Quantum Break
Plate-forme : PC - Xbox One
Date de sortie : 05 Avril 2016
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Quantum Break accueille finalement une version PC, exclusivement compatible avec Windows 10.

Pause quantique.

Développé par Remedy, Quantum Break vous permet de suivre les aventures de Jack Joyce, tout juste revenu au pays après six ans d'absence. Il vient de recevoir une invitation d'un ancien ami, Paul Serene, un scientifique qui lui demande son aide pour travailler sur un projet top secret, une expérience de voyage temporel, rien que ça. Hélas, les choses ne vont bien tourner, le frère de Jack meurt sur le coup, Paul devient diabolique, et Monarch Industries traque tous les témoins du drame. Pire, le temps va se retrouver brisé durant l'opération. La fracture progresse à un rythme inexorable et bientôt toute la réalité sera perturbée, créant des failles temporelles qui menacent de figer le monde. Présent lors de l'accident, Jack se retrouve avec des pouvoirs fort utiles pour essayer de sauver l'humanité. Le personnage peut en effet naviguer dans les fractures temporelles à sa guise mais aussi manipuler le temps lui permettant ainsi de se déplacer plus vite, de geler ses ennemis ou de se protéger des balles. Jack et Paul ont chacun leurs idées pour sauver la Terre, à tel point qu'ils vont devenir de terrifiants ennemis. Paul est à la tête de Monarch Industries, une corporation qui dépêchera de nombreux soldats pour arrêter votre progression. Jack peut utiliser plusieurs armes (mitraillettes, double canon, etc) mais aussi profiter d'un bullet time très utile. En ralentissant l'action, vous pourrez surprendre les ennemis par derrière et éviter les tirs adverses. Notez qu'un système de couverture est également présent, et Jack ira se coller contre le mur sans qu'on le veuille véritablement. Il peut aussi déployer un boulier et provoquer une petite explosion. Durant les phases d'exploration, vos pouvoirs seront également utiles pour progresser et modifier l'environnement à votre guise. En cas d'erreur, il est possible de rembobiner l'action.

Après Jack Joyce, vous pourrez diriger Paul Serene en personne, et ainsi découvrir l'histoire de son point de vue. A l'image des jeux Telltale, il faudra effectuer des choix durant la partie, ce qui influencera la suite de l'aventure. Toutefois, avant de choisir, Paul décrira les conséquences de vos actions. Enfin, le dernier tiers de Quantum Break sera à suivre dans une série télé de quatre épisodes avec  Shawn Ashmore (Jack Joyce), Aidan Gillen (Paul Serene), et Dominic Monaghan (William, le frère de Jack). De nombreux éléments seront à collecter durant la partie, expliquant les motivations des forces en présence, ou ajoutant simplement des explications sur le passé d'un personnage ou d'un événement. Au menu des mails, des enregistrements vocaux, des dessins ou encore des enregistrements vidéos. Pour les retrouver plus facilement, Jack pourra se servir de la vision temporelle. De quoi y passer plusieurs journées.

Une réalisation à la hauteur ?

Quantum Break se déroule dans un monde de totale liberté, proposant un environnement en évolution constante. Mais la progression est basée sous la forme de missions, où l'histoire et le gameplay progressent quand le joueur complète l'une des objectifs disponibles. L'aventure demeure assez linéaire, mais offre toutefois un panorama exceptionnel. On appréciera particulièrement la qualité impressionnante des graphismes, présentant un monde virtuel du plus bel effet et aux décors pour le moins réaliste. Le visuel évolue très nettement du fait des fractures temporelles. Les lieux sont variés, les personnages rencontrés ont tous des caractères bien trempés, et on se croirait parfois en plein film de science-fiction. Les effets spéciaux sont impressionnants, notamment la gestion des éclairages ou encore la déformation des environnements. Comme c'était le cas pour Gears of War Ultimate Edition, Quantum Break s'avère particulièrement gourmand en ressources sur Windows 10, et même sur un ordinateur dernier cri, il est déconseillé de jouer avec une résolution 1080p en Ultra, sous peine de voir l'animation sérieusement ralentir dès qu'il y a quelques ennemis à l'écran. On comprendra donc pourquoi l'animation a été bloquée à 30fps. En l'état, Quantum Break est plus agréable à jouer sur Xbox One.

La prise en main est très dynamique pour sa part, que ce soit à la manette ou au couple clavier/souris. L'ambiance fantastique ne manquera pas de vous interloquer, surtout que le scénario met beaucoup de temps à se dévoiler totalement. Les doublages français s'avèrent de très bonne qualité, tout comme les musiques à dominantes country, mais on préfèrera cependant jouer en VO afin de profiter d'une touche supplémentaire. Quantum Break offre une durée de vie d'environ quinze heures de jeux, un ensemble largement au dessus de la moyenne actuelle. A noter qu'une connexion Internet est requise pour visionner les épisodes de la série (impossible de les télécharger sur PC), et si vous jouez hors ligne, Remedy vous considère comme un pirate et Jack portera un bandeau de pirate sur son œil gauche ! Plus ennuyeux encore, il est impossible de quitter le jeu dans le menu principal, obligeant à utiliser un Alt+F4 ...

VERDICT

-

Quantum Break est une expérience captivante. Ce jeu d'action/aventure fantastique s'avère très plaisant à jouer et présente une atmosphère enivrante. Le scénario nous intrigue du début à la fin, le jeu d'acteurs est de très bonne qualité, et Remedy a toujours le soucis du détail lorsqu'il s'agit de mettre en musique un défouloir intelligent. En revanche, le portage PC est un peu plus en délicatesse, faute à une optimisation clairement à revoir.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés