Fate/Extella : The Umbral Star
Plate-forme : PlayStation 4 - PlayStation Vita - Nintendo Switch
Date de sortie : 20 Janvier 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

La série Fate accueille un tout nouveau jeu mêlant le visual novel au beat'em all.

Il était une fois.

Le Moon Cell Automaton est un super ordinateur installé sur la Lune et qui a le pouvoir d'exaucer tous les vœux. Dans un monde virtuel construit par ordinateur - SE.RA.PH - les Servants (des esprits) et le Master (incarné par le joueur) auxquels ils appartiennent se battent pour posséder le Moon Cell dans le conflit rituel de la Guerre du Saint Graal. C'est la Servant Nero Claudius et son Maître qui ont gagné le Moon Cell ainsi que l'anneau de pouvoir Regalia ! Ils règnent donc désormais sur leurs ennemis Servants d'antan et sur un tout nouveau monde. Mais un nouvel ennemi est apparu ! Et il possède quelque chose qui ne devrait pas exister : un autre Regalia ! Développé par Marvelous, Fate Extella : The Umbral Star est un jeu issu de la célèbre licence Fate Stay Night qui a déjà connu de nombreuses déclinaisons au Japon. Le scénario a été écrit par Nasu Kinoko, et l'intrigue est révélée progressivement à travers les points de vue des trois héroïnes Servants (Nero, Tamamo et Altera). Ces serviteurs sont souvent inspirés de personnages historiques ayant réellement existé, mais d'une façon totalement revisitée. Des personnages de Fate/Extra Servants, Fate/stay night, Fate/Grand Order et d'autres épisodes des séries Fate font des apparitions. On retrouve une pointe de fan service mais rien de très important, et surtout un côté "visual novel" indéniable avec de nombreux dialogues à lire (et en anglais) et des réponses à choisir qui feront avancer l'histoire selon plusieurs manières. L'affinité avec votre Servant pourra également être améliorée, ce qui débloquera des événements particuliers.

Les phases d'action évoquent quant à elles un "Musou" (Dynasty Warriors pour ne citer que lui). Sur le terrain de jeu, vous devrez affronter une kyrielle d'ennemis sans trop réfléchir. La montée en niveau s'effectue très rapidement, et certains adversaires permettront de récupérer des capacités spéciales additionnelle. A l'instar de la série d'Omega Force, l'objectif principal est de conquérir assez de zones sur la carte pour faire apparaître le boss ou un portail dirigeant vers ce dernier. Les zones en rouge sur la carte indiquent une invasion active, et que les ennemis préparent une contre-offensive sur vos terres. Lors des missions, vous pourrez aussi accéder à des histoires secondaires pour les 17 Servants jouables, ce qui booste forcément la durée de vie.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, Fate Extella : The Umbral Star affiche une réalisation plutôt efficace. Les personnages sont bien modélises ans l'ensemble, les décors un peu moins cela étant. Les combats sont fluides en toutes circonstances, malgré le nombre impressionnant d'adversaires à vaincre. Vous dirigez une Servant dans un combat en temps réel et exécuterez des combos très variés. Le mode facile permet d'ailleurs de se familiariser avec le système, résultant d'une combinaison de lumière et de lourdes attaques. Bien évidemment, les allergiques aux Musous trouveront la formule toujours aussi répétitive, mais dans les niveaux de difficulté plus élevés, le challenge est bel et bien présent : Si l'ennemi conquiert trop de territoires, c'est la fin de partie assurée. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play. Le Data Share permet le Cross-Save entre les deux supports et le Card Exchange.

Long à terminer, Fate Extella souffre pourtant d'une narration en dents de scie. Plusieurs actes multiplient le allusions sexuelles, et certains passages sont également très mièvre. Le scénario gagne heureusement en intensité au gré de la partie, il faut toutefois noter que le jeu n'a pas été localisé en français (ô surprise), ce qui pourra en décevoir certains. La bande son apparaît assez dynamique dans l'ensemble, avec des compositions rocks bien senties. Côté voix, on retrouve les doubleurs originaux de l'animé, et des dialogues intégralement en japonais. Bref, un épisode plutôt sympathique dans l'ensemble, et qui souffre des lacunes habituelles du genre ...

VERDICT

-

Fate Extella : The Umbral Star est une adaptation convaincante de la série manga. Le background est plutôt respecté et le gameplay s'avère assez dynamique pour séduire les amateurs d'action. En revanche, si vous n'appréciez pas les Musou, la campagne paraîtra quelque peu répétitive ... 

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés