Macaroni !
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 01 Avril 2016
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Vincent Zabus
Dessin : Thomas Campi
Préface : Salvatore Adamo

Roméo a 11 ans, et pour la première fois de sa vie, il va rentre visite à son grand-père à Charleroi (Belgique). Son père n'a pas eu d'autres choix que de le laisser là, accaparé par son travail, et surtout par d'évidentes difficultés dans son couple. Bref, Roméo découvre un ancien mineur aux poumons ravagés par le charbon, et qui vit seul dans un petit pavillon de banlieue. "Le vieux chiant" comme il l'appelle, passe ses journées à s'occuper de son potager et de son cochon nommé ... Mussolini. Un quotidien pas vraiment excitant pour un pré-ado, surtout qu'il n'y a pas la télé et encore bien moins d'Internet. Et Roméo va devoir se lever comme à la ferme, c'est à dire très tôt, tout en s'occupant lui même des cultures. Le seul moment qui viendra égayer le séjour de Roméo est la fille du voisin. Au fil des pages, le grand-père livre son histoire à son petit-fils, celle de l'immigration économique au XXème siècle.

Comme beaucoup d'Italiens, il est venu chercher du travail en Belgique après la Seconde Guerre Mondiale. Mais l'Eldorado n'a pas tenu ses promesses, et l'intégration fut plus difficile qu'escomptée (en témoigne le surnom de Macaroni donné aux Italiens). Pour gagner plus d'argent à la mine par exemple, il dut s'amputer le pouce gauche. La préface signé Adamo abonde dans ce sens. Mais plus grave encore, ce sont les non dits qui ont profondément affecté le grand-père. Sa femme, aujourd'hui disparue, lui a dissimulé une lettre qui aurait pu changer sa vie et l'amener à retourner dans son pays natal. Un lourd secret de famille trop longtemps dissimulé, surtout que de nombreux fantômes accompagnent le récit (en témoigne la couverture). Alors que le Papé affiche un comportement de plus en plus erratique (conséquence de l'âge ou de l'excès d'oxygène ?),  il va décider de se livrer complètement à son petit-fils avant d'entamer un grand voyage pour retrouver ses racines italiennes. Les aquarelles de Campi sont très réussis et renforcent l'aspect mélancolique du récit. Il n'est pas rare que les images se superposent, comme pour mieux rentrer dans la tête des personnages.

VERDICT

-

Macaroni est un récit particulièrement touchant sur l'immigration italienne et le travail des mineurs.  Une leçon de vie habilement mise en images par les crayonnés très fin de Campi et les mots très justes de Zabus.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés