Maggy Garrisson tome 3 : Je ne voulais pas que ça finisse comme ça
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 26 Août 2016
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Lewis Trondheim
Dessin : Stéphane Oiry

La détective privée Maggy Garrisson a le don d'attirer les ennuis. Dans ce troisième tome de la saga, la fin du premier cycle, la londonienne semble encore se chercher et multiplie les petits boulots pour finir les fins de mois. Son activité "principale" est pourtant d'aider Mr.Wight, un privé de seconde catégorie, mais dans les faits, c'est souvent Maggy qui élucide les différentes enquêtes qui se présentent à elle. Depuis sa rencontre avec son petit ami Alex, une petite frappe pour un chef de gang, Maggy a dégotté une petite somme d'argent convoitée par la flic ripou Shirley. Conscient de la menace qui plane sur Maggy, Alex décide de lui offrir un 9 mm, grâce à une de ses connaissances dans la police, Ashley. L'arme provient d'un container abandonné où se trouvait également un mystérieux album de photo de familles. Maggy est bien décidé de retrouver son propriétaire, mais la tâche ne sera pas évidente, surtout que Shirley va bientôt réapparaître. Par ailleurs, Mr Wright lui a réservé de nouveaux dossiers, notamment une mystérieuse affaire de vols de dents en or sur les cadavres d'un crématorium (le croque-mort serait-il responsable ?), ou bien encore déterminer qui dérobe chaque jour dans la caisse d'une librairie £10 (un employé ?).

En parallèle, la police s'intéresse de près à Alex, surtout quand il décide de se servir de son pistolet pour se défendre (l'arme a autrefois servi à commettre un crime). Ce troisième tome reste dans la continuité de ses prédécesseurs, avec une bonne dose de suspense et une intrigue signée Trondheim très réussie et sans doute la plus réaliste de toutes ses séries. Les dessins de Oiry se montrent précis et clairs, donnant en particulier toute leur place aux décors. Le personnage est un peu gauche, la banlieue de Londres affiche des couleurs plutôt grises, mais finalement cela correspond bien à l'atmosphère de l'ouvrage.

VERDICT

-

Maggy Garrisson revient dans un troisième tome très réussi. Un polar noir très britannique, à la fois dans son âme et dans son corps, avec des répliques cinglantes et un flegme so british.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés