Overwatch
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 24 Mai 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

L'ancien Project Titan renaît de fort belle manière avec cet étonnant Overwatch.

Le renouveau du FPS multijoueurs ?

Alors que Blizzard développait "Project Titan", le successeur du populaire World of Warcraft, le studio, insatisfait du résultat, décida d'annuler le jeu mais de conserver néanmoins son univers pour un FPS purement multijoueurs. Ainsi est né Overwatch, une production opposant deux équipes de six combattants et qui remet au goût du jour le jeu de tir en coopération, donc le véritable travail d'équipe. La direction artistique est un régal, avec un graphisme cartoon pleinement assumé et qui change du réalisme et de la noirceur d'un Call of Duty ou d'un Battlefield par exemple. Les 21 personnages jouables, très hétéroclites (chevalier, ninja, motard, gorille lunaire, etc), disposent chacun de deux compétences actives ainsi que d'une attaque Ultime à charger. La diversité est évidente et l'action reste frénétique. Même si le jeu n'intègre aucune trame narrative, Blizzard a créée plusieurs courts-métrages et BD numériques offerts sur Internet, l'occasion d'en découvrir découvrir sur l'univers dans lequel évolue l'unité d'élite Overwatch. Comme dans les MOBA, chaque personnages propose une jouabilité unique qui change totalement la manière dont on aborde le jeu. Dans les quatre catégories (Attaque, Défense, Tank et Soutien), chaque héros a un rôle stratégique à tenir. Certains seront plus rapides et fragiles, d'autres pourront atteindre des hauteurs et d'autres seront lents, mais de véritables armoires à glace. La progression incite les joueurs à former une équipe équilibrée, sans compter que la magie s'invite également dans la partie. Certains pourront ressusciter tous les joueurs à proximité, d'autres déploieront deux énormes dragons. Des pouvoirs temporaires qui peuvent inverser le cours de la bataille.

Trois modes de jeux sont actuellement accessibles, capture de points, contrôle de zone et escorte de convoi, sur un total de douze arènes vous envoyant littéralement aux quatre coins du monde (Des cerisiers en fleur d’Hanamura à la forteresse high-tech de Gilbraltar en passant par les décors des studios Hollywoodiens). Overwatch permet de changer de personnage pendant les rixes, ce qui ajoute une dimension tactique supplémentaire, l'équipe adverse devant s'adapter en temps réel à cette évolution. Comme c'est déjà le cas dans les MOBA (décidément), les personnages ne gagneront aucune expérience au fil des batailles. Les points remportés permettront d'obtenir des coffres débloquant de simples ajouts cosmétiques, des tags, ou encore des poses de victoire.

Une réalisation à la hauteur.

D'un point de technique, Overwatch n'impressionne pas vraiment par son moteur technique, mais son design s'avère exquis, ses décors assurent le dépaysement et l'animation se montre d'une fluidité sans faille. L'interface pour sa part, est riche et habilement pensée, les joueurs de tout âge (enfin 12 ans minimum) s'en sortiront sans problème, qu'ils soient habitué au genre ou simple acteur occasionnel. La prise en main demeure un modèle d'ergonomie, tant sur PC que sur consoles, et Overwatch apparaît comme l'un des titres les plus amusants et accessibles du moment. Le seul petit bémol concerne l'évolution à long terme du jeu, puisqu'on ne débloque actuellement que des éléments cosmétiques et non des compétences pour ses héros. Mais avec le pédigrée de Blizzard, on peut être confiant sur les futures mise à jour.

Des musiques réussies, accompagnées de bruitages crédibles donnent vie à l'univers d'Overwatch. Les doublages français sont assez convaincants, et l'humour ne manque pas. La durée de vie promet de longues heures de jeu sur la Toile,  et même si une légère redondance peut s'installer à long terme, nul doute que de nouveaux modes de jeu et des cartes supplémentaires arriveront par la suite. En l'état, on s'amuse déjà beaucoup à tester les fonctionnalités des différents avatars. Ange soigne par exemple ses alliés, Reinhardt peut déployer un énorme bouclier, Bastion se transforme en tourelle fixe, quant à Fatale, elle dispose d'un grappin pour atteindre les hauteurs nécessaires pour exercer son talent de sniper.

VERDICT

-

D'une grande accessibilité, Overwatch est une véritable surprise en ligne. L'un des jeux multijoueurs les plus agréables du moment. La diversité du casting est de mise et les sensations de tir ne manquent pas de répondant !

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés