. Il faut toutefois noter que les phases de dialogues sont très nombreuses, comme dans un RPG japonais pourrait-on dire, ce qui casse un peu le rythme de la progression même s'il est possible de zapper les cinématiques. On retrouve également un mode libre et une boutique pour customiser son danseur (ou sa danseuse).

Une réalisation colorée.

Ce nouveau spin off de Persona 4 affiche un rendu graphique très réussie. L'ambiance est assez détendue, presque manga, avec une avalanche de couleurs à l'écran, les personnages et les Personas ne déméritent pas non plus, et bien sur quelques cinématiques ponctuent la progression. Les animations se montrent assez solides pour leur part, avec une grande fluidité des mouvements, des danses de qualité, et des décors dynamiques. La jouabilité est très accessible, mais les possibilités offertes sont assez nombreuses. Jeu de rythme oblige, il vous suffira d'appuyer sur la bonne touche au bon moment : Des petites étoiles apparaissent au centre et glissent vers l'une ou l'autre extrémité de l'écran. En suivant le bon tempo, vous enchaînerez les combos et il faut noter qu'il faut parfois maintenir la pression pendant un certain moment sur l'étoile ou bien presser simultanément plusieurs touches. La jauge de Fever sera utile pour obtenir quelques bonus, et même si le jeu est intégralement en anglais, il ne présente pas de difficulté insurmontable.

Côté musiques, nous retrouvons près de 30 morceaux inédits et pistes originales basées sur les morceaux du compositeur Shôji Meguro. Des thèmes plutôt entraînants (jazz, pop, techno, etc) et il faut savoir que de multiples DLC sont d'ores et déjà prévu. Le doublage s'avère quant à lui assez solide, intégralement dans la langue de Shakespeare. A noter que le jeu est compatible avec la PS TV.

VERDICT

-

Persona 4 Dancing All Night est un jeu de rythme très dynamique. Sa réalisation technique et sonore s'avère sans reproche, et sa mécanique précise réjouira les amateurs du genre, qu'ils connaissent la série ou non. La bande son est en effet particulièrement dynamique, seules les cinématiques à rallonge pourraient casser le rythme, mais il est possible de les zapper.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés