7 Days to Die
Plate-forme : Xbox One - PlayStation 4
Date de sortie : 30 Juin 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6/10

Le jeu de survie 7 Days to Die arrive finalement sur consoles.

Sept jours pour agir.

Développé à l'origine par The Fun Pimps Entertainment, 7 Days to Die a été porté sur consoles par Iron Galaxy. Dans ce titre post-apocalyptique, les zombies ont à nouveau envahi le monde. Votre unique objectif sera d'échapper aux hordes de morts-vivants qui ont l'intention de vos dévorer. L'originalité de ce jeu est qu'il intègre un système de craft très poussé, et qu'il est possible de bâtir son propre monde. Comme le nom du jeu le suggère, vous avez sept jours pour agir et contrer des attaques de zombies incessantes et brutales. A l'image de Minecraft, vos débutez la partie seul, sans aucun moyen de défense, et devez récupérer des matières premières pour préparer votre défense. Un mini-guide vous permettra d'apprendre rapidement les mécaniques du jeu. Tout comme le jeu de Mohjang, vous partirez à la recherche de ressources (bois, fibres végétales, pierres, etc) afin de créer des outils, des armes et des vêtements, mais aussi se nourrir. Ensuite, viendra le temps de trouver un abri pour la nuit, car les zombies sont particulièrement virulents le soir venu, et de le barricader pour que personne puisse y pénétrer ...

En cas de game over, vous réapparaîtrez avec une barre d'énergie et d'endurance réduites de 15% à chaque mort, le total ne descendant pas néanmoins en dessous de 70, et tout votre attirail sera perdu sauf si vous partez le récupérer là où vous avez péri (il est toutefois possible que le sac à dos ait été volé entre temps). Le panel d'ennemis grimpe lui aussi rapidement en niveau. De prime abord, ce sont des "civils" qui ont été infectés et qui constituent une menace abordable. Peu à peu, des zombies spéciaux entrent en scène, notamment le Doberman que ne renierait pas la série Resident Evil, ou encore les hurleuses qui ne vous lâcheront pas une fois repéré. En cas de dégâts, vous risquez non seulement d'y laisser la vie, mais de développer des infections ou encore d'avoir des fractures. Il vous faudra dès lors réagir très rapidement et chercher de quoi se soigner. Au gré de la partie, le personnage pourra évoluer dans une multitude de disciplines actives ou passives (une cinquantaine au total).

Une réalisation d'un autre temps.

Sur le plan technique, 7 Days to Die est loin d'impressionner. Le graphisme apparaît fortement dépassé, la distance d'affichage est dérisoire, et le rendu voxel n'est pas du tout une réussite. On trouvera pourtant pas mal de décors différents (campagne, montagne, ville, désert, etc). Pour ne rien arranger, l'animation est rigide à souhait donnant l'impression de diriger un robot, les ralentissements sont assez fréquents et le jeu en ligne n'est pas toujours stable. La prise en main est plutôt classique pour sa part, mélangeant le FPS et le jeu de craft pur et dur, et vous pourrez également coopérez ou affronter les autres joueurs, avec un mode deux joueurs en écran partagé, ou online jusqu'à 4 joueurs,dans les modes Player versus Player, Co-op Survival,ou Co-op Creative Mode. A plusieurs, la tâche est forcément plus facile, puisque pendant qu'un joueur s'occupe de développer la base, un autre pour aller chasser. Attention néanmoins, si un joueur transporte de la viande crue sur lui, il constitue une cible de choix pour les zombies. Un mode créatif permettra même de façonner un monde à votre images. L'ambiance sonore manque d'éclat, aucune musique ne vous accompagnant en journée. La nuit en revanche, la tension monte d'un cran, soutenu par des bruitages stridents et des hurlements oppressants. La durée de vie occupera un long moment si vous adhérez au concept, puisque le jeu intègre un mode de génération aléatoire des niveaux.

VERDICT

-

7 Days to Die est un bon jeu de survie, mais on ne peut pas dire que le portage console fasse honneur à un titre déjà très perfectible sur PC. La réalisation technique manque de précision, les bugs sont encore très nombreux et la jouabilité s'avère rigide à souhait.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés