Dragon Quest - Emblem of Roto tome 21
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 10 Mars 2016
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Chiaki Kawamata
Dessins : Kamui Fujiwara

Dragon Quest - Emblem of Roto (Dragon Quest Retsuden - Roto no Monshou) est un shonen en vingt-et-un tomes publié initialement aux éditions Enix (devenues depuis Square Enix) au Japon. La sortie a débuté en 1991 et a donc quelque peu vieilli sur le plan de la mise en forme, conforme aux épisodes Super Famicom de la série vidéo-ludique, mais loin des derniers épisodes DS de la saga. Plusieurs années après la chute de Zoma, les descendants du légendaire héros Roto ont quitté Alfegard et divisé le mythique emblème de leur aïeul en deux : Celui de Loran au nord et celui de Carmen au sud. Après un siècle de paix, le monde est à nouveau en péril, les royaumes tombent un par un mais tout est espoir n'est pas perdu. Dans l'ombre, un groupe de héros s'apprête à sauver le monde : Après que la folie se soit emparée de l'âme du roi de Carmen, le prince Arus, descendant de Roto, est sauvé par Lunafrea, fille du général en chef des armées, et le cache pendant dix ans avec l'aide de deux sages. Désormais retrouvé par les forces du mal, Arus va devoir prendre les choses en main, et reprendre la route avec de nombreux alliés. Dans le royaume voisin de Loran, l'héritier du trône, Jagan, a décidé de lui s'allier aux forces du mal : Il s'est emparé de l'orbe des Ténèbres qu'il a décidé de briser pour semer haine et destruction sur Terre. Bientôt encerclé par une horde de monstres, Arus est sauvé par une mystérieuse alliée qui le mène jusqu'au cachot de la reine Freia, la mère de Jagan en personne. Ce dernier a mis ses menaces à exécution et a brisé l'orbe. Cruelle erreur, car le démon qui en ressort se nourrit de son énergie vital, et semble être en mesure de tout emporter sur son passage.

Alors que Jagan a retrouvé sa véritable identité (il se nomme en effet Alan), grâce à la super foudre d'Arus, Aster a récupéré la sphère de Lumière utilisée autrefois par Roto pour repousser les forces du mal. Hélas, il ne fait clairement pas le poids face à la surpuissance de l'ennemi. Le trio Arus-Alan-Aster va devoir se réunir pour tenter de l'affronter. Ils pourront compter sur l'arrivée du roi des mers, Césarion, pour lutter à leurs côtés. Cette alliance sera t-elle suffisante pour repousser le Dieu de la Terreur et l'enfermer à nouveau dans l'orbe des Ténèbres ? Apparemment, les trois héros parviennent à prendre le dessus, mais quand tout semblait fini, Alan se retrouve à nouveau possédé par le mal. Pendant ce temps, Kira et Yao se rapprochent du camp de bataille, et Rubiss demande au moine Tao de détruire Yggradil. Jeu de rôles le plus populaire au Japon (devant Final Fantasy), Dragon Quest est une véritable institution, surtout que Akira Toriyama en assure le character design depuis le début ! Cette saga manga s'avère très classique, et on y retrouve même des protagonistes secondaires qui fournissent des informations, une amélioration de l'équipement ou encore des menus services en échange d'argent, comme dans les jeux vidéo, mais avec une plus grande violence cette fois-ci (il y a même du sang). Le dessin a assurément pris un sérieux coup de vieux, et fait très nineties (logique me direz-vous). Cependant, cette édition française se base sur le matériel de l’édition Perfect sortie récemment au Japon, pour laquelle l’auteur a retravaillé ses planches, tant le dessin que certains dialogues.

VERDICT

-

Dragon Quest - Emblem of Roto est un shonen d'aventure très classique. L'univers du RPG est plutôt respecté, et le récit ne manque pas d'intérêt. En revanche, le dessin trahit l'âge de ce manga, qui a tout de même vingt-cinq ans déjà. L'épilogue est bien apporté, et réservera quelques surprises.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés