Rocket League
Plate-forme : Xbox One - PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 17 Février 2016
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Sept mois après l'édition PS4, Rocket League arrive enfin sur Xbox One.

Développé par Psyonix (Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars), Rocket League est l'un des rares jeux PS4 à offrir du cross plateforme avec la version PC ... ce qui n'est hélas pas le cas de cette mouture Xbox One. Disponible pour 19,99€, ce titre est un jeu de football un peu particulier puisque vous ne dirigez pas des joueurs humains sur le terrain ... mais des voitures. Imaginez un Twisted Metal où l'on ne détruirait pas tout sur son passage mais dont l'objectif serait d'envoyer un gigantesque ballon dans le but adverse. C'est un peu cela dans Rocket League, et la référence à Twisted Metal n'a rien d'anodine puisque Sweet Tooth, le camion de glaces de la série américaine, est présent dans la version PS4 ! Les véhicules sont entièrement customisables, et des milliers d'éléments ont été intégrés pour laisser exprimer votre fibre créative, mais sachez que ces modifications sont avant tout cosmétiques (la physique ne change pas du tout).  Jouable de 1 à 8, Rocket League propose des matchs en 1v1, 2v2, 3v3 et 4v4 dans de multiples stades. Bien sur, les concepteurs n'ont pas oublié d'incorporer du jeu en local, et il est possible de s'affronter jusqu'à quatre en écran splitté. La version Xbox One incorpore d'office certaines nouveautés ajoutés depuis en téléchargement (notamment les DLC Chaos Run et Back to the Future), mais aussi quelques spécialités Microsoft tels que du matériel de customisation "Sunset Overdrive", un véhicule "Gears of War", et un Warthog issu de la série "Halo".

Manette en main, la voiture dispose d'un contrôle assez classique auquel s'ajoute un turbo, un saut, et la possibilité d'effectuer des vrilles dans tous les sens (gare à la chute). Les stades sont entièrement fermés et il est possible d'utiliser votre environnement pour faire rebondir le ballon un peu partout. Il est même possible de rouler sur les parois verticales du grillage avec une grande aisance, mais pas au plafond tout de même. Et si vous percutez trop violemment un adversaire, il sera renvoyé dans sa zone de jeu (du respawn, comme dans un FPS oui).  Le matchmaking s'avère plutôt efficace (matchs classés, non classés ou privés, etc), et le gameplay se montre heureusement très fluide sur la Toile. Quant à la réalisation, elle affiche un joli rendu graphique, et un habillage clair et fonctionnel.

VERDICT

-

Rocket League est une très bonne surprise. Simple d'accès et relativement bien réalisé, le titre de Psyonix garantit de nombreuses parties à plusieurs, tant il s'avère amusant et pas prise de tête. Si vous n'avez pas succombé à la mouture PS4 ou PC, il est temps de se rattraper.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés