Arslan : The Warriors of Legend
Plate-forme : Xbox One - PlayStation 4
Date de sortie : 12 Février 2016
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Edité en France par Kurokawa, le manga Arslan est à présent adapté en "Warriors" par Tecmo KOEI.

Retour au front

The Heroic Legend of Arslân (Arslan Senki) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu trois tomes à ce jour aux éditions Kodansha. Dans le royaume prospère de Pars se trouve la capitale royale d'Ecbatana, une ville de splendeur et d'émerveillement, gouvernée d'une main de fer par le roi Andragoras III. Arslan est le jeune prince de Parse, qui malgré ses efforts, ne semble pas avoir les compétences pour revendiquer son statut d'héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille contre le royaume de Lusitania, un pays plus ouvert en apparence que Parse, mais qui prône le prosélytisme religieux et veut chasser toutes les nations qui s'opposent au Dieu qu'il vénère. Arslan ne sait pas encore dans quel horreur il va se retrouver dans la plaine d'Atropathènes. Néanmoins, son destin est de faire de lui un conquérant, et malgré les épreuves qui lui feront face, il doit maintenant embarquer pour un voyage pour reconquérir son royaume déchu. A noter que The Heroic Legend of Arslân est l'adaptation d'un série de romans de Yoshiki Tanaka, auteur des Héros de la Galaxie. L'intrigue prend pour cadre un univers inspiré de la Perse antique. Pas de surprise du côté du design des personnages, nous retrouvons un style dans la lignée de FullMetalAlchemist, le personnage principal étant d'ailleurs assez proche visuellement d'Edward Elric.

Signé KOEI, Arslan : The Warriors of Legend reprend une formule bien connue des adaptes des Dynasty et Samurai Warriors. Lancé dans les combats, on s'apercevra qu'il n'y a toujours pas de vrais niveaux, mais que les environnements sont toujours séparés en petites zones. Le jeu suit la trame du manga, et on retrouve une quinzaine de personnages jouables avec leurs propres attaques spéciales et combos. Des séquences de plate-forme et des QTE destinées à vous simplifier la tâche (à la fois lors des combats mais aussi pour passer un obstacle) sont également de la partie, mais la plupart des missions vous demanderont d'éliminer les centaines d'ennemis présents à l'écran. En tout, 50 scénarios ont été intégrés, dont certaines uniquement accessibles dans le mode Libre. Arslan possède toutefois quelques nouveautés, notamment la possibilité de rassembler son infanterie ou sa cavalerie au sein de zones bleutées appelées Mardan Rush, ou encore de pilonner un objectif avec ses archers. Quant à l'évolution des statistiques des personnages, elle ne passera pas par la monnaie cette fois, mais via un système de cartes (plus de 200 au total), certaines aux effets permanentes, d'autres temporaires seulement.  La mise en scène s'en sort efficacement, avec des cinématiques très stylisées, et une débauche d'effets spéciaux . Ce titre a été fait pour les fans de la série, cela se sent, et ces derniers pardonneront plus certainement les nombreux défauts qui émaillent la progression. Comme à l'accoutumée, de nombreux éléments pourront également être recueillis sur le champ de bataille, permettant de gagner des récompenses voire déboucher sur un nouveau combo, trois caractéristiques étant à surveiller (défense, vie, attaque). Notons que les personnages glaneront de l'expérience tout au long de la partie, et il sera même possible de refaire les missions déjà parcourus en solo ou à deux en coopération, sur écran splitté ou bien en ligne.

Une réalisation qui évolue ?

Disponible sur PS4, Xbox One et PC en Europe, Arslan : The Warriors of Legend a également connu une édition PS3 au Japon, et on ne peut pas dire que la résolution évolue vraiment sur la nouvelle génération de consoles, même si le cel shading permet de cacher bien des défauts. En effet, excepté un nombre d'ennemis affichés à l'écran plus conséquent, les différents entre les éditions PS3 et Xbox One demeurent assez mineures, les textures manquent singulièrement de précision, les décors ne sont pas destructibles, seules les modélisations des personnages s'en sortent avec les honneurs, et les mouvements s'avèrent très proches de ce que l'on peut découvrir dans le dessin animé. Il y a souvent beaucoup d'ennemis à l'écran et l'intelligence artificielle s'en sort plutôt bien, mais nous réserve parfois d'étonnantes surprises. Notez la possibilité de combiner et synthétiser les armes de chaque personnage avec un élément terrestre (eau, feu, air, etc) via la fonctionnalité Weapon Arts.

La prise en main est hautement arcade, et le titre est très rustre, mais pouvait-il en être autrement ? Néanmoins, on regrettera la lenteur de l'évolution de statistiques des personnages (sauf en payant), chaque combat apporte peu d'expérience. En outre, l'absence d'un ciblage fixe n'aide pas à rester focalisé sur l'action. Enfin, d'un point de vue musical, on retrouve heureusement les doublages japonais (les textes écrans sont en anglais), tandis que la bande son est essentiellement composée de rock et de pop plutôt honorable. La campagne principale occupera une petite dizaine d'heures, alors que les missions annexes permettront de retrouver d'autres personnages jouables. Mais Arslan : The Warriors of Legend demeure avant tout un Musou, et certains trouveront la formule très répétitive une fois encore.

VERDICT

-

Arslan : The Warriors of Legend devrait séduire les fans du manga, qui retrouveront une ambiance particulièrement fidèle à l'univers revisité par Hiromu Arakawa. La structure narrative a été renforcée depuis Samurai Warriors 4 et les affrontements s'avèrent très dynamiques, malgré un gameplay passablement répétitif. Bref, un épisode de la saga "Warriors" avec ses qualités et ses faiblesses habituelles. En outre, la qualité technique de cette édition PS4 ne présente pas beaucoup de différences avec son homologue PS3. C'était déjà le cas avec One Piece Pirate Warriors 3 ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés