Shantae and the Pirate's Curse
Plate-forme : PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 28 Octobre 2016
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Embarquez pour une toute nouvelle aventure avec Shantae, génie de la danse du ventre.

Un nouveau portage.

En commençant humblement sur la Game Boy Color, la franchise Shantae a connu une transition assez intéressante au fil des ans. Maintenant, avec la Nintendo Switch, WayForward Technologies a décidé d’apporter certains de ses plus grands succès, à commencer par Shantae: Half-Genie Hero. C’est maintenant au tour du troisième jeu de la franchise, Shantae and the Pirate's Curse, paru à l'époque sur Nintendo 3DS et Nintendo Wii U, puis sur PC, Xbox One et PlayStation 4, racontant l’histoire de notre demi-génie préféré qui est malheureusement sans pouvoirs depuis Shantae : Risky's Revenge. L'histoire est simple : Scuttle Town est de nouveau attaqué, mais cette fois-ci, ce n'est pas à cause des pirates, mais d'un certain Ammo Baron et de ses troupes, qui ont l'intention de transformer la ville en base militaire. Mais comme Ammo Baron a acheté légalement la ville au maire, cela a suffi à forcer Shantae à se joindre à Risky Boots, son ennemi juré, à cause d'une invasion imminente d'une plus grande menace : Pirate Master.

Le rendu général est correct, mais pas à la hauteur de la meilleure mise à jour de Shantae : Half-Genie Hero, mais au moins les illustrations des personnages pendant les cinématiques sont soignées. Quoi qu'il en soit, tout bouge magnifiquement, grâce à une multitude de sprites animés dessinés à la main en arrière-plan, sans qu'il soit nécessaire de recourir à des effets spéciaux plus avancés. En bref, Shantae apporte une plateforme 2D traditionnelle du bon vieux temps mais sait utiliser les charmes de la modernité du genre. Le monde global de Shantae and the Pirate's Curse utilise le système Metroidvania, inspiré non seulement par la conception des niveaux mais aussi par la musique, les chiptunes et les mélodies accrocheuses. Entre les remixes revivifiés des épisodes précédents et les nouvelles pistes, Jake Kaufman exprime une fois de plus son talent dans l'art de mélanger des sonorités rétro avec des orchestrations plus contemporaines, sans parler d'un style oriental plus prononcé. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play.

Un système de jeu qui évolue

Comme notre génie a perdu ses pouvoirs dans le jeu précédent, elle devra compter sur un arsenal de pirates pour se défendre. Des armes à poudre jusqu'aux bottes, l'arsenal de Shantae lui sert aussi bien au combat qu'au cours des séquences d'exploration et de plates-formes. A cela s'ajoutent de toutes nouvelles compétences, des objets et autres ressources avec des bonus plus ou moins durables que vous pouvez empocher dans l'inventaire. Enfin, la lampe magique est la dernière partie pour compléter l'équipement de Shantae, et son rôle ne se limite pas à initier la danse du ventre de notre demoiselle. En tenant la lampe haute, vous pourrez aspirer des éléments tout autour de la zone, notamment des nuages noirs de magie qui possédaient des Cacklebats et sont à l'origine des pouvoirs de Pirate Master. Mais avant d'en arriver là, vous devez les trouver, car ils sont cachés dans tous les recoins de Sequin Land. Cette quête prolonge considérablement la durée de vie déjà très respectable du jeu, dans l'espoir de terminer la partie à 100% et de découvrir la vraie fin. Notez que l'édition physique proposée par Limited Run comporte le jeu sur Blu-Ray, une jaquette réversible et un mode d'emploi en couleurs.

 

VERDICT

-

Shantae and the Pirate's Curse était un jeu génial sur Game Boy Color, et son arrivée sur PlayStation 4 vaut la peine d'être essayée pour ceux d'entre vous qui l'ont manqué.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés