Destiny : Le Roi des Corrompus - Edition Légendaire
Plate-forme : PlayStation 4 - Xbox 360 - PlayStation 3 - Xbox One
Date de sortie : 15 Septembre 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Destiny accueille une nouvelle édition comprenant le jeu original et l'ensemble des extensions parus à ce jour.

Il était une fois.

Développé par Bungie, les créateurs de la saga Halo, Destiny prend place dans un futur assez proche, où les hommes ont enfin débarqué sur Mars. Sur la planète rouge, les astronautes ont découvert un astre aux propriétés inconnues, "le voyageur". On ne sait pas d'où il vient, mais les technologies qu'il transporte vont changer la face du monde, et les humains vont commencer peu à peu à coloniser le système solaire : Mars et ses dunes écarlates, Vénus et ses forêts luxuriantes, ou encore la Lune et ses territoires obscures. L'avancée des hommes sera brutalement stoppée par l'attaque des ténèbres, lancée sur les traces du voyageur, et l'arrivée de races aliens bien peu sympathiques. Les hommes se replieront bientôt sur la dernière cité de la Terre, où ils essayeront de lancer une contre-offensive.

Dans Destiny, vous endossez le rôle d'un Gardien, capable d'explorer les vestiges de notre système solaire dans un univers vivant, social, peuplé par les autres joueurs. Vous voyagerez tout en créant votre propre légende alors que vos amis et vous-même vous aventurerez dans les étoiles pour retrouver les trésors et les secrets perdus après l’effondrement de l’humanité. Concrètement, ce titre se présente comme un FPS multijoueurs en ligne, et met l'accent sur la coopération. La campagne scénarisée affiche une durée de vie d'environ quinze heures, et requiert d'être en permanence connectée à Internet.

L'heure des choix.

Tout au long de votre aventure, vous explorerez différents astres, la Terre tout d'abord, puis Vénus, Mars et la Lune. La première étape commencera par la création de son personnage, et la détermination de sa classe (Titan, Chasseur, Arcaniste), puis de sa race. Outre les humains, vous retrouvez des exos, androïdes non sans rappeler Terminator, ou encore les éveillés, des humanoïdes évolués. Quelque soit le choix effectué, vous débuterez seul dans un coin reculé de l'ancienne Russie. Un spectre, un robot cubique, vous explique brièvement votre tâche, dans une séquence tutoriel assez bienvenue. L'architecture du gameplay n'évolue pas vraiment d'une mission à l'autre, et après avoir accompli votre objectif, vous retournerez automatiquement en orbite dans la tour. Il n'y a que dans le mode Exploration que vous pourrez découvrir plus en profondeur la richesse des planètes, et récupérer des ressources pour améliorer votre équipement. Dans la tour, vous pourrez dépenser les lumens collectés pour acquérir de nouvelles armes,  souscrire à de nouveaux contrats, mais aussi retrouver d'autres joueurs pour former des groupes.

Jouer les missions en coopération s'avère en effet beaucoup plus intéressant. Chaque classe possède deux arbres de talents déterminant non seulement, les coups en mêlée, les super-charges, le type de grenades ou de sauts dont disposera votre gardien. Dans les faits, on ne trouve pas beaucoup de différences entre les classes, exceptées d'un point de vue visuel. Notons toutefois que le Titan peut protéger ses coéquipiers. Il faudra aller plus loin dans l'aventure pour retrouver les modes PvP, les assauts héroïques, les raids (bientôt via une mise à jour) ou encore les missions scénarios héroïques. Une fois au niveau 20, la montée en niveau changera drastiquement. Il faudra collecter des points de lumière répartis sur les équipement de haut niveau pour espérer atteindre le niveau 30, mais aussi farmer des points de réputation, ce qui prend un certain temps.

Quid des nouveautés ?

Le Roi des Corrompus nous propose une toute nouvelle intrigue mettant en scène Oryx, le père vengeur de Cropta. Vous avez tué son fils dans l'épisode précédent, et devez faire face a son armée de Corrompus. Le Dieu de la Ruche entend annihiler toute la galaxie et heureusement vous disposerez de trois nouvelles Doctrines pour empêcher ses funestes plans, à savoir le Titan Brise-soleil, le Chasseur Ronde de nuit, et l'Arcaniste Rite de l'orage. Pour mener à bien votre mission, il vous faudra infiltrer une base cabale sur Phobos et établir une tête de pont pour conquérir le vaisseau amiral d'Oryx, un Cuirassé mystérieux et rempli de butins. Bien sur un arsenal massif d'armures, d'armes et d'exotiques inédits font leur apparition, notamment des épées, ainsi que des Assauts supplémentaires comportant de nouvelles quêtes permettant d'obtenir de puissantes pièces d'équipement. On retrouve également le nouveau Raid à six joueurs, la Chute du Roi, mais aussi deux nouveaux modes de jeu PVP en 6v6 sont introduits : Rift et Mayhem. Rift propose une ré-interprétation du classique Capture de Drapeau, tandis que Mayhem offre une dose quotidienne de chaos grâce au temps de chargement réduit pour les supers. Notons que la limite de niveau passe à 40 dans cette extension et que le niveau de Lumière correspond à présent à la moyenne des niveaux d'attaque et de défense de tous vos équipements. Ces derniers comportent des statistiques dédiées et le nouvel emplacement de Relique offre des aptitudes additionnels.

L'Édition Légendaire comporte le jeu Destiny original sur le disque, les extensions étant livrées sur un coupon dans le boitier, comprenant "Extension I : Les Ténèbres Souterraines", "Extension II : La Maison des Loups" ainsi que "Le Roi des Corrompus" et un boost de personnage (Étincelle de Lumière, un moyen de grimper en une seule fois au niveau 25, seuil minimal pour débuter l'extension).  Au lancement, sur PS3 et PS4, vous disposerez d'un accès à un ensemble de contenus additionnels pour Le Roi des Corrompus, dont un Assaut, une carte de l'Épreuve, trois sets d’armures et une arme exotique.

Techniquement enthousiasmant.

Sur le plan technique, Destiny affiche un graphisme très abouti. Les environnements jouissent d'un design très élaboré, et l'ambiance futuriste a beaucoup changé depuis Halo.  Les effets spéciaux sont brillamment rendus, notamment le rendu de la lumière. La direction artistique est également très abouti, et chaque planète dispose de sa propre identité et d'une ambiance qui lui est propre. Les personnages sont également modélisés très précisément, et l'animation ne rencontre aucun ralentissement (1080p, 30 fps). En revanche, les temps de chargement lors des changements de zone sont extrêmement lents. Les musiques signées Marty O'Donnell sont exceptionnelles, les bruitages s'avèrent assez réalistes dans l'ensemble, en revanche le doublage français manque un peu de force. Bien sur, il est possible d'utiliser la fonctionnalité Remote Play pour jouer sur la PlayStation Vita, et la prise en main s'y avère satisfaisante.

En plus des campagnes, vous pourrez emmener votre personnage dans des modes multijoueurs compétitifs, en six contre six. Vous y retrouvez de la Domination, du Deathmatch , du Deathmatch en équipe, ou encore de la capture de reliques. Cette partie propose de multiples playlists et cartes réparties dans des environnements divers aux quatre coins de la galaxie. Petit bémol en revanche du côté de l'équilibre des forces, les Titans et les Arcanistes disposant d'une puissance de frappe nettement supérieur au chasseur. L'interface de Destiny a été un peu retouché, de même que le journal de quêtes, plus simple d'accès.

VERDICT

-

Guidé par une direction artistique excellente et une bande son magnifique, Destiny est un titre qui gagne en intérêt au fil des parties. Le système de progression remanié apporte davantage de panache à l'aventure, et le contenu s'avère pour le moins exhaustif. Les Gardiens confirmés replongeront avec plaisir, en revanchez si vous n'avez pas été séduit par la mouture originale l'an dernier, il y a peu de chances que vous changiez d'avis ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés